Les « Beurs » ont « le goût de la violence », explique Alain Duhamel

Par Al-Kanz

Quel est le rapport entre Zyed et Bouna, Dominique de Villepin et l’antisémitisme ? Réponse : Alain Duhamel.

alain duhamel
Vu sur Twitter

La perle a été repérée par la journaliste Faïza Zerouala dans l’ouvrage d’Alain Duhamel, éditocrate du siècle dernier, dont les vestiges s’agitent encore aujourd’hui tous les soirs à la radio.

Réputé journaliste, l’homme est si fier de son dernier bouquin qu’il l’affiche tout sourire sur sa page Twitter. Passons sur le titre, Une Histoire personnelle de la Ve République – qui colle bien à celui qui a consacré la courbette comme pratique à part entière du journalisme politique –, pour en venir au texte. « Il » n’est autre que Dominique de Villepin, alors Premier ministre. Enjoy !

« Après avoir intrigué quelques mois les Français, toujours épris de nouveauté et d’originalité, il se heurta à toute une série d’obstacles. Les cités des banlieues en difficulté s’embrasèrent à la fin de l’automne à la suite de la mort malheureuse de deux adolescents. D’un seul coup remontèrent à la surface, notamment chez les Beurs, la peur de l’avenir, le sentiment d’être exclus et méprisés, la probabilité du chômage, le goût de la violence, la tentation de la révolte et un antisémitisme de moins en moins réfréné. Il fallut, ainsi en décida en tout cas Dominique de Villepin, recourir à l’état d’urgence dans vingt-cinq départements. C’était reconnaître l’échec de l’intégration. »

alain duhamel beurs
Alain Duhamel

Les « Beurs », pas-très-Français, trop-Arabes

Les « Beurs », ces Arabes pas français qui ont le « sentiment » d’être « exclus et méprisés », ont ainsi retrouvé voilà dix ans à l’occasion de la mort de Zyed et Bouna, à Villiers-le-Bel, le « goût de la violence ». C’est en eux, c’est ainsi. Alain Duhamel en intellectuel de « race indo-européenne » dit juste sur la « race arabe ». Il suffit de relire Ernest Renan, cité encore en mai dernier par le Premier ministre.

L’extrait ci-avant est tiré de L’Histoire générale et système comparé des langues sémitiques ; ouvrage « couronné par l’Institut » lit-on sous le titre.

« De l’institut », quelle coïncidence ! L’indication figure sur la couverture du livre d’Alain Duhamel.

alain duhamel histoire personnelle de la Ve republique

A la différence d’Ernest Renan, qui unit musulmans et juifs dans une « combinaison inférieure de la nature humaine », dit « race sémitique », Alain Duhamel préfère les opposer : les Beurs, Français de contrefaçon, si enclin à la violence n’ont su réfréner leur antisémitisme, pardi !

De l’antisémitisme et de la France

Relisons le passage à tête reposée pour comprendre que contrairement à ce qui pourrait paraître de prime abord péjoratif, « Beurs », sous la plume de l’éditocrate, est une promotion. Les hommes, blancs, bourgeois, d’apparence chrétienne, appartenant au corps traditionnel français comme Alain Duhamel, ne disent pas « beurs ». Ils préfèrent dire « arabes ». C’est plus sale.

Des Beurs naturellement violents qui sont aussi antisémites. Chacun conviendra qu’il n’y a pas de rapport entre les émeutes de 2005 et l’antisémitisme. Il faut donc chercher ailleurs… Mais c’est bien sûr ! Le Beur est cet Arabe un peu français, cet Arabe qui a réussi à dépasser un tant soit peu sa condition naturelle. Selon Alain Duhamel, ces Beurs sont antisémites. Or quoi de plus français que l’antisémitisme, comme nous le rappellent ces quelques faits historiques :

– Au IVe siècle, l’Eglise catholique institutionnalise sa haine des juifs lors de différents conciles, avec en 305 les conciles d’Elvira. Suivront le concile de Vannes (465), les trois conciles d’Orléans (533, 538, 541) ou encore le concile de Clermont (535). persécutions au XIe siècle,
– Au XIIe, les juifs sont accusés de meurtre rituel. Plusieurs dizaines de juifs sont brûlés à Paris et à Blois.
– Au XIIIe, soit sept siècles avant Hitler et l’étoile jaune, l’Eglise, à l’occasion du concile de Latran, impose le port de la rouelle, étoffe jaune ou rouge visant à les distinguer des non-juifs.

Faut-il encore citer l’expulsion des juifs de France par Philippe le Bel, les discriminations durant la Révolution française (les hommes naissent libres et égaux etc.), le « décret infâme » instauré par Napoléon, la popularité, à la fin du XIXe siècle et dès le début du XXe, des auteurs antisémites, à l’instar d’Edouard Drumont, Arthur de Gobineau, Charles Maurras, Maurice Barrès ou encore Léon Daudet, le féroce antisémitisme du journal La Croix*, l’affaire Dreyfus, l’Action française, la Cagoule, Pétain et le régime de Vichy und so weiter.

Non vraiment, voir une quelconque malveillance dans le propos d’Alain Duhamel serait a minima de la mauvaise foi. Chacun sait que la flagornerie est une seconde nature chez ce bien-né. Lorsqu’il note l’antisémitisme réel ou fantasmé des « Beurs », il ne fait ni plus ni moins que les inscrire dans cette si longue tradition française, qui remonte nous l’avons vu bien avant Clovis et son sacre.

Alain Duhamel vante à sa manière ce quelque chose en eux de si français. De là à penser qu’il choisit de les qualifier de « Beurs », et non de « Français » à part entière, parce qu’il considère leur antisémitisme bien mou eu égard à ladite tradition, il n’y a qu’un pas… Pas assez virulents ces jeunes, ma bonne dame ! Il faut « reconnaître l’échec de l’intégration ». CQFD.

*Dans sa livraison du 30 août 1890, La Croix se vantait d’être « le journal catholique le plus anti-juif de France, celui qui porte le Christ, signe d’horreur aux Juifs ».

la croix antisemitisme 1890la croix antisemitisme 1890 2

La Croix d’antan n’est plus, contrairement à ce vieil antisémitisme, dont on parle si peu, mais toujours aussi virulent à droite notamment, et dans tout un pan de cette France catholique, qui ne se fait pas prier pour évoquer Maurras, le Nouvel Ordre mondial et l’immigration musulmane, provoquée et entretenue par une superclasse, elle aussi mondiale, pour détruire le pays de Jeanne d’Arc.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (6 commentaires)

  1. doudou [iPhone 4S]    

    Excellent article, super bien rédigé!!! Bravo!!!
    Ça résume bien le problème français

    1
  2. rachida [iPhone 4S]    

    As Salam alaykoum,
    Merci pour ce très beau cours d’histoire.
    Quand à Duhamel, il ne dupe personne.Rien de nouveau à l’ouest!

    2
  3. doudou [iPhone 4S]    

    Je comprends quand même pas ce diuble discours à la française: on parle de fraternité, no racisme, égalité…etc et à longueur de journée on classe les gens dans des cases avec de gros prejugés où tout est noir ou blanc…
    Heuresement que des personnes s’en rendent compte mais cette propagande / lavage de cerveau de masse fait quand même peur. Je me demande si le facisme n’est pas de nouveau aux portes de l’europe « civilisée »

    3
  4. thinkingoutloud    

    Assalamu ‘alaykum,

    J’ai bien aimé le raisonnement de l’article, mais je ne comprends pas pourquoi il fait allusion à l’antisémitisme chrétien à la fin?

    J’entends par là que les chrétiens aujourd’hui se retrouvent peu ou prou dans le même bateau que les musulmans face à la fausse laïcité qui nous est vendue.

    Certes l’antisémitisme chrétien à existé mais finir cet article par ça je trouve que ça ne nous sers pas du tout.
    Je l’ai compris comme « Alain dit que les arabes sont antisémites? Il n’a pas du voir les chrétiens alors c’est pire… »

    1- Parler des chrétiens ne répond pas au sujet, c’est comme si on m’accusait de vol et qu’au lieu de démentir je justifiait en disant « mon voisin est pire c’est un assassin »
    Ok ça ne fait pas de moi un innocent pour autant.

    2- les chrétiens croient en dieu au moins concentrons nous sur les « athéistes » qui veulent imposer leur non croyance a travers une définition de la laïcité manipulée.

    Sinon très bon article, qu’Allah facillite

    4
  5. Rachid [iPhone]    

    Salem, c’est devenu à la mode, celui qui veut être à la mode, tape sur les musulmans.
    C’est derniers n’ont aucune instance qui peut les défendre (CFCM…..etc)
    Pauvres orphelins

    5
  6. Madeleine 0'Deen    

    J’entends les bottes….

    Non mais, à la fin ça sent les propos d’avant guerre…

    A l’heure du progrès du tout sans fil du méga technologique…. on peut voir un retour en arrière (bien dans les catacombes) dans la tête des gens… et le pire c’est qu’on aime bien attribué l’image du « raciste » au gars devant son pastis au comptoir du café… mais ce sont des soit disant intellectuels qui nous écrivent des choses aussi réductrices.

    Qu’ils rendent d’algèbre aux arabes… et qu’ils comptent avec des chiffres romains alors… ça pourrait être sympa.

    Mais qu’ils reconnaissent enfin, que le monde arabo-musulman a apporté et apporte sans cesse, des trésors et des merveilles, comme l’Europe en donne aussi…

    Le vivre ensemble c’est pour quand?

    Excellente analyse !

    6

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE