Le ramadan n’en finit pas d’inquiéter les Suisses

Par Al-Kanz

Nous évoquions l’inquiétude grandissante des Suisses à l’idée de perdre sa clientèle du Moyen-Orient. Non pas pour ramadan 2008, mais pour les suivants, notamment ramadan 2011. Cette année, les fêtes de Genève coïncideront avec ce mois peu propice aux voyages. Au grand dam des hôteliers.

Ramadan. Nous évoquions l’inquiétude grandissante des Suisses à l’idée de perdre sa clientèle musulmane, originaire des pays du Golfe (Lire notre billet Le ramadan déprime les Suisses). Non pas pour ramadan 2008 (1429), mais pour ramadan 2009, 2010 et surtout 2011. Cette année, les fêtes de Genève coïncideront avec ce mois peu propice aux séjours touristiques. Au grand dam des hôteliers. Revue de web.

Dans La Tribune de Genève, l’éditorialiste David Haeberli souligne la nécessité de réformer ces festivités. Comprendre par là que Genève doit s’adapter à la clientèle richissime et surtout musulmane du Moyen-Orient.

[…] comme organisme voué à la promotion de la cité dont elle porte le nom, Genève Tourisme doit concentrer son action vers la clientèle étrangère qui remplit les hôtels durant les mois d’été. Et parmi elle, les touristes du Moyen-Orient font très fort.

Ce qui ne manque pas de faire réagir les Suisses, partisans et adversaires du changement de date. Les premiers mettent en avant le terrible manque-à-gagner pour la ville de Genève, les seconds s’insurgent contre ce traitement de faveur. Tout s’accorde pourtant à reconnaître le poids économique de cette clientèle particulière. Surtout après le succès du cru 2008, avec ces deux millions de visiteurs en dix jours.

La blogosphère n’est pas en reste, comme en témoigne ces deux extraits. François Velen, sur son blog, appelle les autorités à déplacer les fêtes.

Un effort doit être donc fait dans ce sens de la part des organisateurs. Au vue de ce qui se lâche comme argent pendant cette période de fête estivale le Conseil administratif de la Ville de Genève doit pouvoir entrer en matière sur une modification des dates des Fêtes de Genève.

Si la Ville de Genève refuse de changer les dates, elle sera politiquement responsable des conséquences néfastes pour l’économie de Genève.

A contrario, Inanna, réprouve un quelconque changement :

Je suis consciente que ces personnes laissent dans nos caisses des centaines de milliers de francs,
mais est-ce vraiment là dessus qu’il faut tabler. Quand on voit le prix des attractions à Genève, les personnes qui vivent à Genève ne peuvent pas se payer aussi facilement des tours de carousels, cela devient beaucoup trop cher.
Cette fête pour les genevois devient une fête pour les étrangers. C’est dommage

Les fêtes passées, la polémique s’est apaisée. Mais gageons qu’elle devrait reprendre, bien plus vivement que cette année, dès 2009.

Crédit photo



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. Nadia    

    Ayant l’habitude de visiter les Fêtes de Genève et de voir la clientèle des hôtels pendant cette période, je ne vois pas qui restera si on enlevait tous les gens du Golfe??? Il y aura les locaux bien sur et quelques autres touristes mais je doute qu’il rapportent autant que les Saoudiens et Emiratis, ce sera un choix difficile pour la Ville de Genève.

    1
  2. Maï    

    ..on pourrait changer les dates du Ramadan.. histoire de continuer à remplir les poches d’une poignée de gens sans scrupules.. ;-) Ah.. ces Musulmans.. font tout pour contrarier ces pauvres Suisses..

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.