Témoignage d’entrepreneur : Jean-Philippe Cieslak de l’Îlot des Combes et Nature Nourricière

Par Al-Kanz

Fondateur d’un centre agroécologique, Jean-Philippe Cieslak œuvre de nous réconcilier avec la nature.

L'Îlot des Combes - Jean-Philippe Cieslak

Quoi de plus naturel après l’interview de Sadia T., infirmière et naturopathe, de poursuivre avec Jean-Philippe Cieslak, fondateur du centre agroécologique l’Îlot des Combes, qui sait nous rappeler combien l’écologie est au coeur même de l’enseignement du Prophète ﷺ, et donc de l’islam.

Al-Kanz : Pourriez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?
Jean-Philippe Cieslak :
J’ai grandi et fait mes études à Strasbourg. C’est d’ailleurs durant ces années de fac que je me suis converti à l’islam. Mon cheminement spirituel a commencé dans la nature. J’aimais sortir aux aurores dans la forêt pour observer le ciel, les paysages, les animaux. Ce lien avec la nature m’a fait réfléchir sur l’origine de cette beauté et de cette harmonie ce qui m’a conduit à renouveler ma foi en Dieu.

Al-Kanz : Qu’est-ce qui vous a décidé à quitter l’enseignement pour l’entrepreneuriat dans l’immobilier écologique et participatif ?
Jean-Philippe Cieslak :
Après des études en biologie, j’ai enseigné quelques années dans le secondaire. Déçu par mon métier et le peu de liberté laissé aux enseignants, j’ai souhaité ouvrir une école dans laquelle les enfants pourraient s’épanouir dans la nature. Plus qu’une école, je rêvais d’un « écolieu » dans lequel des familles pourraient habiter et partager un rêve commun autour de l’éducation de nos enfants. Je me suis alors intéressé au montage d’opération immobilière au point d’en faire mon métier ! Le problème est que cela m’a pris tant d’énergie que j’en ai oublié pour quelques années le projet initial.

Al-Kanz : Vous avez fondé il y a une dizaine d’années l’Îlot des Combes, un centre agroécologique que vous qualifiez de « tiers-lieu de vivre-ensemble en permaculture ». C’est-à-dire ?
Jean-Philippe Cieslak : Un tiers-lieu est un espace ouvert où des individus peuvent se réunir pour travailler, s’approprier des savoirs et/ou des compétences, pour se rencontrer ou simplement échanger de façon informelle.
Nous parlons de « vivre-ensemble », car ce lieu attire des personnes désireuses de repenser leur lien à la nature, indépendamment de leur origine sociale, de leur culture ou de leur religion. Ceci amène une grande mixité culturelle de notre public et du coup beaucoup de richesses à partager !
Enfin s’agissant de la permaculture, cette approche de la nature nous parle beaucoup : observer les écosystèmes, puis s’y intégrer en douceur afin de produire ce dont nous avons besoin. Concrètement, pour mettre cela en pratique, à l’Îlot des Combes nous développons une forêt-jardin dans un espace d’environ deux hectares.

L'Îlot des Combes - Jean-Philippe Cieslak

Al-Kanz : Qui accueillez-vous à l’Îlot des Combes et pour quels objectifs ?
Jean-Philippe Cieslak :
Nous avons sur place des chambres pour héberger une vingtaine de personnes, une salle de restauration, une salle de formation et d’autres petits espaces. Nous accueillons différents types de public :
– des associations qui souhaitent profiter de ce lieu pour se réunir, se former, organiser des événements ou des retraites spirituelles.
– des structures d’accueil de jeunes pour des séjours de découverte, d’expérimentation ou de rupture.
– des personnes désireuses de se couper de leur vie urbaine et de mettre la main à la terre ; ce à travers des chantiers participatifs.
– enfin des personnes désireuses de se former sur différentes thématiques : permaculture, apiculture, intelligence émotionnelle, etc.

Al-Kanz : Vous proposez depuis peu des formations, notamment à la permaculture, à l’apiculture douce ou encore aux plantes aromatiques et médicinales, via Nature nourricière, une coopérative rattachée à l’Îlot des Combes. Pouvez-vous nous en dire davantage ?
Jean-Philippe Cieslak :
Nature Nourricière est une coopérative qui se compose aujourd’hui d’une petite dizaine de personnes et qui permet d’essaimer nos expériences et nos savoirs acquis durant ces années de travail sur le projet de l’Îlot des Combes.
Notre objectif est de sensibiliser, de former et de réaliser des projets en dehors de notre centre agroécologique, notamment dans les villes. A moyen terme, nous aimerions développer de nombreux espaces comestibles. Nous rêvons de villes dans lesquels les espaces verts, les friches, les zones enherbées puissent produire de la nourriture gratuite et accessible à tous.
Nous rêvons également de planter des forêts à grande échelle. La disparition de la forêt au niveau mondial est une des plus grandes catastrophes que nous connaissons pour les écosystèmes. Les forêts gèrent l’eau et évitent l’érosion. En les détruisant, nous transformons petit à petit nos paysages en désert.
Lorsque le Prophète ﷺ est arrivé à Médine, il définit une zone d’environ six-cents kilomètres carrés autour de la ville dans laquelle il était interdit « de couper ne serait-ce qu’un arbre, si ce n’est une branche pour mener le dromadaire ».
Cette décision n’est pas anecdotique. La pérennité de nos civilisations est liée aux arbres. Si nous détruisons les arbres, nous disparaissons.

L'Îlot des Combes - Jean-Philippe Cieslak
L’Îlot des Combes vu du ciel

Al-Kanz : L’écologie est au coeur du message prophétique et, plus généralement, de l’islam. Pourtant, on ne peut pas dire que les musulmans brillent en l’espèce par leur engagement, même si depuis quelques années on observe un intérêt grandissant autour des questions environnementales. Comment selon vous peut-on les convaincre de faire du souci de la planète une préoccupation au quotidien?
Jean-Philippe Cieslak : Tout simplement en suivant l’exemple prophétique. Dans plusieurs textes, le Prophète ﷺ se trouve face à une nature qui souffre. C’est un chameau qui vient se plaindre à lui car il est maltraité, c’est un oiseau qui crie à la recherche de ses petits, c’est une souche d’arbre qui pleure. On retrouve dans ces différents textes une attitude identique du Messager ﷺ :
– Le Prophète ﷺ est présent à ce qui se passe autour de lui, il est attentif à la nature. C’est particulièrement frappant dans le texte concernant le rouge-gorge : le Prophète ﷺ a immédiatement compris que cet oiseau souffrait et pour quelle raison.
– Puis il réconforte : il pose sa main sur la souche et il frotte les larmes du chameau et le calme.
– Enfin, il intervient et trouve une solution.
Actuellement, la nature souffre comme elle n’a jamais souffert auparavant. Elle nous appelle à l’aide tous les jours. Mais, à force de vivre dans les villes, nous sommes devenus sourds. Et même si nous l’entendons, nous n’agissons pas.
La solution se trouve peut-être dans la méditation. Des centaines de versets dans le Coran appellent l’humain à observer la nature. Prenons le temps chaque jour de nous asseoir sous un arbre et juste de contempler ce qui nous entoure. Toutes ces beautés qui vont défiler devant nous au rythme des saisons vont nous aider à nous reconnecter à cette formidable nature, à en voir l’harmonie, la beauté, et enfin à l’aimer.
D’ailleurs le Prophète ﷺ aimait la nature. On l’a vu dans les textes cités précédemment. Il le dit clairement lorsqu’il s’adresse à Uhud (sens du hadith) : « Uhud est une montagne qui nous aime et que nous aimons. ‏»
L’amour de la nature est le moteur du changement. A nous de cultiver cet amour en y passant du temps à observer, contempler et méditer.

Formation certifiée en permaculture du 15 au 27 août

Nature Nourricière organise une formation du 15 août prochain jusqu’au 27 août. Ce cours certifié en permaculture (CCP) se décline en 72 heures avec un enseignement théorique et pratique.

Parmi les thèmes abordés, vous étudierez les principes et l’éthique de la permaculture, le design, la gestion de l’eau et des sols, les arbres, les animaux.
Il vous sera en outre possible de participer à de nombreux ateliers pratique dont le maraîchage, l’écoconstruction, le jardin-forêt, la phytothérapie, l’apiculture…

Pour vous inscrirez à cette formation – éligible à un financement via le compte personnel de formation, cliquez sur le lien suivant : Cours Certifié en Permaculture – Nature Nourricière



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.