#FreeMoussa : des dessins d’enfants pour la libération et le réconfort de Moussa

Par Al-Kanz

Moussa, humanitaire incarcéré au Bangladesh pour avoir voulu aider les Rohingyas, aime les enfants. Et si nous demandions à nos enfants un dessin en soutien et réconfort ?

moussa barakacity et les enfants

Moussa de l’ONG Barakacity est à l’heure où nous écrivons ces lignes toujours emprisonné injustement au Bangladesh pour avoir voulu porter secours à l’ethnie la plus persécutée au monde selon l’ONU, les Rohingyas.

Lire – #FreeMoussa Moussa, humanitaire français, est emprisonné dans une cage

Moussa aime les enfants. Dans la rue, lors des maraudes, avec des familles sans-abri, auprès des #Rohingyas ou encore en Mauritanie, il réussit systématiquement et surtout naturellement à nouer des liens forts avec ces petits bouts de femmes et d’hommes malmenés par la vie. Quoi de plus révélateur que ces enfants qui l’adoptent comme si c’était sinon leur propre papa à tout le moins un membre de leur famille.

Moussa qui arrive dans un camps de réfugiés, c’est certes un humanitaire, mais aussi un grand-frère.

Il n’est à cet égard pas une mission humanitaire sans que le colosse ne s’éprenne des enfants, du nourrisson à l’adolescent, à qui il porte secours. Moussa qui arrive dans un camps de réfugiés, c’est certes un humanitaire, mais aussi un grand-frère, un homme dévoué qui incarne cette injonction à l’altruisme qui caractérise l’islam.

Moussa incarne ces commandements prophétiques qui nous rappellent que la fraternité doit être recherchée, vécue, appliquée.

moussa enfant freemoussa

Nous connaissons personnellement Moussa. C’est bien celui que vous voyez sur ces photos. Rien n’est artificiel, rien joué.

moussa rohingyas

Moussa aime les enfants, les enfants aiment Moussa.

moussa rohingya

Moussa va être libéré in sha’a-Llah. Que chacun en soit convaincu. L’épreuve qu’il traverse est dure, terrible. Les conditions dans lesquelles il est détenu lui, avec d’autres prisonniers, sont insupportables. C’est pourquoi nous pensons que si Moussa découvre que lors de sa captivité des enfants de toute la France et même du monde ont réalisé des dessins pour le soutenir, une joie incommensurable l’envahira ; et, espérons agira comme un baume.

Voici un premier dessin d’enfant en soutien à Moussa.

free moussa dessin enfant

En voilà un second. De la captivité à la liberté.

enfant free moussa.jpg

Expliquons à nos enfants la situation de Moussa avec des mots simples et enchaînons sur celle des Rohingyas. Celui qui ne soucie pas de la communauté n’est pas des nôtres, nous rappelle une tradition prophétique. Moussa sera heureux de voir que son épreuve a été utile, que son incarcération a permis de médiatiser le sort épouvantable de ces enfants, de ces femmes, de ces hommes, tous persécutés parce que musulmans. Expliquons et donnons des crayons à nos enfants afin qu’ils dessinent en soutien à Moussa.

Envoyez à webmaster[@]al-kanz.org (sans les crochets []) les dessins de vos enfants que nous publierons in sha’a-Llah ici-même et sur les réseaux sociaux. Pensez à ajouter le hashtag #FreeMoussa sur chaque dessin. N’hésitez pas à mettre en copie Barakacity, dont voici l’adresse mail : contact[@]barakacity.com (sans les crochets []).



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE