Alain Juppé : "la vraie question, c’est l’islamophobie"

Par Al-Kanz

Quoi que l'on pense d'Alain Juppé, il faut lui reconnaître courage et honnêteté. Alors que dans son parti, c'est la course aux voix du FN et au coming-out islamophobe sans complexe ni fioriture, l'ancien Premier ministre affiche sans détours sa vive désapprobation à l'encontre du débat putride autour de l'islam et accessoirement de l'identité nationale.…

Quoi que l’on pense d’Alain Juppé, il faut lui reconnaître courage et honnêteté. Alors que dans son parti, c’est la course aux voix du FN et au coming-out islamophobe sans complexe ni fioriture, l’ancien Premier ministre affiche sans détours sa vive désapprobation à l’encontre du débat putride autour de l’islam et accessoirement de l’identité nationale.

Faut-il arrêter le débat sur l’identité nationale ?

C’est trop tard : il a eu lieu et est même quasiment terminé sans qu’il en soit sorti quelque chose de nouveau. Je n’irai pas au débat organisé à Bordeaux par la préfecture. Derrière tout cela, la vraie question qui se pose et que l’on n’ose pas poser, c’est l’islamophobie. Tout ce qui peut dresser les communautés les unes contre les autres est détestable.

Source : Les Echos via CCIF

Voici ce qu’il écrivait le 4 décembre sur son blog :

“Etrange société que la nôtre : d’un côté des gens qui passent leur temps à dresser les communautés les unes contre les autres et à propager le rejet de l’autre et même la haine, avec aujourd’hui une obsession particulière : l’islamophobie ; de l’autre un engagement généreux au service des autres, la recherche de l’harmonie et de la compréhension mutuelle, le respect et l’amour.”.

Source : Al1jup



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (12 commentaires)

  1. Averti    

    Tiens c’est bizarre n’est-ce pas lui qui prétendait que l’islamophobie n’existait pas ?

    1
  2. Al-Kanz    

    Peut-être en tout cas aujourd’hui il en a pleinement conscience. On ne va pas le lui reprocher.

    2
  3. Averti    

    Assalam ‘aleikom wa rahmatullah

    C’est un homme politque, ne l’oublions pas

    3
  4. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Et ?

    4
  5. Averti    

    Assalam aleikom wa rahmatullah,

    c’est un peu comme disons Eric Raoult qui vient faire la pêche aux voix avant les élections dans les mosquées et qui est le président de l’association des élus amis d’israel ….

    5
  6. MuHammad    

    as salaamu’alaykum

    …et le musulman n’est pas censé se faire piquer deux fois dans le même trou.

    6
  7. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    MuHammad,

    Ce serait quand même mieux que tu fasses dans la nuance.

    7
  8. said    

    Juppe-quoi qu’on en pense, est d’une autre trempe que Sarkozy, Besson et consorts. C’est un véritable homme d’état qui voit bien que l’Islamophobie est un cancer putride qui se généralise de plus en plus en France.
    P.S: Je viens de découvrir ce blog et je le trouve très instructif.

    8
  9. oumilyassine    

    assalamou’alaykoum wa rahmatouLlah

    même s’il vaut mieux garder toujours un peu de recul avec les politiques, j’ai également apprécié ses interventions sur le sujet, je l’avais déjà entendu dans un reportage.

    9
  10. MuHammad    

    as salaamu’alaykum

    Voici les propos de mister juppé sur le Hijab (oui, rien que le hijab) :
    “L’UMP estime donc que le port du voile n’est pas une manifestation anodine de piété ou de pudeur, une forme d’expression d’un ” islam des familles, modéré et tolérant “. Au contraire, il s’agit souvent d’un acte politico-religieux, nourri par une véritable propagande intégriste. ”

    Difficile de faire dans la nuance akhi.

    10
  11. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    La nuance, elle n’est pas demandée sur les propos de ce politique.

    11
  12. L'islamophobie doit être rejetée par l'UMP, selon Alain Juppé    

    […] Très peu de voix se sont élevées au sein de l’UMP. Pourtant, parmi les caciques du parti, il en est au moins un qui depuis des années a clairement condamné l’islamophobie. Il s’agit d’Alain Juppé. Rappelez-vous ce qu’il affirmait en 2010. “Étrange société que la nôtre : d’un côté des gens qui passent leur temps à dresser les communautés les unes contre les autres et à propager le rejet de l’autre et même la haine, avec aujourd’hui une obsession particulière : l’islamophobie ; de l’autre un engagement généreux au service des autres, la recherche de l’harmonie et de la compréhension mutuelle, le respect et l’amour.” Alain Juppé : « la vraie question, c’est l’islamophobie » […]

    12

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE