Hervé de Charette : "Ce blocus illégal, injuste et cruel"

Par Al-Kanz

Aujourd’hui, à l’Assemblée nationale, H. de Charette a interpelé le très l’atlantiste et pro-israélien inconditionnel, Pierre Lellouche, au sujet du blocus de Gaza et de “l’acte de piraterie” d’Israël.

Le 24 mars dernier, Hervé de Charette, ancien ministre des Affaires étrangères, interpelait Bernard Kouchner, l’actuel ministre des Affaires étrangères, à propos de Gaza. Aujourd’hui, à l’Assemblée nationale, H. de Charette est revenu à la charge lors des questions au gouvernement. Cette fois, la question a été posée à l’atlantiste et pro-israélien inconditionnel, Pierre Lellouche. D’habitude offensif, voire mordant, ce dernier, penaud, s’est contenté d’une réponse molle, loin des sorties pro-Israël dont il est coutumier. Il ne pouvait en être autrement.

Assaut israélien au large de Gaza

M. le président. La parole est à M. Hervé de Charette, pour le groupe Nouveau Centre.

M. Hervé de Charette. Ma question s’adresse à M. le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes. Après les trois collègues qui viennent de s’exprimer au sujet de la crise survenue dans les eaux territoriales au large de Gaza, je ne peux que joindre ma voix aux leurs afin de condamner vigoureusement, au nom du groupe du Nouveau Centre, l’action qui a été menée par l’armée israélienne. (Applaudissements sur les bancs du groupe NC.)

Chacun connaît et comprend les préoccupations d’Israël en matière de sécurité. Toutefois, nous ne pouvons accepter sans la condamner une action d’une violence sans excuse et un acte internationalement qualifié d’acte de piraterie.

M. Maxime Gremetz. Absolument !

M. Hervé de Charette. Nous ne voulons pas en rester là, et entendons faire des propositions. La première est relative à l’enquête internationale qui a été annoncée, une enquête annoncée par l’ONU, mais dont nous savons qu’elle ne sera pas diligentée par les Nations Unies. Nous demandons que la France et l’Europe veillent à sa mise en œuvre rapide, à son impartialité, et à ce qu’elle fasse l’objet, le moment venu, d’une appréciation par les instances de l’Union européenne.

M. Maxime Gremetz. Bravo !

M. Hervé de Charette. Par ailleurs, nous estimons qu’un acte solennel de solidarité de la France à l’égard du peuple de Gaza est aujourd’hui nécessaire. Nous souhaitons donc, monsieur le président, que l’Assemblée nationale envoie une délégation représentative des quatre groupes ici présents, apparemment unanimes, afin de témoigner de la solidarité de notre Parlement au peuple martyr de Gaza. (« Très bien ! » et applaudissements sur plusieurs bancs.)

Enfin, nous croyons que la France et l’Europe doivent désormais inscrire sur leur agenda diplomatique l’exigence de la fin du blocus israélien sur le territoire palestinien de Gaza. (Applaudissements sur les bancs du groupe NC.)

M. Maxime Gremetz. Bravo !

M. Hervé de Charette. Ce blocus illégal, injuste et cruel, est aussi un échec total puisque, loin d’affaiblir le Hamas, il l’a en réalité renforcé. La fin du blocus, monsieur le président, mes chers collègues, c’est l’ouverture du port de Gaza aux échanges internationaux. C’est pourquoi je suggère que l’Europe propose d’assurer elle-même le contrôle et la sécurité du port de Gaza ouvert aux échanges internationaux. (Applaudissements sur les bancs du groupe NC.)

M. Maxime Gremetz. Bravo ! Applaudissez-le !

M. le président. La parole est à M. Pierre Lellouche, secrétaire d’État chargé des affaires européennes.

M. Pierre Lellouche, secrétaire d’État chargé des affaires européennes. Monsieur le ministre de Charrette, vous avez raison de penser que le blocus de Gaza n’est pas tenable et que l’Union européenne et la France ont un rôle majeur à jouer dans cette situation. Le moment est venu, pour l’Union européenne, de jouer pleinement son rôle, et non de se cantonner à celui de bailleur de fonds. Je rappelle que nous sommes, avec l’Europe, les premiers bailleurs de fonds dans la zone, et que nous travaillons à de nombreux projets de développement, y compris à Gaza même – notamment à la reconstruction de l’hôpital Al Quds, comme l’a dit M. le Premier ministre.

En décembre dernier, à l’instigation de la France, l’Europe a esquissé la solution de paix : un règlement territorial fondé sur les frontières de 1967 et deux États ayant Jérusalem pour capitale. La France et l’Europe n’ont cessé, depuis, de soutenir les efforts américains visant à la reprise des négociations, notamment par l’adoption d’un calendrier précis de vingt-quatre mois, en échange de l’arrêt de la colonisation.

Parallèlement, l’Union européenne et la France ont commencé à travailler au règlement final de Jérusalem, capitale des deux États, aux mécanismes de compensation au profit des réfugiés, ainsi qu’à la force d’interposition à laquelle l’Europe doit être amenée à prendre part. Mme Ashton s’est d’ailleurs rendue à Gaza au mois de mars dernier.

Enfin, comme vous le savez, les négociations de paix avaient repris – timidement, il est vrai – le 9 mai dernier. Il s’agit aujourd’hui, dans le cadre du règlement de cette crise extrêmement grave, de faire en sorte que la question de la levée du blocus de Gaza et la reprise du dialogue interpalestinien, soient des éléments clés du redémarrage du processus de paix. À ce titre, il va de soi que l’Europe pourrait prendre toute sa place dans la sécurisation des installations portuaires et maritimes de Gaza. (Applaudissements sur les bancs du groupe UMP.)



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (9 commentaires)

  1. Mourad    

    salam alaykoum

    Pierre Lellouche aura pour réponse en gros : « Nous soutenons l’effort américain visant à la reprise des négociations»

    Effectivement, il n’y aura pas d’impartialité dans l’enquête de l’ONU…

    1
  2. Averti    

    Lellouche sioniste notoire…grand partisan de l’intervention militaire en Irak

    2
  3. Averti    

    piraterie…c’est le mot.

    3
  4. Adam Chaabane    

    j’espère me tromper, mais je suis persuadé qu’il ne va y avoir aucunes sanctions concrètes. On va se contenter d’un : « ce n’est pas bien : il ne faudra plus recommencer ! ». Tout comme en 2009, en 2006, et encore avant.

    4
  5. Oum Hilal wa Norah    

    Assalam alaykum wa rahmatuLlah

    Pourquoi ne pas refaire une annonce pour encourager chacun à mettre une bannière commune pour chaque site, compte fbk, blog, messagerie… de tout musulman avec un lien vers un bon article sur ce qui se passe en ce moment et un lien vers le CBSP (dont certains membres sont emprisonnés en ce moment par l’état sioniste) ? C’est le moins qu’on puisse faire pour eux.

    Et douas et douas douas.
    Et sadaqa.
    Rabbi les soulage insh’Allah et qu’Il punisse les injustes qui attaquent des innocents !
    Wassalam

    5
  6. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    J’y pense depuis ce matin.

    6
  7. Oum Hilal wa Norah    

    Assalam alaykum wa rahmatuLlah

    BarakAllahu fik pour ce que vous faites pour faire avancer notre oumma.
    Quant à moi, je n’ai ni blog ni compte fb mais je tâche de rappeler à chacun de mes destinataires de mailsl le sort des Palestiniens en incluant dans ma signature la carte évolutive de l’occupation israélienne. C’est une image qui parle d’elle même et qui reste objective, ce qui peut donc peut-être convaincre, du moins faire réfléchir même les plus sceptiques.

    Wassalam

    7
  8. Fred B    

    il manque la video ou Michel Colon explique comment “démonter” en 5 min les idées reçues employée par la propagande israelienne et les médias pour justifier leurs crimes envers le Palestiniens. A voir.

    http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=1523&Itemid=16

    8
  9. 9

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE