Islamophobie : cinq enfants enlevés à leurs parents par les services sociaux

Par Al-Kanz

Islamophobie. Un couple de musulmans de Bourgoin-Jailleu s’est vu retiré manu militari leurs cinq enfants.

Islamophobie. Etre musulman n’a jamais été une sinécure en France. Mais depuis les attentats à Paris de janvier dernier, difficile de ne pas avoir peur. Pas simplement des agressions contre les femmes, contre les mosquées (tirs à balles réelles, grenade, dégradations diverses, etc.), mais aussi des autorités publiques elles-mêmes.

Si les affaires d’enfants livrés à la police par l’Education nationale ont défrayé la chronique ces derniers jours, l’islamophobie d’Etat vient de franchir un nouveau cap.

Lire – Ahmed 8 ans, poursuivi pour apologie d’actes de terrorisme

L’information a été révélée par le CRI, association de lutte contre l’islamophobie. Une mère de famille vivant à Bourgoin-Jailleu, dans l’Isère, a récemment « reçu la visite de la police et des services sociaux (cinq policiers et quatre fonctionnaires) ».

Sur ordre de la justice, et avec un zèle affiché, ces derniers ont enlevé les trois enfants en bas âge – trois mois et allaité, un an et demi et quatre ans – qui se trouvaient à ses côtés. Les deux grands, cinq et six ans, ont quant à eux été enlevés à l’école, sans la présence de leur mère.

Lire – Valse des accusations à Bourgoin-Jailleu ? du « départ au djihad » aux… « violences volontaires »

« On m’a interdit de voir mes enfants et d’apporter ses propres biberons de lait », la mère, qui allaite son bébé de trois mois.

Le père, absent au moment des faits, se trouvait alors en visite chez sa famille en Tunisie. Alerté par son épouse, il est rentré en catastrophe. Voici leur témoignage, révoltant et accablant pour les services de l’Etat. Etre musulman en France, après Charlie Hebdo, est dangereux aujourd’hui en France.

On notera que la maman, qui allaite son bébé de trois mois, a été interdite non seulement de voir ses enfants, mais encore d’apporter au dernier des biberons contenant son propre lait maternel. Les mamans qui ont allaité leurs enfants savent combien ce refus est un traumatisme tant pour la mère que pour l’enfant, une violence gratuite qui s’apparente plus à une punition qu’à une mesure de prévention.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Coordination contre l’islamophobie (CRI) : Coordination contre l’islamophobie : Quand l’islamophobie d’état organise des enlèvements d’enfants.

Ne restons pas sans agir. Cet énième épisode montre que personne, absolument personne, n’est à l’abri de tels actes. Ne pas se mobiliser, c’est risquer soi-même d’être demain victime de cette islamophobie affolante. Rendez-vous sur le site du président de la République et demandez-lui d’agir immédiatement. Cliquez sur le lien suivant et envoyez un mot à partir du formulaire : Ecrire au président de la République François Hollande.

president de la republique

Faites-le. La mobilisation de chacun est fondamentale. Encore une fois, ne pas agir, c’est s’exposer soi-même à cette islamophobie. Merci de faire passer l’information, ainsi que la vidéo. Ensemble, nous réussirons à contenir cette haine in cha’a-Llah.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (14 commentaires)

  1. Imane SAYAD    

    Salam alaykoum
    je viens d’écrire au président de la République. Ce n’est pas long, faites le aussi!!

    1
  2. Valse des accusations à Bourgoin-Jailleu ? du "départ au djihad" aux... "violences volontaires"    

    […] Lire – Islamophobie : cinq enfants enlevés à leurs parents par les services sociaux […]

    2
  3. oumoumeriem [iPhone 4]    

    Je viens d’écrire, je suis si triste pour ces parents, je n’arrête pas d’y penser et d’imaginer que ça peut arriver à n’importe qui. Qu’Allah leur facilite et qu’Il nous préserve

    3
  4. Lamia Saleh    

    Salamoua’laykoum

    Horrible ! Elle vient juste de vivre le cauchemar de toute maman. Hasbounna Allah wa nirma lwakil !

    Si tu nous lis oukhty, lache pas, Allah rétablira la justice, nous sommes la, on lache pas, on relaye l’info, on se bat comme on peut inchaAllah pour que justice soit faite !

    4
  5. amine r.[GT-I9505]    

    Franchement, il ne manquait plus que ça !
    alors là, on dit Non ! tout, sauf ça !
    à part la lettre faite au président, y a til un moyen d’organiser une manifestation nationale ?
    merci

    5
  6. doudou    

    chers frères et soeurs,

    je vous invite à lui écrire, c’est vraiment facile et rapide (merci Al-Kanz pour le lien!).

    Je vous invite à lui adresser un mot sur ces deux affaires supplémentaires :
    http://www.islamophobie.net/articles/2015/02/03/enfant-6-ans-islamophobie-ecole
    http://www.islamophobie.net/articles/2015/01/28/ahmed-huit-ans-apologie-acte-terrorisme

    car ça lui fera peut être un effet supplémentaire vu que la France commence à être la risée des grands journaux européens sur l’affaire d’Ahmed :
    http://www.islamophobie.net/articles/2015/01/31/ahmed-8-ans-international

    6
  7. h.    

    Monsieur le président, bonjour,

    je vous écris aujourd’hui pour vous faire part de mon inquiétude pour la France, pour nous citoyens français, pour ce que devient notre pays bien aimé.

    Je ne cesse de constater chaque jour le climat de psychose qui s’empare de la France. Depuis les horribles attentat de Paris, trop d’amalgame sont faits entre musulman et terroriste. On nous parle trop souvent « d’Islam modéré », comme si l’Islam de par nature était une religion d’extrémisme. J’ai été choque par l’affiche de campagne permettant de « détecté les personnes radicales », j’ai été choqué par la convocation d’un enfant de huit ans au commissariat et j’en passe. Mais là je ne peux plus me taire. . . J’ai appris que durant les jours passés une maman s’est fait arracher ses cinq enfants par la police sous prétexte que son mari est « radicale », sans preuve ! Je n’ose imaginé la peine de ses parents, je n’ose imaginé l’état de choque et de peur que vivent ces jeunes enfants en … Plus de place!

    7
  8. ghalfi    

    Il faudrait que tous les musulmans soient d’accord pour déscolariser leurs enfants au moins pour une semaine en signe de protestation. En faisant comprendre aux élus que les écoles de la République ne sont plus sûr pour nos enfants à cause de l’islamophobie. Ouvrir les mosquées pour les enfants avec des permanences. Si nous faisons rien. Nous seront coupables envers nos enfants.

    8
  9. Elodie [iPad]    

    Salam alaikoum wa rahmatullah wa barakatuhu
    Y a t il des nouvelles pour les enfants? Ou en est cette histoire?
    Qu’Allah ta3ala vous facilite

    9
  10. Lotfi [iPad]    

    Salam alaykoum merci de nous donner des News concernants nôtres sœur et notre frère à savoir s’ils ont récupérer leurs enfants

    10
  11. naw    

    Fait

    11
  12. Aboubakr [iPhone]    

    Bientôt les musulmans porterons une lune jaune sur la poitrine comme les juifs on portés leurs étoiles jaune pendant la 1ère guerre mondiale et on continuera à dire faut écrire au président
    Apprenons nôtres religion éduquons nos enfants toute en mettant notre confiance en ALLAH et celui qui peut partir qu’il part

    12
  13. Attou    

    Asslam alaykoum,

    Soubhanna Allah !

    Que Allah aide cette famille et tous les opprimés du monde.

    Je risque peut être de me retrouver dans cette situation.
    J’ai écrit sur le cahier de liaison de mon fils (en CM1): « Abdallah ne participera pas au Carnaval  »
    Voici la réponse du professeur qui est le directeur de l’école :
    Rappel : Le Carnaval fait partie du projet d’école.
    L’école est obligatoire pour tous les enfants.
    Toute absence doit être justifiée par une raison valable : médicale ou administrative.
    Si Abdallah est absent sans motif valable ce sera une absence signalée à l’Académie.

    13

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE