Rohingya : nouvelle attaque des extrémistes bouddhistes du 969

Par Al-Kanz

Birmanie : les extrémistes bouddhistes du mouvement 969 poursuivent l’épuration ethnique contre les musulmans du pays.

969
969, symbole de la haine islamophobe en Birmanie

Nay San Lwin (@nslwin sur Twitter) est rohingya. Depuis l’Allemagne, où il vit, Nay San Lwin travaille à sensibiliser le monde au nettoyage ethnique que subissent les musulmans rohingyas de l’Etat d’Arakan.

En début d’après-midi, ce dernier a posté des photos de la mise à sac d’un village rohingya par les extrémistes du 969.

969 est le nombre choisi par les moines bouddhistes qui oeuvrent à débarrasser la Birmanie des musulmans, qu’ils soient birmans ou apatrides rohingyas. Le mouvement 969, profondément islamophobe, appelle au boycott des commerces musulmans.

Les commerçants bouddhistes sont appelés à coller un autocollant 969 sur la devanture de leurs commerces, les chauffeurs de taxi sur leur voiture. Ceux, bouddhistes, qui refusent d’apposer cet autocollant sur leur vitrine doivent être eux aussi boycottés. Et humiliés publiquement à l’instar de ce commerçant aux poings liés, une pancarte sur la poitrine, « traître » et « esclave des Kalar ». « Le mot « Kalar » est un terme birman très insultant souvent appliqué aux musulmans, en particulier à ceux qui ont le teint foncé des sud-asiatiques », apprend-on sur le site Jolpress.

Selon l’association Info Birmanie, « des témoins oculaires affirment avoir vu des barrages routiers mis en place, où les chauffeurs musulmans ont été arrêtés par des foules qui ont tenté de les tuer.

S’agissant du nombre 969 lui-même, il serait la traduction numérologique de principes bouddhistes. Ce serait dans un ouvrage de U Kyaw Lwin, fonctionnaire du ministère birman des Affaires religieuses, qui dans les années 1990, que l’on retrouve les « racines idéologiques » de 969, expliquait début avril Alex Bookvinder sur le site The Atlantic.

969 s’oppose à 786, nombre en vogue en Asie utilisé pour traduire la basmallah (Bismillah-ir-Rahmân-ir-Rahim : Au nom de Dieu le Très-Miséricordieux, le Tout-Miséricordieux).

969: The Strange Numerological Basis for Burma’s Religious Violence

969 has its ideological roots in a book written in the late 1990s by U Kyaw Lwin, a functionary in the ministry of religious affairs, and its precepts are rooted in a traditional belief in numerology. Across South Asia, Muslims represent the phrase bismillah-ir-rahman-ir-rahim, or « In the Name of Allah, the Compassionate and Merciful, » with the number 786, and businesses display the number to indicate that they are Muslim-owned. 969’s proponents see this as evidence of a Muslim plot to conquer Burma in the 21st century, based on the implausible premise that 7 plus 8 plus 6 is equal to 21. The number 969 is intended be 786’s cosmological opposite, and represents the « three jewels: » the nine attributes of the Buddha, the six attributes of his teachings, and the nine attributes of the Sangha, or monastic order.

Les médias parlent peu du nettoyage ethnique des musulmans de Birmanie. Plutôt que de nous plaindre, contactons les différentes rédactions par mail, par fax, par téléphone pour leur demander de briser le silence sur les pogroms en Birmanie. C’est là une action à ne pas négliger.

Rappelons que la semaine dernière LCI consacrait un reportage réussi à ce drame qui se déroule sous nos yeux.

LCI rohingya



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE