Ramadan : la nuit du doute aura lieu le jeudi 19 juillet

Par Al-Kanz

Ramadan. La nuit du doute, pendant laquelle on détermine le premier jour de ramadan, correspond au 19 juillet prochain. Soit jeudi soir.

moon
Crédit – Hamed Masoumi

Ramadan. Vendredi 20 juillet ou samedi 21 juillet correspondra au 1er ramadan 1433.

Nous sommes aujourd’hui le 27 du mois de chaabane, mois qui précède le mois du jeûne. Dans deux jours, le 29 du mois, les musulmans scruteront le ciel à la recherche du croissant de lune. Comme le veut la tradition, à cette date le ciel est observé avec minutie après le coucher du soleil. Si le croissant de lune est vu ce soir-là, soit jeudi 19 juillet, alors les musulmans jeûneront à partir de vendredi 20 juillet et prieront la première prière nocturne de tarawih jeudi soir. A contrario, si le croissant n’est pas vu, il faudra attendre samedi 21 juillet pour commencer à jeûner.

Cette nuit d’observation s’appelle « la nuit du doute ». En Arabie saoudite, la Cour suprême vient de décréter que cette nuit du doute est bien fixée au 19 juillet 2012, selon ce que rapporte le site Internet Saudi Gazette.

Calendrier lunaire et mois de ramadan

Le Ramadan est le 9e mois de l’année musulmane. Il est précédé du mois de Cha’bân et suivi du mois de Chawwâl. Les mois musulmans sont lunaires. La lunaison dure, d’après les calculs actuels, 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,8 secondes. Les mois musulmans comportent, d’après les dires du Prophète, soit 29 jours soit 30 jours. Le Prophète (sur lui la paix) a en effet dit : « Commencez le (mois de) jeûne en le voyant [= le croissant], et cessez le (mois de) jeûne en le voyant. Si (le croissant) demeure invisible, complétez trente jours dans le mois de Cha’bân » (rapporté par al-Bukhârî, n° 1810, par Muslim, n° 1081, etc.). Ce Hadîth montre qu’il s’agit, après le vingt-neuvième jour de Cha’bân, de scruter le ciel pour apercevoir le croissant lunaire qui suit la nouvelle lune. Si le croissant est visible, le mois de Cha’bân prend fin avec vingt-neuf jours et le mois de Ramadan débute immédiatement (en islam, les nuits précèdent les journées). Si par contre le croissant n’est pas visible, le mois de Cha’bân se poursuit avec un trentième jour, puis, après ce trentième jour, le mois de Ramadan commence systématiquement.
Source : Maison-islam.com



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (7 commentaires)

  1. Abu N'umen    

    As-salamù ‘alaykum,

    Juste pour info:

    [Il convient par ailleurs de préciser] que le propos qui consiste à dire que le Ramadan serait « un mois dont le début est miséricorde, dont le milieu est Pardon et dont la fin est affranchissement du feu de l’enfer », rapporté par Ibn Khuzayma et Ibn Hibbân, est un hadith faible. L’imam Abû Hâtim l’a qualifié de munkar (rejeté). Ibn Khuzayma a précisé la chose suivante en le mentionnant : « dans l’hypothèse où il serait authentique ». Abû Ja’far Al ‘Uqalî l’a qualifié de faible.

    Il est en effet critiquable sur trois points :
    – parmi ses transmetteurs figure ‘Alî Ibn Zayd, or la majorité des érudits estiment que c’est un rapporteur faible,
    – il n’est pas prouvé que ‘Ali ait rencontré Ibn Al Musayyib,
    – rien ne porte à croire que Sa’id ait pu entendre parler Salmân Al Fârisî.

    Allahù ‘alam.

    1
    • nm    

      Asslamou ‘alaykoum,

      juste pour info,
      un hadith faible ne veut pas dire qu’il est faux ou inventé mais simplement faible dans sa chaine de transmission et cela ne veut en aucun cas dire que le prophète ne l’a pas dit.
      Selon les savants les hadiths faibles peuvent être cités pour motivés du moment que cela ne remet pas an cause la ‘aqida; ce qui est la cas de ce hadith, donc il peut être cité.

      1.1
  2. Ahmad3    

    Wa ‘alaykum salam Abu Nu’men,

    En bref : Le hadith est juste légèrement faible incha’Allah et puisqu’il est rapporté pour les vertus et mérites (fada’il) il peut être cité selon l’avis de la majorité des savants.

    Pour info aussi :
    Ce hadith est rapporté par de nombreuses voies, et effectivement la majorité d’entres elles sont peu fiables.
    Cependant il existe un chaîne de transmission pour ce hadith qui est exempte de défauts majeurs : celle rapportée par l’imam Muhamilî dans son Amâlî et seuls 2 narrateurs y sont discutables : ‘Alî ibn Zayd ibn Jud’ân et ʿAbd al-ʿAzîz ibn ʿAbd Allâh al-Jud’ânî. (Amâlî 1:299).

    1) ‘Alī ibn Zayd ibn Judʿān:

    Son nom complet est ‘Alī ibn Zayd ibn ʿAbd Allāh ibn Abū Mulaykatah (dont le nom est Zuhayr ibn ʿAbd Allāh ibn Judʿān ibn ʿAmr ibn Kaʿb ibn Saʿd bin Taym ibn Murrah al-Qurashī al-Taymī).
    Il rapporte des hadiths de Anas bin Mālik al-Ansārī, Aws bin Khālid, Ḥasan al-Baṣrī, Zurārah ibn Awfā, Saʿīd ibn Jubayr, Saʿīd ibn al-Musayyib, et ʿUrwah ibn al-Zubayr parmi d’autres.

    Ses hadiths sont rapportés par les imams Muslim, Abū Dawūd, Tirmidhī, Ibn Mājah, Nisāʾī, et Bukhārī (al-Adab al-Mufrad) dans leurs collections respectives.

    Sāliḥ ibn Aḥmad ibn Ḥanbal, Yaḥyā ibn Maʿīn, Nisā’ī, Ḥāfiẓ Ibn Ḥajar et Ibn Khuzaymah ont tous dit qu’il était faible ou pas fort en hadith ou que c’est sa mémoire qui posait problème.

    Aḥmad ibn ʿAbd Allāh al-ʿUjalī a dit: “Ses hadith peuvent être notés, mais il n’est pas fort ».

    Yaʿqūb ibn Shaybah a dit : “Il est fiable (thiqah) et de confiance dans le hadith, mais il penche légèrement vers la laxité (lîne) ».

    L’imam Tirmidhī a dit : “Il est digne de confiance (sadūq), sauf quand il soulève un hadith qui a été à l’origine de quelqu’un d’autre ». C’est pourquoi il a dit d’autres hadith où cette personne est un maillon de la chaîne « hassan sahih ».
    Donc les problèmes que les mouhaddithoun ont avec lui est avec sa mémoire et non pas son intégrité.
    En plus de cela, les déclarations des imams à son sujets sont diverses, allant de « faible » pour Ibn Hajr à fiable selon Ibn Shaybah.

    Donc en vérité ce rapporteur est hassan et au pire il est juste légèrement faible.

    2) ʿAbd al-ʿAzīz ibn ʿAbd Allāh al-Judʿānī:

    Ibn Hajr dit quand il rapporte de son propre chaykh alors on peut rapporter ce hadith.
    Et dans le cas présent il dit l’avoir entendu directement donc la chaine est assez libre de remarques et en regardant toutes les chaînes elles se renforcent les unes les autres.

    Tirmidhi dit qu’il est ṣadūq et a dit d’un autre hadith concernant le salam où ce rapporteur est présent qu’il est authentique de même qu’il en a déclaré d’autres de ses hadiths hassan.
    Nassa’i et d’autres l’ont déclaré faible.
    Ibn Maʿīn a dit: [Il est] de confiance (thiqah). Ibn ʿAdī a dit : Je ne vois pas de problème avec son hadith. Ibn Khuzaymah a rapporté de lui dans son sahih.

    Ainsi ce hadith est juste au pire légèrement faible et puisqu’ils est rapporté pour les vertus et mérites (fada’il) il peut être cité selon l’avis de la majorité des savants.

    2
    • Abu Aliya    

      Salamoun 3alayka
      C’est une réponse qui a nécessité beaucoup de recherche
      Il y a quelques approximation mais dans l’ensemble c’est très bien ce qui m’étonne le plus c’est la rapidité de ta réponse…3h30 après le post de Abu nu3man, pour la richesse de la réponse je suis étonné que tu ais été si rapide.
      J’aurai aimé que tu cites tes sources sur chaque affirmation si tu pouvais le faire cela serait profitable pour beaucoup in cha Allah.
      Je voulais ajouter que malgré ta réponse je trouve la remarque du frère Abu nu3man pertinente car la chaîne de transmission du hadith quoi qu’on en dise elle est considérée comme faible chez la très très grande partie des savants du hadith à cause comme il a été signalé de la présence de 3Aly ibn zayd qui malgré le fait c’était un grand savant parmi les salaf salih n’en demeurait pas moins faible dans sa mémoire comme tu l’as dit, il n’y a pas de pb avec son intégrité (il lui a été attribué un leger chiïsme ce qui a posé problème à certains savants du hadith).
      Il est rapporté avec bcp de chaine de transmission qui peuvent le faire passé du degré de « da3if li dhatihi » a « hasan li ghayrihi » encore faudrait il que les autres chaines ne soient pas shadidou-da3f sinon il restera da3if même si tu as 1 millions de sanad différents si ils sont tous shadidou-Da3f cela ne change rien (voir conditions de passage de « da3if li dhatihi » a « hasan li ghayrih »).
      Ce qui me pose problème c’est que ce hadith est aujourd’hui cité par presque tout le monde à tel point qu’aux yeux des gens il n’y a aucun doute sur son authenticité alors il conviendrai quelque fois de rappeler que sa chaîne de transmission n’est pas exempt de tout défaut même si il est cité dans les actes méritoires.
      Il est vrai que la majorité des savants (on peut cité les 4 imams des 4 écoles par exemple) autorisent de citer un hadith da3if si c’est dans les actes méritoires.
      D’autres et non des moindres (Yahya ibn ma3in, Bukhary, muslim, ibn taymiya, ibn Hazm…) l’interdisent formellement dans tous les cas de figures.
      D’autre prennent une position intermédiaire qui à mon avis est applicable ici qui est de dire que on peut le citer si on précise qu’il est faible.
      Pour ce qui est des conditions d’utilisation de hadith Da3if fi fadaïl el a3mal, je trouve que la présision que rapporte Ibn Hajar a ce sujet va dans le sens que j’ai soulevé juste au dessus qui est qu’il ne faut pas cité ce hadith si il est courant chez les gens et qu’ils pensent que telle est la sunnah.
      Voilà pourquoi je rejoins le frère Abu nu3man sur ce point même si les arguments qu’il avance ne sont pas forcément les plus fort.
      En résumé le hadith peut être cité mais il conviendrait de préciser qu’il n’est pas exempt de tout défaut pour que les gens sachent.
      Et je vous demanderai à tous les deux de chercher un peu plus ce que vous avancée notamment sur le fait que Muslim rapporte de 3Aly ibn zayd, c’est vrai il y a un hadith dans lequel il est cité mais regarde bien la manière dont il est cité ça change bcp de chose et tu ne pourras plus dire que muslim rapporte de lui comme ça.
      Pour le frère Abu nu3man jette un oeil sur siyar a3lam nubala de dhahaby tu te rendras compte qu’une de tes affirmations est infondée je ne te dirais pas laquelle.
      Regarde également la condition que Bukhary exige mais qui n’est pas exigée par Muslim tu te rendra compte qu’une autre de tes remarques n’est pas justifiée.
      Lis ce que Muslim met dans sa muqadima et la violence de ces propos pour celui qui exige thubut liqa (il s’en prend directement à son cheikh sans le citer mais on devine de qui il s’agit).
      La science du hadith est une science précise et difficile à tel point que certains savants ont dit que c’est une inspiration « ilham ».
      Il ne faut pas qu’elle soit considérée comme abordable aisément.
      Je vous laisse chercher à présent cela sera profitable in cha Allah.
      Si mes propos vous ont offensé, je m’en excuse ce n’était pas le but mais je voulais seulement vous poussé à cherché un peu plus et je sais que cela sera bénéfique

      Salam

      2.1
      • Ahmad3    

        Assalamu ‘alaykuum Abu Aliya,

        En effet j’ai traduit ce texte qui n’est pas de moi mais d’un étudiant en science islamique.
        Je n’ai volontairement pas mis le lien d’origine car mettre le nom de l’auteur avec ma piètre traduction serait lui faire affront. C’est vrai que j’aurais du préciser que le texte n’était pas de moi et ayant eu à faire j’ai oublié, de même que les nombreuses fautes d’orthographes non relues ^^.

        Ensuite je suis d’accord avec vous pour dire que quand on cite un hadith faible il faudrait aussi le mentionner clairement, ce qui n’est majoritairement pas fait. De plus souvent un hadith est très faible et est quand même cité en utilisant l’excuse « fada’il, fada’il ! ».

        En fait mon but était plus de montrer l’autre face de la critique et pas débattre avec le frère car je comprend qu’une autre opinion existe sur le sujet.

        En tout cas BarakAllahou fikoum pour les remarques ; et puissions-nous profiter du mois qui s’annonce dès ce soir Incha’Allah.

        Quand à vous Sabrina on ne voit pas votre question ici !

        2.1.1
  3. Ramadan 2012 : début samedi ou dimanche à la Réunion    

    […] l’île, la nuit du doute n’aura en effet pas lieu demain soir, jeudi 19 juillet comme en métropole, mais le […]

    3
  4. Sabrina    

    Persone peut répondre à ma question ?

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE