Hajj : victimes, prenez des photos sur place et témoignez

Par Al-Kanz

Vous êtes au hajj et votre agence vous a trompés. Ne laissez pas passer cette arnaque inacceptable. Témoignez.

banlieue La Mecque
Banlieue de La Mecque – ©Andrew V. Marcus – Shutterstock

Hajj. Chaque année, le pèlerinage à La Mecque et sur les lieux saints de l’islam (hajj) de bien des pèlerins est terni par des arnaques qui profitent à des agences de voyage peu scrupuleuses, qui sévissent en toute impunité sans que ni les autorités musulmanes ni les musulmans eux-mêmes ne se décident à agir pour mettre un terme à ces escroqueries massives et répétées.

Distinguons les pèlerins arnaqués avant le départ et qui ne partent pas au hajj et ceux arnaqués sur place. Nous avons longuement évoqué ces dernières années la première catégorie. C’est à la seconde catégorie qu’est consacré ce billet.

La tromperie à la distance hôtels-moquées

Avant même de souscrire son contrat de voyage, le futur pèlerin sait dans quels hôtels il sera logé dans les villes de Médine et de La Mecque. Ces informations figurent du reste déjà sur les prospectus publicitaires largement distribués par les agences de voyage plusieurs semaines avant le hajj. Souvent dès le mois de ramadan.

Lire – Eviter les arnaques au hajj : les dépliants publicitaires

Outre les noms des établissements hôteliers, les distances hôtels-mosquées doivent être clairement stipulées. Avec deux à trois millions de pèlerins qui accomplissent le hajj en même temps, les rues sont vite saturées. De fait, se rendre à la mosquée peut devenir très vite compliqué et surtout beaucoup plus long que ne le laissent présager a priori les distances. Et si vous êtes âgés et en petite condition physique, voire malades, votre hajj devient très vite infernal.

Pour attirer le chaland, les agences de voyage avancent ainsi le plus souvent des arguments commerciaux de type “à moins de 100 mètres”, “en face de la mosquée”, etc. Même lorsque cela est faux. C’est là que le bât blesse.

Au fil des années, l’arnaque à la distance hôtels-mosquées a été associée à un quartier de la banlieue de La Mecque, le quartier d’Al-Aziziyah, situé à 8 kilomètres de la grande Mosquée, al-Masjid al-Haram, où se trouve la Kaaba.

aziziya Makkah
Cliquez sur l’image pour accéder à Google Maps

Lorsque des pèlerins choisissent en connaissance de cause le forfait Aziziyah, moins cher, mais plus contraignant à cause de la distance, ils savent qu’ils ne seront pas “à 100 mètres de la mosquée”. Un tel forfait peut plaire, ce qui n’a pas échappé par exemple à l’agence de voyage Ariane Voyage, connue aussi via son site Partir à La Mecque.

Mais Al-Aziziyah rebute plus qu’il n’attire, précisément à cause des agences qui d’année en année dupent leurs clients. Pour le hajj 1439 – 2018, l’agence Yazi Voyages (Partir-hajj.com) a carrément fait de “sans Aziziyah” un argument commercial inattendu. Elle propose en effet un “hajj pas cher sans Azizia“. C’est dire si ce quartier a très mauvaise presse.

hajj aziziya

Grâce à Internet, les futurs pèlerins les plus avertis peuvent vérifier par eux-mêmes avant de signer tout contrat la distance réelle entre la mosquée et les hôtels dans les formules proposées ; plus simplement encore depuis 2011 grâce l’initiative d’un internaute qui a recensé sur Google Maps dans une carte de La Mecque et une carte de Médine les différents hôtels qu’occupent les pèlerins.

Lire – Hajj : cartes des hôtels à La Mecque et à Médine

Mais les escrocs savent que la majorité des pèlerins n’ont pas la présence d’esprit de procéder à ce type de vérification.

C’est ainsi que contrairement à ce qui leur a été promis et indiqué noir sur blanc dans leur contrat de voyage, les victimes de ces malfaiteurs logent loin de la grande mosquée de La Mecque, mais là n’est pas la seule surprise. Combien se sont retrouvés et se retrouvent encore dans des hôtels insalubres, à cinq, six, sept, huit personnes alors qu’on leur avait vendu une chambre occupée par seulement deux personnes ; qui plus est dans un hôtel prétendument 5-étoiles, comme indiqué en France par l’agence, mais qui une fois sur place a perdu tout ou partie de ses étoiles. Le choc est alors très dur à encaisser, le hajj parfois ruiné.

Témoignage

“Un hôtel minable, insalubre”

Mais il s’est rendu dans les quartiers nord de la Mecque, les quartiers low cost, à cinq ou six kilomètres de Mina (où se dressent des tentes de pèlerins).

A la réception de l’hôtel, tout était sale, minable, insalubre. Ils nous dit qu’on ne nous attendaient pas avant le 4 septembre. On a attendu des heures dans le hall, épuisés. On a compris qu’on n’était pas dans l’hôtel prévu. On s’est retrouvés à quatre ou cinq dans des chambres prévues pour deux. Il y avait des bennes à ordures devant l’hôtel, des cafards morts dans les chambres… Un cauchemar.

“Notre guide ne répondait pas au téléphone. Certains pèlerins sont allés à la police, mais ils n’ont rien pu faire sur place.”

C’est alors qu’on a appris que nos dossiers avaient été revendus à une agence à Paris, qui à son tour nous a refourgués à une agence à Nice. On a été achetés, revendus, ballottés d’une agence à l’autre. Et plus il y a d’intermédiaires, plus ils prennent des commissions, et moins on a de confort…

Source : Arnaque au pèlerinage à la Mecque: “Des agences sans scrupules ont pourri le voyage de notre vie”

Dans ce témoignage, il est aussi question d’un guide qui disparaît. C’est là une autre tromperie, celle relative au chef de groupe, contre laquelle nous avons déjà mis en garde les futurs pèlerins dès 2007 dans notre Guide du hajj sans souci. Nous ne reviendrons pas ici dessus.

Lire – Eviter les arnaques au hajj : l’importance du chef de groupe

Il est grand temps de briser un silence qui fait la fortune des escrocs et le malheur des pèlerins trompés et les futurs pèlerins qui se feront tromper au prochain hajj.

Les escrocs jouent depuis toujours sur un ressort communautaire et psychologique. Ils savent que la majorité des pèlerins leur font confiance car :
– “on est entre musulmans”
– “c’est quand même le hajj, 5e pilier de l’islam”
– “on est en France, il y a des lois, on ne peut pas nous arnaquer”.

Ou quand la confiance aveugle et le refus de se retourner contre les agents de voyage malhonnêtes deviennent leurs meilleurs alliés.

Victimes, alertez les autorités

Il y a une solution que les pèlerins floués qui achèvent tout juste leur hajj doivent prendre à bras-le-corps. Ils doivent témoigner et faire connaître leurs déboires au plus grand nombre. A chacun de faire son choix sur la façon de procéder, mais il est certain que faire un signalement auprès de la Répression des fraudes (DGCCRF) s’impose.

Ce signalement s’impose d’autant plus qu’il est très simple à faire. Il suffit de passer par le site Internet en fournissant le plus d’informations précises qu’il vous sera possible d’apporter, outre trois documents et deux photos à joindre avec votre message. Cliquez sur le lien suivant pour accéder au formulaire de la Répression des fraudes : https://www.economie.gouv.fr/courrier/4204.

Pour que votre témoignage soit solide, prenez en photo tout ce qui selon vous est litigieux : nom de l’hôtel, distance, propreté, nombre de personnes annoncées par chambre versus personnes dans la chambre, etc. Il est très important que vous fournissiez des éléments objectifs et incontestables. Pensez du reste à prévenir les pèlerins floués comme vous. Plus vous serez nombreux à témoigner contre l’agence qui vous a arnaqués, plus il sera aisé de faire cesser ses agissements crapuleux. Précisons qu’il n’est pas trop tard, loin de là. Mieux, le hajj passé, vous aurez tout le loisir de collecter le maximum d’éléments l’esprit tranquille.

En revanche, si vous choisissez de vous taire comme c’est tristement le cas de l’immense majorité des victimes depuis tant d’années, les escrocs recommenceront dès 2019. Et ce seront encore plusieurs centaines de musulmans de France, dont certains qui auront économisé toute leur vie pour se payer leur hajj, qui verront leur rêve se transformer en cauchemar.

Quant à celles et ceux qui ont déjà accompli leur pèlerinage et celles et ceux qui ne sont pas prêts de l’accomplir, prenez vous aussi votre part à cette lutte contre la fraude. Il est fondamental que chacun se sente concerné, même s’il n’est pas directement touché par ces tromperies. Cette solidarité rendra plus efficace l’assainissement de ce marché vérolé. C’est pourquoi nous vous invitons vivement à diffuser cet appel à témoins sur les réseaux sociaux notamment. Que chacun fasse sa part. Lire simplement, liker tout au plus, c’est stopper net la diffusion de cette information pourtant cruciale.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. Ben yekhlef    

    Je partage

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE