Attentat contre Rachid Eljay : l’imam Abdelmonaim Boussenna raconte

Par Al-Kanz

Le tireur a préparé l’assassinat de l’imam. C’est un attentat.

Depuis l’attentat contre Rachid Eljay, imam de la mosquée Sunna à Brest, les réactions sont inquiétantes :

– l’ensemble des médias ont traité cette attaque comme une agression anodine, préférant titrer sur « des tirs devant la mosquée » plutôt que sur la tentative d’assassinat. Les tirs n’ont pas simplement eu lieu devant la mosquée : les balles ont pénétré les corps de Rachid Eljay et de son collaborateur Osman, qui lui a sauvé la vie en se mettant devant le tireur.

– hormis une réaction du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, la classe politique n’a pas réagi.

– Jean-Philippe Recappé, procureur de la République à Brest, a annoncé clairement la couleur : citant la lettre envoyée par mail entre autres à l’imam Abdelmonaim Boussenna en personne, l’édile précise qu’elle « ne relève pas notamment de ce que l’on voit actuellement des attentats islamistes ou jihadistes ». Traduction : Karl Foyer, l’assaillant, n’était pas musulman, ce n’est pas un attentat.

– de fait les internautes, musulmans compris, considèrent qu’il s’agit d’une peccadille, un esclandre en pleine canicule, un fait divers sans grande importance.

La réalité est pourtant toute autre. Karl Foyer a préparé et prémédité son geste. Il a agi selon un plan qu’il a mis à exécution, faisant preuve de ruse pour réussir à tirer en pleine tête de l’imam Rachid Eljay.

Il est crucial de faire éclater la vérité et d’imposer la réalité, les faits rien que les faits, face à ce déni collectif et dangereux. En attendant de vous livrer d’autres témoignages, nous vous invitons à écouter l’imam Abdelmonaim Boussenna dans cette vidéo publiée vendredi 28 juin, au lendemain de l’attentat.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.