Mosquée d'Antony : les étudiants appellent au dialogue et à la concertation avec le Crous

Par Al-Kanz

Vendredi, nous évoquions l'évacuation surprise par le personnel du Crous, encadré par un cordon de CRS, de la salle de prière de la résidence universitaire d'Antony (lire : Mosquée d’Antony : 30 ans de présence balayée d’un revers de main). Patrimoine pour les étudiants qui y prient depuis 30 ans, simple lieu mis à leur…

Vendredi, nous évoquions l’évacuation surprise par le personnel du Crous, encadré par un cordon de CRS, de la salle de prière de la résidence universitaire d’Antony (lire : Mosquée d’Antony : 30 ans de présence balayée d’un revers de main). Patrimoine pour les étudiants qui y prient depuis 30 ans, simple lieu mis à leur disposition pour Françoise Bir, directrice du Crous, cette salle a été fermée pour, officiellement, raison de sécurité : il s’agirait de procéder à des travaux de sécurité et de mise aux normes. Et d’interdire, par la suite, tout exercice du culte en ces lieux, comme a tenu à le préciser Mme Bir aux journalistes de France 2 venus l’interviewer. Les étudiants concernés ne comprennent pas. D’où leur volonté d’établir un dialogue avec le Crous. Nous publions la lettre envoyée par Mme Bir au comité de gestion de la salle de prière et la réponse du comité.

Nous vous proposons de lire tout d’abord la lettre de Françoise Bir dans laquelle elle précise sa volonté de rendre cette salle conforme aux normes de sécurité et la date à partir de laquelle les locaux devront être fermées. Rien n’est dit sur la manière. Cliquez sur l’image suivante pour agrandir la l’image.

Mosquée d’Antony : les étudiants appellent au dialogue et à la concertation avec le Crous

Voici la réponse du comité de gestion

Madame la Directrice ,

Nous avons bien reçu votre courrier du 18/12/2007. Le comité de gestion de la salle du bâtiment G a examiné, avec une particulière attention, votre décision de fermer cette salle pour travaux de sécurisation.
Nous avons donc convoqué plusieurs assemblées réunissant l’ensemble des étudiants résidents concernés par l’utilisation de cette salle, afin de vous faire connaître notre position :

Nous comprenons vos préoccupations quant à la sécurité des utilisateurs de cette salle.
Nous espérons que vous comprendrez notre volonté de conserver notre droit fondamental à la liberté de culte, droit que garantit le règlement intérieur du CROUS, et auquel l’utilisation de cette salle est dédié..
Nous vous exprimons également notre souhait que cette salle poursuive sa mission de rassemblement des étudiants de toutes races et toutes origines, dans des conditions dignes et acceptables, et dans le respect de la réglementation en vigueur..

Nous vous faisons part de nos interrogations et de nos observations concernant les arguments avancés pour justifier la fermeture de la salle.
Hormis le règlement intérieur du CROUS, nous n’avons pas la connaissance d’une législation en matière de sécurité des locaux que l’utilisation de cette salle ne respecterait pas. Par conséquent, nous vous serions reconnaissants de nous communiquer les références de cette législation, les points de non conformité, et la nature des travaux envisagés. S’agit-il d’une nouvelle législation.

Nous portons aussi à votre connaissance les points suivants :

la capacité de la salle n’excède pas 150 personnes. Celle-ci est sous le contrôle du comité de gestion.

La salle est située au rez-de-chaussée et présente l’ avantage d’être relativement sécurisée, car le côté qui donne sur le parking, n’est constitué que de portes fenêtres qui constituent autant d’issus de secours permettant l’évacuation des personnes et des biens en cas de force majeure. La fréquentation continue de cette salle permet d’ailleurs une vigilance accrue en matière de sécurité du bâtiment G.

Il n’y a jamais eu aucun soucis ou incident en matière de sécurité des lieux et des personnes depuis l’ouverture de cette salle, soit depuis près de 30 ans.

Nous vous informons que des travaux récents de rénovation et de sécurisation ont été demandés par le CROUS et entrepris entre 2000 et 2003, comme le remplacement des portes fenêtres et la rénovation de la boiserie. Le comité a toujours accepté ces travaux, dans la mesure où ceux-ci garantissaient le droit à la pratique du culte dans des conditions acceptables : la salle n’a jamais été fermée à l’occasion de ces travaux.

Pendant ces décennies, nous n’avons pas été informés par le CROUS ou par d’autres autorités compétentes de la nécessité d’entreprendre d’autres travaux pour satisfaire la législation. Pendant cette période, nous n’avons d’ailleurs jamais reçu de rapport d’expertise d’une commission d’hygiène et de sécurité.

Nous affichons notre transparence la plus totale sur l’utilisation de cette salle. Comme par le passé, nous sommes ouverts et disposés à faire visiter cette salle à toute autorité ou commission d’experts compétents. Nous vous invitons personnellement, Madame la Directrice, à venir la visiter.

Cette salle est, depuis son ouverture à la fin des années 70, un lieu convivial ouvert à l’ensemble de la résidence. C’est un lieu de rassemblement favorisant la construction de liens sociaux forts. Son apport social, cultuel, culturel sont unanimement reconnus dans toute la résidence.

La salle de substitution que vous nous proposez au bâtiment H sur les lieux de laquelle le comité de gestion s’est rendu, ne répond pas davantage aux exigences de sécurité que vous soulevez et, encore moins, à la pratique du culte, car la surface est plus petite, il n’y a pas de sanitaire pour les ablutions , ni de toilettes.

Nous entendons votre propos concernant la présence de personnes non étudiantes et nous sommes prêts à en discuter avec vous.

Notre comité est disposé et prêt à créer prochainement une association qui respecte le règlement en vigueur et dont le siège social sera la salle du bâtiment G.

Nous souhaitons que cette salle puisse continuer à jouer ce rôle de rassemblement et de paix dans de meilleures conditions si possible et sans interruption.

Nous souhaitons vivement vous rencontrer dans les plus brefs délais pour qu’aucuns travaux ne soit engagés sans concertation.

Nous vous prions , Mme La Directrice , de croire , à l’assurance de notre très haute considération.

Source : Mosquée de la RUA en danger



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE