spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Voile intégral : une autre voix dans les médias

Dans la même catégorie

Marwan Muhammad, auteur de Foul Express, est revenu hier sur Al-Jazeera sur le refus d’octroi de la citoyenneté française à un homme pour ses choix familiaux et religieux.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

3 Commentaires

  1. Salam,

    Je me permet de faire une petite B.A. Tout le monde n’est pas anglophone et que je sache notre langue est le français. Je me suis donc permit de traduire (ce n’est pas parfait, mais je n’ai rien retranché).

    «
    – J : Nous sommes avec Marwan Mohammed, auteur de foul express, né en France, en direct de Paris.
    – J : Marwan, quelle est votre réaction face aux commentaires d’eric besson ?
    – M : Je pense qu’il a bien fait remarquer que ce que nous sommes en train de faire c’est renier le droit à la citoyenneté à cause du désaccord avec ses idées, mais qui sommes nous pour juger de ses choix ? Si on regarde les critère, il a le droit à la citoyenneté. Mais le plus important est que ce qu’il se passe est une grande diversion autour des problèmes sociaux que traverse la france en ce moment. On a des problèmes de chomage, d’énormes problème de logement et au lieu de faire face à ces problèmes, on dit aux gens : regardez ailleurs, regardez la situation des musulmans et puis on fait peur aux gens pour détourner leur attention. [intitulés affichés : « la france refuse la citoyenneté à un homme qui force sa femme à porter le voile », « le parlement français appelle à une loi pour bannir le voile dans les services publics »]
    – J : Donc vous dites que c’est une diversion pour détourner les gens de l’économie ? [intitulé affiché : « l’église catholique française averti contre le bannissement total du voile islamique »]
    – M : Oui, la population a peur quand on utilise des termes autour des talibans, des musulmans en globalité. Dès qu’on dit islam ou qu’on parle de pratiques musulmanes, les gens se focalisent sur ce problème et détournent de leur problèmes de la vie de tous les jours, socio-économiques. Donc on utilise cela encore une fois pour détourner l’attention. [intitulé affiché : « il y a environs 1900 femme muslim qui portent le voile en france »]
    – J : Pensez vous, comme certains pensent que lorsque l’on porte la burqua, c’est un signe de non intégration ?
    – M : On peut dire cela lorsqu’il s’agit de visiteurs/touristes, dire que leur burqa/niqab est incompatible avec l’identité française… Mais quand les gens sont nés et on fait leur vie en france, ils ont le droit de défendre l’identité française de la façon dont ils veulent. L’identité française tourne autour de la liberté, notamment celle de s’habiller comme on le veut, de vivre avec les choix qu’on fait.
    – J : Mais l’accusation est autour du fait d’être forcé(e) à porter ce voile.
    – M : C’est une situation très interessante… Si elle est forcée à le porter et si les enfants sont ségrégationnés dans leur maison, c’est un crime, c’est appellé kidnapping, c’est appellé sequestration et pour ça on va en prison. Mais si on parle du cas où la famille a fait ses propres choix, on peut etre d’accord ou non, mais ce n’est pas au gouv. de dénier le droit à la citoyenneté pour cela. On a un double discours de la part du gouv. D’un coté le droit a la citoyenneté se fait selon certaines lois, de l’autre, on le fait dépendre du désaccord avec les choix qu’on fait dans la façon de vivre…
    – J : D’accord, c’était Marwan Mohammed, merci pour votre intervention.

    »

    Si je n’ai pas été clair, dites le !

    Wa Salam.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles