Fronde contre le silence complice de l’UEFA à l’égard du racisme d’Israël

Par Al-Kanz

Alors que l’UEFA vient d’adopter une résolution pour lutter contre le racisme, des personnalités signent une tribune dans laquelle elles s’insurgent de la complicité de l’instance européenne à l’égard d’Israël.

Kanouté palestine
Frédéric Kanouté soutient la Palestine

Jeudi 23 mai, l’instance européenne du football (UEFA) indiquait avoir « adopté une résolution soulignant la détermination du football européen à éliminer le racisme du football ».

Tolérance zéro contre le racisme

Ladite résolution, intitulée « Le football européen uni contre le racisme », par laquelle l’UEFA veut démontrer sa détermination « à lutter contre le racisme et les discriminations dans le football », prévoit des « sanctions strictes » au moindre agissement xénophobe « contre les officiels, joueurs et supporters » reconnus coupables de racisme. L’UEFA entend bien observer « une tolérance zéro à l’encontre des comportements racistes ».

C’est ainsi que le nouveau règlement prévoit deux mesures phares à cet effet :

– pour les spectateurs : « fermeture partielle du stade pour une première infraction et match à huis-clos assorti d’une amende de 50 000 euros pour une deuxième infraction »,
– pour les joueurs ou les officiels : « suspension d’au moins dix matches ».

Ajoutons que le Conseil stratégique du football professionnel (CSFP), composé de représentants des associations nationales (UEFA), des clubs (ECA), des ligues (EPFL) et des joueurs (FIFPro, division Europe), dans cette résolution :

– « exhorte l’UEFA, les associations nationales et les ligues à prévoir des sanctions plus sévères en cas de racisme ;
– exhorte les autorités nationales (gouvernements, organismes chargés de l’application des lois, etc.) à jouer leur rôle : en fournissant aux autorités footballistiques les instruments juridiques nécessaires; en agissant et en insistant pour arrêter, poursuivre et interdire de stade pour des périodes significatives les responsables d’actes racistes ; et en permettant aux Etats et aux organes du football d’échanger des informations relatives aux activités racistes. »

Contre le racisme, sauf celui d’Israël

Dans une tribune publié lundi 27 mai sur le site du quotidien britannique The Guardian, le même qui provoqua un véritable cataclysme en annonçant que Stephen Hawking, scientifique réputé, boycotte lui aussi Israël, plusieurs personnalités, dont certaines de renommée internationale, saluent ces nouvelles « règles strictes » adoptées par l’UEFA, lesquelles suggèrent selon elles « une volonté louable de lutter contre la discrimination dans le sport ».

Contre le racisme. « Maintenant »

« L’UEFA s’engage pleinement à appliquer ces mesures fortes de sensibilisation et de sanction, et toutes ses associations membres soutiennent l’application d’une politique similaire, compte tenu de leurs spécificités nationales. Dans le football, il faut faire preuve de leadership, sur le terrain et en dehors. Le football européen est uni contre le racisme. Mettons un terme au racisme. Maintenant. »

UEFA : Le football européen uni contre le racisme

Mais ces mêmes personnalités, dont l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, le footballeur français Frédéric Kanouté, le député britannique travaille John Austin ou encore le cinéaste Ken Loach, trouvent « choquant » que l’UEFA fasse preuve « d’indifférence totale » (total insensitivity) à la « discrimination flagrante et profonde » infligée aux sportifs palestiniens par Israël.

UEFA israel 2013 BDS

Il est en outre reproché à l’UEFA, bien qu’alertée par les autorités sportives de Palestine, de faire un cadeau à Israël, dont on sait le sort que la « seule démocratie au Moyen-Orient » (sic) réserve aux Palestiniens, en lui « accordant l’honneur d’accueillir la finale du championnant d’Europe des moins de 21 ans » en juin prochain.

Appel à Michel Platini

appel platini uefa 2013

Une pétition, lancée par l’organisation BDS France, qui prône un boycott massif d’Israël ainsi que le désinvestissement de son économie jusqu’à ce que justice soit faite, a réuni à l’heure où nous écrivons ces lignes 7 395 signatures.

BDS France appelle Michel Platini, président français de l’UEFA, à renoncer à organiser la finale en question en Israël.

Pour signer cette pétition, cliquez sur le lien suivant : M. Platini – Président de l’UEFA: Revenez sur votre décision d’organiser l’Euro Espoirs 2013 en Israël.

« L’UEFA ne devrait pas permettre à Israël d’utiliser un prestigieux évenement » pour absoudre le racisme à l’égard des Palestiniens dont l’Etat hébreu » et faire oublier « son occupation illégale de la terre palestinienne », poursuivent les signataires de la tribune. Et d’appeler l’organisme européen du football « à suivre l’exemple courageux du scientifique de renommée mondiale, Stephen Hawking qui, sur les conseils de collègues palestiniens, a refusé de prendre part à une conférence internationale en Israël. »

« Nous demandons à l’UEFA, même à ce stade tardif, d’inverser le choix d’Israël comme lieu » de cette compétition, concluent-ils.

Depuis des années Israël avance comme argument pour justifier sa politique que la charte du Hamas nie son existence d’Israël, oubliant de préciser que cette charte n’est que sur papier, alors même que l’Etat hébreu, soutenu par les Etats-Unis, nie l’existence de la Palestine dans les faits. Il est là une réalité qu’il est urgent de réaffirmer systématiquement.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE