Rohingyas : les enfants trouvent la paix dans les madrassas

Par Al-Kanz

Réfugiés en nombre dans les camps au Bangladesh, les enfants rohingyas se retrouvent dans les madrassas.

rohingya banistreet
© BaniStreet

Minorité ethnique parmi les plus persécutéesselon l’Organisation des nations unies (ONU), les Rohingyas, musulmans de l’ex-Birmanie, appelée aujourd’hui “Myanmar”, ont été victimes en août 2017 d’un nouveau nettoyage ethnique. Les violences systématiques et commanditées par les autorités birmanes poussèrent quelque 700 000 Rohingyas à fuir au Bangladesh voisin.

Lire – Rohingyas : femmes violées, vagins ravagés, pogroms méthodiques

Entassés dans des camps qui s’étalent à perte de vue, ces réfugiés survivent tant bien que mal. Parmi eux, une majorité d’enfants, auxquels s’est intéressé l’Agence France Presse (AFP).

L’éducation formelle n’est pas autorisée dans les camps de réfugiés de la minorité musulmane rohingya car cela suggérerait une présence permanente. Pour de nombreux enfants, les madrassas sont la seule possibilité de recevoir une instruction.
[…]
Les madrassas et mosquées de la minorité musulmane profondément conservatrice ont été incendiées dans la campagne de répression menée par l’armée birmane et des gangs bouddhistes.

“Mais de nombreux enseignants de madrassas ont survécu et ont fui au Bangladesh , où ils ont ouvert des écoles dans les camps afin que la nouvelle génération puisse se nourrir de notre culture et de notre religion”.

Pour lire l’article dans son intégralité, cliquez sur le lien suivant : Les madrassas, lieu de paix et de prière pour les enfants rohingyas.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE