Green Hajj : quand des pèlerins compensent leur émission carbone

Par Al-Kanz

Une association sensibilise les musulmans pour que ces derniers renouent avec l’écologie, importante en islam.

green hajj

L’écologie est au coeur de l’islam. Chaque musulman est appelé à veiller à ce qui l’entoure, à la faune, à la flore, à la nature, bref à l’environnement. En région parisienne, une association, Green Heaven, a choisi de rappeler en pratique aux musulmans combien il est urgent de faire vivre les textes qui dictent aux croyants leur conduite à tenir en matière d’écologie. Interview.

Al-Kanz : Pourriez-vous présenter votre association ?
Green Heaven :
Notre association, créée en avril 2013, mène des actions de sensibilisation au développement durable auprès du jeune public, des leaders de la communauté musulmane et de ses institutions. Animations scolaires, réunions d’information ou formations, toutes les actions de sensibilisation proposées s’inscrivent dans une démarche d’éducation à l’éco-citoyenneté.

Al-Kanz : Quelles actions avez-vous menées depuis la création de l’association en 2013 ?
Green Heaven :
Nos actions s’articulent autour de trois pôles : Green School, Green Mosquée et Green Hajj :
– Green School consiste en des ateliers pédagogiques ayant pour thème la « consomm’action », la préservation de la biodiversité, la gestion des déchets, proposés aux différentes structures éducatives (écoles, mosquées…) qui désirent sensibiliser leurs élèves aux enjeux du développement durable.
– Green Mosquée, programme lancé en 2013, invite les mosquées à réduire leur impact sur l’environnement. Nous avons ainsi publié un guide des éco-gestes à destination des mosquées.
– Avec Green Hajj enfin, nous avons mis en place une plateforme permettant aux pèlerins du monde entier de compenser leurs émissions carbone lors du hajj et de la omra (petit pèlerinage) grâce à un forfait « Engagement climatique » de 15 euros.

Al-Kanz : Comment le guide des éco-gestes a-t-il été accueilli dans les mosquées où il a été distribué ?
Green Heaven :
Le guide a reçu un accueil très favorable. En revanche, quand il s’agit de s’engager de manière plus durable, c’est autre chose. Aujourd’hui, l’écologie n’est clairement pas une préoccupation majeure pour la majorité des mosquées, ce qui est très dommage. L’un des objectifs du programme Green Mosquée consiste à mettre en place un projet écologique et solidaire avec les fidèles, comme donner une seconde vie aux objets. La mosquée doit ensuite faire don desdits objets à une association de la ville où elle est implantée. Cela permet en outre de tisser des liens avec des organismes locaux.

Al-Kanz : Parlons de Green Hajj. A quoi ça ressemble un pèlerinage écolo ?
Green Heaven :
Un pèlerinage écologique commence d’abord par le respect des lieux et l’intention de limiter ses déchets au maximum. Accomplir son pèlerinage est une véritable opportunité. Les pèlerins du monde entier se retrouvent dans un lieu sacré qu’il faut préserver. On a pu constater au fil des années qu’il y avait beaucoup de gaspillage (eau, alimentation), d’utilisation excessive de plastique (gobelets, sacs), de manque de savoir-vivre comme ne pas ramasser derrière soi ses propres déchets. Cette attitude est aux antipodes d’un acte de purification, d’autant plus lorsqu’il s’agit de la maison de Dieu.
Un pèlerinage écologique consisterait donc à :
– réduire son empreinte écologique à l’hôtel en faisant un usage raisonné de la lumière, de la climatisation, en ne gaspillant pas l’eau ;
– limiter l’utilisation de gobelets en préférant l’usage d’une gourde ;
– limiter sa consommation d’eau lors des ablutions ;
– prévoir un sac en toile réutilisable afin de réduire l’utilisation de sacs plastiques ;
– marcher quand cela est possible.

Al-Kanz : Nombreux sont les textes qui enjoignent aux musulmans de respecter l’environnement. Le pèlerin lui-même est invité à adopter une attitude responsable. Est-ce que par définition le hajj, comme toute la vie du musulman, ne devrait pas être – et même n’est pas – par définition éco-responsable ?
Green Heaven :
Absolument. La vie du musulman se doit d’être éco-responsable. Dans les faits, il reste cependant encore du chemin à parcourir. Il suffit par exemple d’observer la surconsommation et le gaspillage généralisés lors du mois de ramadan.
Les mosquées doivent aussi prendre leur responsabilité en rappelant à leurs fidèles que la préservation de l’environnement est au coeur de l’islam. Le prêche du vendredi est un formidable moyen de sensibilisation. Pour le pèlerinage, les agences de voyages ont aussi un rôle important à jouer. Le guide Green Hajj est d’ailleurs disponible gratuitement, elles peuvent l’imprimer et le distribuer aux futurs pèlerins.

Al-Kanz : Vous proposez aux pèlerins de compenser les émissions carbone liées à leur trajet par avion. En quoi cela consiste-t-il ?
Green Heaven :
La compensation carbone volontaire est un mécanisme permettant de compenser les émissions de gaz à effet de serre générées pendant un déplacement, en avion par exemple, afin de lutter contre le réchauffement climatique.
L’impact sur l’environnement de chaque tonne de carbone émise – deux tonnes dans le cadre d’un aller-retour Paris-La Mecque pour une personne — peut être neutralisé par la réduction d’une autre tonne de carbone ailleurs dans le monde. Cette compensation est possible en investissant dans des projets visant à diminuer les émissions de gaz à effet de serre, tel que la reforestation ou le développement d’énergie renouvelable.

Afin de faciliter aux pèlerins l’accès à la compensation carbone, nous proposons un forfait engagement climatique d’un montant de 15 euros par personne pour un aller-retour en avion Paris-La Mecque. Ce forfait payable en ligne est ensuite entièrement reversé à nos deux partenaires, GERES et à Initiative Développement.

En outre, Green Hajj soutient financièrement des programmes qui améliorent les conditions de vie des populations les plus pauvres par la mise en œuvre de projets qui réduisent la précarité énergétique, préservent l’environnement et limitent les changement climatiques et leurs conséquences.

Al-Kanz : A quelques semaines du hajj, comment les futurs pèlerins qui nous lisent peuvent-ils concrètement compenser leurs émissions carbones ?
Green Heaven :
Les pèlerins qui vont ou ceux qui ont déjà effectué leur pèlerinage (hajj ou omra) peuvent se rendre sur notre site http://www.green-heaven.fr, choisir le programme à soutenir et compenser leurs émissions à hauteur de 15 euros (ou plus s’ils le souhaitent). Cette somme sera ensuite reversée à l’organisme en charge de la réalisation du projet. Voici le lien : http://www.green-hajj.fr/compenser.

Rendez-vous sur le site de Green Hajj pour télécharger le guide : Green Hajj, le guide.

green hajj miniature



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. oum asmae [iPhone]    

    As salam halaykoum
    Baraka Allah oufikoum pour cet article que je prend comme un rappel j’ai vue de mes propres yeux le gaspillage de l’eau de zamzam ainsi que le nombre de goblet dans les poubelles durant ma omra de fevrier. Et je tiens a REMERCIER les agents de nettoyage pour leurs patience et leurs efficacités k’Allah les recompenses!!! Barak Allah oufikoum que le Tout Puissant vous facillite votre oeuvre et face bouger notre oumma.

    1
  2. Marie    

    Super initiative machaALLAH !

    2
  3. Abdennour    

    As salamou ^alaykoum quelle est la position de Green heaven quant à un mode de consommation végétarien/ végétalien ? Il est de notoriété publique qu’il s’agit d’un excellent moyen de préserver les ressources naturelles, d’éviter les gaspillages (matières premières, eau, céréales) et -pour ceux que ça intéresse- d’éliminer la souffrance animale. Encouragez vous ce genre de pensées ?

    Merci d’avance .

    3

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE