Témoignage d’entrepreneure : Sadia « OumNaturel » T., naturopathe et nutritionniste

Par Al-Kanz

Suivie par plus de 85 000 internautes sur les réseaux sociaux, OumNaturel a répondu à nos questions.

Saïda Oumnaturel T.

Après l’interview de Khaled Boudemagh, entrepreneur français installé aux Emirats arabes unis, plus précisément à Dubaï, retour en France avec Sadia T., plus connue sous son pseudonyme Oumnaturel

Al-Kanz : Pourriez-vous brièvement vous présenter ?
Sadia T. Oumnaturel :
Je m’appelle Sadia Taous. Je suis naturopathe certifiée (centre enseignement de naturopathie appliquée de Robert Masson), nutritionniste diplômée de l’université de Bourgogne en alimentation-santé et micro-nutrition. Je suis aussi infirmière diplômée d’Etat. En ce moment, je suis également une formation d’herboriste dispensée par l’école lyonnaise de plantes médicinales. Voilà maintenant dix-sept ans que j’exerce dans le milieu médical et paramédical.
Maman de triplés, j’ai créé le blog Oum Naturel en 2015 pour partager avec le plus grand nombre pléthore d’informations santé sur diverses thématiques : recettes, soins, voyages, nature, maison…

Al-Kanz : Vous êtes d’abord – et toujours – infirmière, mais aussi blogueuse, youtubeuse et naturopathe. Racontez-nous ce parcours, notamment ce qui vous a amenée, pour dire vite, de la médecine allopathique aux soins naturels.
Sadia T. Oumnaturel :
Je suis en fait davantage naturopathe et nutritionniste, mais je continue à pratiquer mon métier d’infirmière en diabétologie et endocrinologie, car j’accompagne « mes patients » à l’hôpital en insulinothérapie fonctionnelle (méthode d’adaptation du traitement insulinique destiné aux diabétiques) et aussi pour garder le contact avec le milieu hospitalier.

Je suis une grande passionnée de santé et de nutrition. J’ai toujours été fascinée par le pouvoir de guérison et la capacité d’adaptabilité du corps humain. Durant ces longues années dans divers services de médecine à l’hôpital, j’ai pu inlassablement constater l’impact décisif de l’hygiène de vie sur l’organisme, ce qui m’a amené à me former, pratiquer et élargir mes compétences en naturopathie et en nutrition.

Il est très important de préciser que ma pratique s’inscrit dans une volonté de collaboration avec la médecine conventionnelle. Mes conseils ne se substituent pas à un traitement médical qu’un médecin ajustera s’il l’estime nécessaire. Ils sont complémentaires, avec une approche différente. La maladie a un sens qu’il faut comprendre pour savoir où diriger nos efforts.

Saïda Oumnaturel T.

Al-Kanz : Celles et ceux qui vous suivent savent combien l’alimentation tient une place importance dans votre conception du soin comme du bien-être et la bonne santé. Pourquoi ?
Sadia T. Oumnaturel :
Nous sommes en pleine santé lorsque nous apportons à notre corps ce dont il a besoin. Notre cœur, notre cerveau, nos muscles, toutes nos cellules ont besoin pour fonctionner de recevoir tous les jours une nourriture protectrice de haute densité nutritionnelle. Depuis plusieurs décennies, nous consommons des aliments qui ne nous protègent plus correctement et donc nous avons de plus en plus de maux, de mal-être ou encore de maladies qui apparaissent. Nous les appelons « maladies de civilisation » ou « maladies environnementales » comme l’obésité, le diabète de type 2, l’hypertension, mais aussi le cancer, la dépression… et bien d’autres encore.

Saïda Oumnaturel T.

Selon les choix que vous faites lorsque vous faites vos courses, lorsque vous composez vos menus, mais aussi la manière dont vous cuisinez ou vous vous comportez, tout cela va avoir un impact sur votre santé. Nous avons besoin de vitamines, de minéraux, de fibres, de bon gras. Tout cela nous est offert naturellement dans les vrais aliments et grâce à certains compléments.
Ma vision de la santé est globale. Chaque individu possède un métabolisme qui lui est propre, il est donc nécessaire de s’adapter aux personnes comme à des individus uniques et distincts, afin que chacun parvienne à une meilleure santé.

Al-Kanz : Vous proposez des consultations de naturopathie en ligne. En quoi consistent-elles ?
Sadia T. Oumnaturel :
J’ai décidé dès 2016 de proposer exclusivement des consultations en ligne. J’ai donc créé une plate-forme dédiée de prise de rendez-vous avec paiement en ligne.
Chaque consultation dure une heure et plus en fonction des cas. Durant le rendez-vous, je fais une revue très approfondie et je passe en revue le mode de vie, le cadre de vie, les antécédents médicaux, les habitudes alimentaires, l’hygiène de vie, l’environnement, l’étude morphologique, le stress, le sommeil, etc.
La santé étant en réalité moins une affaire de symptômes que de causes, durant ce rendez-vous je m’attache donc en priorité à comprendre l’origine du problème. Mon rôle en tant que naturopathe et nutritionniste est de comprendre les causes des déséquilibres qui affectent le corps et de les rétablir en utilisant des techniques et des méthodes naturelles toujours respectueuses du métabolisme humain. Je ne propose jamais de plan d’hygiène de vie sans avoir obtenu une vision globale et claire. On peut ajouter d’ailleurs l’environnement, la situation familiale et psychologique.

Saïda Oumnaturel T.

Suite au rendez-vous, je propose un programme d’hygiène de vie basé sur l’alimentation très complet (conseils pour une « assiette santé », menu sur trois semaines, mode de cuisson…), les exercices physiques adaptés, la préparation à un sommeil réparateur, l’analyse fonctionnelle à la recherche de carences nutritionnelles (vitamine, oligo-éléments, acide gras…). Je propose en outre des compléments alimentaires en fonction du bilan sanguin.
A l’issue de la consultation, je me fixe pour objectif que chaque « patient » comprenne parfaitement son problème et mon approche afin de faciliter son adhésion au programme que je lui propose.
Suite à cette première séance, il est conseillé de faire un point quelques mois après. Bien évidemment, je reste à disposition de mes clients dans l’intervalle pour toute question éventuelle (via WhatsApp ou mail).

Al-Kanz : Outre ces consultations, comment réussit-on à faire vivre sa petite entreprise en parlant alimentation et soins naturels via Internet ?
Sadia T. Oumnaturel :
J’ai très tôt décidé de créer un « écosystème Oum Naturel » composé d’un blog, d’un forum, d’un site de prise de rendez-vous, d’un annuaire bio, d’une chaine vidéo et de tous les réseaux sociaux utiles et nécessaires à un bon partage de l’information avec le plus grand nombre. D’autres projets sont à venir.

L’écosystème OumNaturel

Consultation en ligne : naturopathe.oumnaturel.com
Le blog : www.oumnaturel.com
Le forum : forum.oumnaturel.com
L’annuaire : www.hellorganic.com
La chaine Youtube : OumNaturel sur Youtube
Facebook : www.facebook.com/oumnaturel
Instagram : www.instagram.com/oumnaturel
Twitter : www.twitter.com/oumnaturel
Linkedin: www.linkedin.com/in/oumnaturel

J’interviens également à la demande pour faire des ateliers, des interventions dans les écoles. Je propose même du conseil aux entreprises comme à des restaurateurs qui souhaitent créer ou apporter à leur carte une dimension plus saine et responsable.
Je suis également sollicitée pour quelques collaborations et promotions (via mon blog) que j’accepte si le concept ou le produit colle parfaitement à mes convictions.

Hellorganic OumNaturel

Al-Kanz : Un préjugé vivace veut que les musulmans soient fâchés avec le bio. Déconseillerez-vous de lancer sa boîte dans ce domaine ? Ou bien, au contraire, pensez-vous qu’une nouvelle clientèle a émergé et continue de grandir et qu’il faut saisir les opportunités qui permettent de répondre à ses besoins ?
Sadia T. Oumnaturel :
Le domaine est globalement très porteur et très tendance aujourd’hui. Il y a une clientèle de plus en plus exigeante sur les sujets santé, bien-être, alimentation, ce qui crée beaucoup d’opportunités. En France, en dix ans, le bio a connu une croissance de +270 %, +27 % des Européens souhaitent cesser de consommer des produits transformés, + 25% sur la consommation de produits « sans » (gluten, lactose, sucre…). Il y a un retour très significatif à la naturalité, des préparations plus sobres, des cuissons plus douces, avec plus de végétal, d’appellations locales et contrôlées.
Les consommateurs musulmans suivent évidemment les mêmes tendances et ont les mêmes exigences.
Fort de ce constat, je ne peux que les encourager à se lancer ! Néanmoins, je les invite simplement à le faire avec de grandes exigences de qualité et à toujours considérer que, derrière ces métiers, il y a la santé de femmes et d’hommes.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.