Mosquée de Montrouge: le maire, Jean-Loup Metton, dit-il vrai ?

Interviewé par la presse, Jean-Loup Metton, maire de la ville de Montrouge, ne s’est pas privé de quelques arrangements avec la réalité. Fact-checkons.

Mosquée de Montrouge

Ça chauffe à Montrouge, une ville mitoyenne de Paris. Le maire, Jean-Loup Metton, a pris un arrêté pour fermer la seule mosquée de la ville.

Lire : Montrouge : le maire veut fermer la mosquée, les musulmans en colère

Une commission sous l’autorité… du maire

Le maire UDI prétexte des « problèmes de sécurité et d’urbanisme ». L’association Fraternité Montrouge (AFM) dénonce ce coup de force du maire qui a décidé « unilatéralement » de fermer la mosquée en se fondant sur un audit réalisé en 2012. Selon Jean-Loup Metton, les conclusions d’une étude qu’il dit « indépendante » motivent sa décision. Ce que le maire ne précise pas c’est qu’il n’a informé l’AFM ni des conclusions de cette étude ni même de l’existence de cette étude.

De son côté, la mosquée de Montrouge oppose une autre étude réalisée par une société privée et dénonce l’audit avancé par le maire. Et pour cause : l’étude « indépendante » sur lequel se fonde le maire a été réalisée par la commission communale de sécurité, placée sous l’autorité de… Jean-Loup Metton, maire de la ville.

Seule certitude, le maire de Montrouge n’est pas dans une démarche d’apaisement et de dialogue. Plutôt que d’inviter l’AFM à se mettre en règle, Jean-Loup Metton a choisi de croiser une nouvelle fois le fer. Le recours à un arrêté était tout à fait possible dès lors qu’il était constaté des problèmes, en l’occurrence de sécurité. Précisons toutefois que l’AFM n’avait pas à solliciter l’autorisation du maire pour ouvrir sa mosquée, d’une capacité de 80 personnes : la loi – article R. 123-45 du Code de la construction et de l’habitation - prévoit en effet que l’ouverture d’un local d’une capacité inférieure à 200 personnes n’est pas soumis à autorisation communale.

Le maire avait tout le loisir de prononcer un arrêté visant à contraindre l’AFM de mettre en conformité les installations défaillantes de la mosquée sans exiger la fermeture. Jean-Loup Metton aurait dégagé sa responsabilité en cas d’incident tout en remplissant son rôle de maire. Là encore, la loi prévoit ce cas de figure. L’interdiction n’avait et n’a pas lieu d’être.

Ajoutons que la municipalité aurait très bien pu, si les règles de sécurité n’étaient pas respectées, proposer les modifications de détail qu’elle tient pour nécessaires, ainsi que le prévoit l’article, déjà cité, R. 123-45 du code de la construction et de l’habitation.

Des musulmans indésirables ?

Mais, Jean-Loup Metton ne veut rien entendre. A l’AFP qui l’a interrogé aujourd’hui, ce dernier indique « vouloir éviter un drame comme celui de Stains (Seine-Saint-Denis) en avril 2012, où deux personnes avaient trouvé la mort dans l’effondrement du plancher d’une église évangélique ». Le maire de Montrouge a raison. Qu’il fasse montre de sa bonne foi en exigeant la mise aux normes, si tant est qu’elle soit vraiment nécessaire, de la mosquée et non sa fermeture.

Bonne foi du reste quelque peu égratignée par un mensonge de Jean-Loup Metton : accusant le maire de discrimination, l’avocat de l’AFM dénonce le refus de la municipalité d’inscrire l’AFM dans l’annuaire des associations en ligne sur le site Internet de la ville. Réponse de Jean-Loup Metton au journaliste de l’AFP à ce sujet : « Nous ne répertorions que les associations culturelles. » Et de justifier ce choix par, une fois n’est pas coutume, un « principe de laïcité ».

En l’espèce, évoquer la laïcité est imbécile… et embarrassant. Il suffit de se rendre sur le site de la ville de Montrouge pour constater que des associations religieuses sont bien répertoriées. Des associations chrétiennes, seulement. La mairie a toujours refusé d’ajouter l’association musulmane Fraternité Montrouge, comme en témoigne Chloé Woitier, journaliste au Figaro, dans un article qu’elle consacre à l’affaire :

« Tous les ans, nous demandons à participer au Forum des associations de la ville, ou de figurer dans l’annuaire des associations. La mairie refuse, au motif que nous sommes une association cultuelle. Pourtant, on retrouve des associations chrétiennes dans l’annuaire ! », s’insurge Jamel Abdenasser Doghri, lettre de refus de la mairie, que nous avons pu consulter, à l’appui.

Chloé Woitier, La mosquée de Montrouge menacée de fermeture

Un petit tour sur le site de la ville confirme les accusations de l’AFM. Il y a bien une rubrique explicitement nommée « Cultes ».

association cultuelles montrouge

Dans cette rubrique, quatre associations sont répertoriées. Quatre associations chrétiennes.

association cultuelles montrouge

Cela dit, après ce gros mensonge du maire de la ville, l’AFM devrait accepter l’invitation de la mairie à soumettre leur associations :

Montrouge soutient les associations

Comme on le constate sur la capture d’écran, la mairie soutient très clairement les associations. Sauf l’AFM.

Bonus pour les asso
Si vous avez un projet associatif,
Si vous voulez ajouter ou modifier vos informations sur cet annuaire,
Si vous souhaitez promouvoir vos manifestations associative,
Si votre association cherche un local.

Faites-le nous savoir !

association cultuelles montrouge

Tout cela nous ramène à la décision de Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, d’introduire la morale laïque à l’école. Si M. Peillon pouvait suggérer à Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique de dispenser un enseignement de cette morale laïque auprès de tous les représentants de l’Etat…

Faites-vous entendre, contactez la mairie de Montrouge

En attendant la manifestation à laquelle appelle l’AFM, vous pouvez soutenir la mosquée de Montrouge en vous abonnant à leur page Facebook mise en ligne voilà quelques jours : Touche pas à ma mosquée.

mosquee montrouge facebook

Le maire de Montrouge doit comprendre qu’il va devoir composer non seulement avec la loi, mais avec toutes celles et ceux qui ne lui permettront pas d’agir comme il agit avec les musulmans de sa ville.

- Page Facebook de Montrouge : http://www.facebook.com/villedemontrouge
- Corrdonnées du cabinet du maire Jean-Loup Metton :
Tél. : 01 46 12 74 80
Fax : 01 46 12 74 81
- Email du maire : jean-loup.metton@ville-montrouge.fr

Terminons en rappelant la situation bien plus préoccupante des musulmans de la ville d’Epinay-sur-Seine que le maire de la ville entend mettre à l’amende depuis des années. Des détails dans l’interview vidéo ci-dessous.



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. gharib    

    Mais non Monsieur le maire, vous prétextez, une fois la sécurité, la loi vous autorise a exiger des ouailles de se mettre en conformité mais y a pas de loi ni d’article ou décret qui vous donne autorité a fermer cette petite mosquée, et un peu plus loin vous évoquez la laïcité toujours cette fameuse laïcité, parfum de prétextes alors monsieur le maire puisque vous évoquez la laïcité alors fermez les lieux de cultes des autres religions qui sont sur votre commune alors là vous serait indemne de toute partialité et islamophobie

    1
  2. sousou    

    salam alaykoum

    dans notre ville, le maire a également fait blocage a l’ouverture d’une ecole. peut etre faudrait il que les musulmans prennent conscience que la force de la republique est sa democratie. Si la oumma votait plus, plutôt que d’assimilé cela a du shirk, nous serions plus entendu et respecter. car nous sommes très nombreux pourtant nous devenons des cibles pour tous les partis politiques qui veulent recoltés des voix.. Alors voter à toutes les élections!!

    Salam alaykoum

    2
  3. oumwaliya    

    sousou,voter n’est pas synonyme d’être entendu
    les musulmans qui ont voté pour hollande se sont sentis trahis
    pour moi, ce n’est pas la solution, car elle ne fonctionne pas
    avec un autre maire d’un autre bord politique, le résultat peut être exactement le même

    des oppositions à des ouvertures d’école, il y en a partout
    ici un college-lycee devait s’agrandir dans la petite ville voisine, et le maire a exercé son droit de préemption sur le site à vendre ….ça arrive tous les jours ! ( l’exemple que je cite est l’agrandissement du collège alif à toulouse, sur un bâtiment situé à portet sur garonne)

    3
  4. Rachid    

    Merci pour l’éclairage de l’article. Maghrébin athée, je suis prêt à défendre bec et ongle cette mosquée et ces Musulmans pour que leur droit soit respecté comme tous les autres citoyens. Sarkozy et sa clique on fait de l’islamophobie une quasi religion officielle et ce maire UDI sarko compatible, se permet de piétiner la loi, la laicite qui protege la liberté de culte et la dignité quand il s’agit de musulmans. Ce me semble essentiel et doit etre largement soutenu. Pour les musulmans ,oui, il faut qu’ils votent plus et en masse et forment une force électorale, c’est la seule facon de se faire respecter.

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés