spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Attentats à Paris : sermon de l’imam Abou Houdheyfa

Dans la même catégorie

Que faire, que dire après les attentats survenus il y a trois semaines à Paris ? Ces questions, l’imam de la mosquée Sunna de Brest, Rachid Abou Houdheyfa, a choisi de les aborder sans langue de bois ni maniérisme.

Ce sermon est salutaire et particulièrement utile. L’autocritique, pertinente, change des discours formatés de ces expertologues-ès-islam tant prisés par les médias, ces Malek Chebel, Dounia Bouzar et autres qui ont fait du muslim-bashing un plan de carrière.

Notons que comme d’autres, que l’on refuse d’écouter, l’imam Rachid Abou Houdheyfa n’a pas attendu les attentats de janvier 2015 pour aborder la question. Vous l’ignoriez, n’est-ce pas ? Vous n’en avez jamais entendu parler dans les médias, ces mêmes médias qui n’écoutent pas, qui n’entendent pas, puis reprochent aux musulmans de ne pas s’exprimer tout haut.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

7 Commentaires

  1. Salam alaikoum wa rhamatoullah wa barakatouh un des seuls prêcheurs qui ose parler sans tabou et pousse les musulmans a se réformer dans la base qui est la compréhension des textes.

  2. Barak ALLAHu fikoum pour le partage, un grand merci à Abou Houdheyfa pour ces rappels, je retiens une phrase : « Je n’ai jamais vu quelqu’un sourire plus que le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) », c’est à nous maintenant de sourire et de tendre la main 🙂

  3. la lumière se dégage de cet imam!
    quelle comportement vous fait penser au prophète (paix sur lui) : rachid abou houdeyfa ou abou backr el bagdadi ?
    personnellement mon choix est fait

  4. Entendu sur BFM TV, il y a 5 mn, à propos de l’enfant diabétique de 8 ans envoyé au commissariat pour apologie du terrorisme.
    Le journaliste : mais est-ce que ce n’est pas plutôt le père qui est visé par cette enquête.
    L’avocat : non, les parents ont condamné les attentats et ont joué leur rôle de pédagogue avec leur enfant. Par contre, je voudrais que l’éducation nationale ouvre une enquête à propos des allégations de l’enfant qui dit que pendant qu’il jouait dans le bac à sable, le directeur est venu lui dire d’arrêter de creuser le sable car il ne trouvera pas de mitraillette pour tuer tout le monde à l’école. Et à une autre occasion, il lui dit que s’il continuait, il n’aura pas son insuline, « ainsi, tu goûteras à la mort que tu veux nous donner ».
    Le journaliste : mais est-ce qu’il y a un esprit de réconciliation maintenant ?

    Donc, si je comprends bien le journaliste, les dires du directeur compensent ceux du garçon, on s’embrasse et on fait comme si de rien n’était…

  5. as salam 3alaykoum

    Cet imam et beaucoup d’autres prêcheurs et prétendu salafis ne sont que des borgnes au milieu d’aveugles, ils trompent avec leur tabliss et le manque de précision 3ilmiya sur le waqi3 . Ils dupent les pauvres frères et sœurs croyant naïvement suivre la voie des salafs.
    Pour moi c’est un jahil maftoun par la « notoriété » que certain lui confère, en pensant qu’il a du 3ilm et qu’il est assez compétant pour renter dans des sujets qui visiblement le dépassent.
    Il se permet de faire des mises en garde pathétique qui sont dépourvu d’exactitude 3ilmiya, ces gens là en vérité ne maitrisent pas les sciences de oussouls, c’est juste des mouqallids touchés par al irja et dont les développement prétendus scientifiques sont faibles….
    Et je demande à Allah de nous guider…

    • Assalamou ‘alaykoum,

      Si tu prétends que nous sommes aveugles car nous écoutons l’imam Rachid abou Houdeyfa, saches que ce n’est pas ton discours qui nous apportera la lumière.
      Cet Imam nous demande systématiquement de revenir aux avis des savants tout en exposant les différents avis des savants. Lui, ne s’est jamais prétendu savant et oeuvre beaucoup pour diffuser la bonne parole dans ce pays, avec ses capacités, et je ne doute pas qu’il doit travailler beaucoup pour préparer tout ces dorouss.
      Personnellement, je pense qu’en France, ils ne sont pas beaucoup à avoir cette capacité à diffuser la science… Qu’Allah les préserve. Par contre, les jaloux de cette soi-disant « notoriété » sont malheureusement beaucoup : ça critique, ça parle, mais ça ne propose rien d’équivalent et rien de meilleur… un peu facile…
      Qu’Allah nous guide comme vous dites,
      Wa Allahou a3lem

      Wassalam

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles