Qui interdit la fessée ?

Par Al-Kanz

La fessée préoccupe. Tant les enfants qui ont fait les frais que les adultes qui la réprouvent. Le 27 avril dernier, le Conseil de l’Europe organisait, en partenariat avec l’ONG Save the Children, un débat à ce sujet.

La fessée préoccupe. Tant les enfants qui ont fait les frais que les adultes qui la réprouvent. Le 27 avril dernier, le Conseil de l’Europe organisait, en partenariat avec l’ONG Save the Children, un débat à ce sujet. Déjà en 2008, l’institution européenne affirmait vouloir abolir ce qu’elle range dans la catégorie des châtiments corporels.

Le site Unecartedumonde.fr a mis en ligne une carte regroupant tous les pays qui ont banni toute forme de punition corporelle. Particularité : tous les pays qui n’interdisent pas ces punitions corporels ont été supprimés de la carte du monde, ce qui donne le résultat suivant. Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Qui interdit la fessée

Si vous êtes pro-fessée, rappelez-vous que le Prophète (saws) n’en a jamais fait usage et n’a jamais frappé ses enfants.

Source : Unecartedumonde.fr (que l’on remercie de nous avoir autorisé à reprendre cette carte)



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (29 commentaires)

  1. Alinaute    

    Essalamou Alaikoum Wa Rahmatou Allahi Wa Barakatouh,

    Baraka Allahou fik mon frère pour le petit rappel vers la fin de l’article, Mohammed (SAWS) est le meilleur exemple du bon exemple !

    Salem ;)

    1
  2. 512banque    

    Mais il (sws) a dit qu’il n’était pas interdit d’y recourir, notamment en cas de salat non faite ;)

    2
  3. Jahvik    

    “Si vous êtes pro-fessée, rappelez-vous que le Prophète (saws) n’en a jamais fait usage et n’a jamais frappé ses enfants.”

    Ben mince Al-Kanz, j’ai toujours défendu cette pratique. On va donc faire des efforts pour changer inshallah !

    3
  4. 512banque    

    Bientôt : interdiction de gronder ou punir ! Ben oui, faut pas traumatiser les bouts de chou… #mai68

    4
  5. Oum Raihane    

    Radicalement contre la fessée mais radicalement contre une loi l’interdisant!
    wassalam

    5
  6. oumi    

    esselemualeyki, je suis contre la fessée, je ne puni pas mes enfants, cela n’en fait pas des enfants roi, il connaissent leurs limites, et respecte les règles ………..la fessé n’est qu’illusoire sur le moment on a réussi a obtenir ce qu’on voulait , mais je ne suis pas sur que ca rende l’enfant ” obéissant” si obéissance il doit y avoir ……après voter une loi, je ne suis pas sur d’être pour Allahu l’am ……..mais a la violence en générale oui !

    6
  7. Emilie Nourra    

    Salam aleykoum

    Celui qui est capable de ne pas frapper un enfant (comme le recommandent bon nombre de ‘oulema avant l’âge légal de la sâlat pour les enfants soit 10 ans, je n’ai pas les dalils sur le net mais dans mes livres notamment ou des audios), je suis persuadée que le parent par la suite n’aura pas besoin de recourir à la violence. C’est difficile de ne pas se mettre en colère, difficile de ne pas s’agacer lorsqu’on est éreinté par la vie, les épreuves, impossible parfois de ne pas reproduire un schéma parental emprunt de violence… Mais on essaie de dompter son nafs et fissabilillah on y parvient. Il y a plein d’autres méthodes pour passer outre cette violence que l’on a en nous: écoute active, empathie, invocations, prières, le jeûne aussi… qu’Allah nous facilite!

    7
  8. Nadia    

    Allah istor, moi j’aurais peut être préféré avoir des fessées que les coups que j’ai reçu par mon padre, el hamdoulillah ça m’empêche pas de l’aimer, Allah yahdina,
    Sinon je suis contre les coups en général mais je crie LOL, il fo que ça sorte parfois… c’est trop vous me comprenez

    8
  9. Emilie Nourra    

    oui Nadia c’est le burn out maternel, c’est un phénomène connu mais… pas reconnu! Dur dur d’être maman quand on n’est pas assistée!

    9
  10. Nadia    

    Je crois que tu as raison et rien que le fait de faire toujours attention à son enfant pour tout c’est épuisant, je vais voir côté solutions inch’Allah, merci

    10
  11. Marc-Antoine    

    Pas contre une petite fessé, mais pas ‘POUR’ pour autant!
    Je pense qu’il faut vraiment filtrer les bétises et les désobéissances que l’enfant peut faire souvent,
    un enfant doit tester différentes choses, et il ne faut pas le gronder et punir dés qu’il fait une bétise.
    Faut relativiliser la chose si ce n’est pas grave, faut-il encore distinguer le ‘grave’ du ‘pas-grave’…
    Mais essayons de ne pas trop etre sur leur dos. Rappelons leur les principes, valeurs, obligations et interdictions ensuite le reste c’est du détail de gamins, si il a vidé la bouteille de parfum dans le lavabo par exemple, se dire que ce n’est que du parfum, excéption faite pour les parfums qui ne viennent pas du marché et qui coute la peau des fesses lol je plaisante!
    Salam Aleikoum.

    11
  12. Rikta    

    salam aleykoum wa rahmatoulah

    Personnellement, je suis contre l’interdiction de la fessé, mais contre la violence porté aux enfants. De plus, la fessé ne fait pas forcement partie des coutumes de toute la population française. Issu de famille marocaine, je ne m’en suis jamais pris. Par contre, je me suis pris tout un tas d’objet et al hamdouLillah je tiens debout en pleine forme ^^

    12
  13. UmmAnissa    

    Je partage l’avis de la soeur qui dit : Radicalement contre la fessée mais radicalement contre une loi l’interdisant!

    13
  14. Caroline    

    salamalaykounna,

    Large débat que celui ci,les pro féssées,passent pour des sans coeur,les anti-fessées,pour des babas cools sans autorité,on a vite fait de rentrer dans les clichés…

    Je pense que cela dépend de tout un tas de facteurs,allant de la personnalité de l’enfant,à la manière dont le parent a été éduqué,jusqu’aux circonstances qui emmènent à arriver à mettre la fessée.

    Dans la théorie,je pense que peu de parents sont pour taper leur enfant.Forcèment.Dans la pratique,beaucoup de parents en mettent (on parle de fessées là,ponctuelles,sans aller dans les violences comme les coups de poings,de pieds,les claques),car ça arrive bien souvent après un trop plein,quand l’enfant a dépassé certaines limites,que le parent perd patience,et que même si ce n’est pas une solution,car au final,elle ne résoud rien,le parent se “soulage” d’une certaine façon,et se rassure dans son autorité,c’est un peu le geste qui signifie “stop c’est moi qui suis en charge ici,je ne me laisserai pas marcher sur les pieds,et comme je suis plus fort que toi,tu m’écoutes”.

    Personnellement,je ne me suis jamais pris de fessées,alors que mes frères et soeurs oui.Et bien ces derniers ont été particulièrement violents dans leur crise d’ado et leur rebéllion face à l’autorité parentale,alors que de mon côté,la vie fût un long fleuve tranquille (jusqu’à ma conversion,LOL!).

    La fessée selon moi doit arriver en dernier recours,quand toutes les autres solutions ont été épuisées,le dialogue d’abord,puis si résistance on lève le ton (mouahahaha,nous les mères championnes du monde en cris perçants,qui encore une fois,font offices de défouloir!),et enfin la fessée si nécessaire,seulement si l’acte de l’enfant la justifie,comme par exemple une mise en danger de sa personne,ou une bêtise commise de plein gré (une fessée pour une maladresse comme renverser une assiette pleine,ou casser un vase,est hors contexte selon moi).

    qu’ALLAH fasse de nous des bons modèles,qui enseigne à leurs amanates les vraies valeurs du Coran et de la Sunna.

    Un enfant normalement élevé dans la taqwa,qui a une réèlle conscience de la portée de ses actes à long terme (paradis/enfer),n’aura normalement pas besoin de fessées.

    14
  15. Oum Raihane    

    Salam
    Comme l’a dit Alinaute ci dessus, notre Bienaimé Prophète n’a jamais frappé un enfant. En ce qui concerne la correction pour la prière non effectuée à partir de l’âge de dix ans, il s’agit selon de nombreux savants d’une tape sur la main (un coup de siwak selon certains …). Nulle part il n’est mentionné de fessée ou de châtiment corporel à l’encontre d’un enfant
    Et comment un musulman digne de ce nom pourrait frapper un plus faible!
    Quand on frappe un adulte, on parle d’agression, quand on frappe un animal on parle de maltraitance et on se permettrait de parler d’éducation quand il s’agit d’un enfant !
    Permettez moi de douter fortement!!
    Wa Allahou a’lam a a’lâ!
    Salam

    15
  16. petitefleur    

    salam aleykom,

    contre bien entendu! mais de là à légiférer, non. Demain cet enfant pourra saisir les tribunaux car ses parents ont été hors la loi? Nous, parents, nous nous devons d’être miséricordieux envers nos enfants car ils nous doivent le respect selon les paroles du Très Haut. Hors, Allah n’a jamais demander de s’en prendre à des parents même “mauvais”, Il a toujours enseigné le pardon aux enfants. Donc attention pente très dangereuse que de glisser dans une loi. L’Homme est imparfait, nous apprenons en tant que parents à faire du mieux que l’on peut, on apprend de nos erreurs, on prend des bonnes résolutions car nos enfants malgré leurs “bêtises” nous apprennent beaucoup sur nous même et sont une vraie école de la patience. Les enfants de demain doivent savoir garder ce degré d’indulgence, un jour ils seront parents, ils comprendront et mesureront ce qu’on été nos faiblesses. Enfin je dirais que parfois une parole humiliante et blessante est pire qu’une fessée, elle fait mal à vie…donc contre la violence physique mais aussi contre la violence verbale!

    16
  17. yunaa4ever    

    as salam aleykoum ar-rahmatoullah,

    Je partage l’avis de la sœur qui dit : Radicalement contre la fessée mais radicalement contre une loi l’interdisant!

    Salam

    17
  18. fedouach    

    salam je suis content pour les frères ils ont fait un gadget pour oubli de rak’a .mais ils est préférable pour moi de se concentrer vers Allah. car les gens ne restent pas concentrer ils pensent a ce monde. mais l appareil va t il les aider je pense pas. ils vont faire les rak’ats ils vont faire confiance a l’appareil .mais se rappelleront ils quelle sourate ils ont lus salam alikoum

    18
  19. abu luqman    

    salaam alikoum, de tres belles choses ont ete dites

    je commence par le bas;
    @Petitefleur, c’est tres pertinenent, certains mots sont plus dur que des coups +1 !

    @ Oum Raihane, ahsana Allahou ilayki, ton propos est tres eloquent, mais selon moi, il ne tient pas, car les raisons qui motivent le coup sont differente, si je marche dans la rue et mets une tapette sur la main d’un homme gratuitement c’est injuste, si je mets une tapette à mon fils parce qu’il a repondu à sa mere…. c’est de l’education wa Allahou a’lam ^^

    ensuite Caroline, t’as la classe (y), tout à fait d’accord +1

    19
  20. Oum Raïhane    

    Assalamou alaykoum,
    @ Abu Loqman, par expérience (maman de 4 enfants de 4 à 16 ans), il est possible d’éduquer sans frapper, ni même punir (ah la punition, encore un autre débat ;)) … et l’éducation se fait avant tout par l’exemple. On n’apprend pas à un enfant à dire s’il te plait, on lui dit s’il te plait, on n’apprend pas à un enfant à dire merci, on lui dit merci etc…. un enfant respecté est un enfant respectueux… Si un enfant répond à sa mère, c’est qu’il pense qu’il a le droit de le faire… peut être a-t-il vu son père (ou quelqu’un d’autre) mal parler à sa mère?
    On peut encore une fois ne pas être d’accord… mais ma force Insha Allah , c’est que j’y crois à ce monde de douceur. J’ai opté pour la communication non violente, je n’ai pas la prétention d’y arriver à 100% mais elle devrait faire partie de notre quotidien.
    Qu’Allah nous aide. Amine.
    Wassalamou alaykoum.

    20
  21. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    @ Oum Raïhane : Réflexions sages et pertinentes. Baraka Allâhou fiki, ma soeur.

    Wa salâm

    21
  22. Justine    

    Salâm,

    @ Caroline : “Un enfant normalement élevé dans la taqwa,qui a une réèlle conscience de la portée de ses actes à long terme (paradis/enfer),n’aura normalement pas besoin de fessées.”

    La fessée n’est pas un besoin.

    Wa salâm

    22
    • Batoul    

      assalamu aleykum,

      @ Caroline : « Un enfant normalement élevé dans la taqwa,qui a une réèlle conscience de la portée de ses actes à long terme (paradis/enfer),n’aura normalement pas besoin de fessées. »

      La perfection n’ est pas de ce monde, et si les adultes ont beaucoup de mal à avoir cette conscience, alors un enfant…

      chez nous les enfants crient, se disputent, se chamaillent… tout le monde parle en en meme temps, certains s’ arrachent meme les cheveux… ils sautent, courrent, se bousculent …nous sommes faits de chaire et de sang, de nafs et d’ imperfection… Je crois que je serais inquiète si cela n’ était pas ainsi; et bien entendu, je suis comme eux… Je suis un peu méfiante quant aux precheurs de “non-fessée” et d’ enfants sages…

      22.1
  23. Caroline    

    salamalaykoum wa rahmatoullah wa barakatouh,

    je vois que le débat continue par ici…hihi!

    L’éducation est un vaste sujet,comme je l’ai dit plus haut,la façon de faire de chaque bergère de son troupeau est différente.Je recommande fortement la lecture du livre “40 hadiths pour l’éducation des enfantsé,et je vous assure que énormément de préjugés tomberont inchaaALLAH…

    C’est dans la sunna que l’on doit chercher comment éduquer nos enfants,et ce livre regorge de récits authentiques sur la façon de faire du prophète 3alayhisalat wa salam,et des sahabas…certaines seront outrées de lire, qu’un sahaba,a tiré les cheveux d’un enfant jusque par terre alors qu’il faisait salat,je vous laisse découvrir la cause, lisant ce livre :

    http://www.iqrashop.com/Quarante_hadiths_pour_l_education_des_enfants–Livre_livres-Education-7146-.html

    (non je ne touche aucun bénéfice de la part de iqrashop,c’est le 1er lien trouvé sur Google…)

    Je pense qu’il faut arrêter de poser des labels sur les parents,qui soit en font trop,soit pas assez…

    Je suis d’accord avec Oum Raihane quand elle dit,l’éducation passe par l’exemple,si je suis un bon exemple,mon enfant m’imitera,et aura un bon comportement.Cependant il manque une composante dans cette réflexion,chaque enfant pourtant sorti de la même mère,a un caractère différent.Même si j’utilise les mêmes méthodes avec chacun d’entre eux,certains seront moins réceptifs que d’autres.

    Je répète aussi,que la fessée est l’ultime recours,après appel à la raison de l’enfant,time out dans sa chambre…

    La fessée n’est pas un besoin….phrase fort élusive okhti Justine,dont je n’ai pas compris le sens…kheir inchaaALLAH

    qu’ALLAH nous éloigne de la polémique inutile…

    23
  24. Justine    

    Assalâmou alaykoum,

    @ Caroline : Rassurez-vous, ici, personne ne cherche la polémique, conformément à l’enseignement de Rassoul (paix et bénédiction de Dieu sur lui). Mon affirmation succincte a faussé votre jugement : non, je n’évitais pas le débat. Votre dernière réflexion m’a interpelée et a enrichi les miennes de réflexions. À mon tour, je voulais interpeler votre pensée sans pour autant m’étaler sur le sujet : souvent un rien suffit pour que l’interlocuteur se pose les bonnes questions et trouve en lui-même les réponses.

    Personnellement, je crois que la façon de formuler notre pensée influe sur nos réactions. Alors qu’en est-il de « La fessée n’est pas un besoin » ?
    La fessée n’est pas un besoin de l’enfant, elle est une réponse de l’adulte à un agissement qu’il réprouve chez l’enfant. Ce dont a besoin un enfant, c’est d’être aimé, éduqué, guidé et que l’on lui pose des limites avant, pendant ou après qu’il transgresse les normes.
    Il y a une différence entre « Tu mériterais une fessée » et « Tu as besoin d’une fessée ».
    Un enfant casse malencontreusement un jouet : ce dont il a besoin, ce n’est pas d’une fessée donnée par contrariété, mais il a besoin que l’adulte lui montre comment manipuler plus délicatement l’objet pour éviter que la même chose ne se reproduise.
    Un autre torture ses parents par ses incessantes provocations : ce dont il a besoin, ce ne sont pas des fessées de la part des parents poussés à bout, mais que ceux-ci entendent un besoin non comblé et qu’ils lui expliquent l’impossibilité de le satisfaire lorsque c’est le cas.
    On pourrait multiplier les exemples.

    Qu’Allâh (AWJ) soit loué si j’ai pu apporter de l’eau au moulin.

    Wa salâm

    24
  25. asma    

    asalama alaikom,

    MErci beaucoup pour vos commentaires enrichissants , je n’avais pas du tout lu l’article, se serait intéressant de relever l’article ou le post afin d’avoir d’autre avis de parents .

    assalam alaikom

    25
  26. Ahmed3    

    Anas bin Mâlik (RA, mis par sa mère Oum Souleym (RA) au service du Prophète [sallallahou alayhi wa sallam]) a dit :

    “J’ai servi le Prophète de Dieu [sallallahou alayhi wa sallam] pendant dix ans. Il ne m’a guère dit une seule fois”fi” (“ouf”), ni m’a dit d’une chose que je fis, pourquoi l’as-tu faite, ni d’une chose que je délaissai, pourquoi l’as-tu délaissée. Le Prophète était de ceux qui avaient le meilleur caractère. Je n’ai guère touché de martre (khazz [3]) ni de soie ni autre chose plus douce que la main du Messager de Dieu [sallallahou alayhi wa sallam]. Je n’ai guère senti de musc ni d’autre parfum plus agréable que la sueur du Prophète [sallallahou alayhi wa sallam. “

    26
  27. Batoul    

    Assalamu aleykum,

    Je n’ avais pas lu ce hadith depuis bien longtemps, et comme c’ est beau et bienfaisant; barakalawfik pour ce merveilleux rappel, qui a eu le pouvoir d’ ensoleiller cette journée; c’ est à noter et à mettre en évidence, afin de ne jamais l’ oublier et d’ essayer de s’ y conformer.

    27
  28. Jmeveil    

    Salam alaykoum

    Il est parfois difficile de faire la distinction entre la nécessité d’imposer des limites à nos enfants, user de fermeté pour qu’elles soient respectées et la manière de les faire respecter. Il est vrai que parfois la colère ou même simplement notre manque de patience peut nous pousser à utiliser des méthodes comme la fessée afin d’obtenir des résultats.
    Mais si nous apprenons à nos enfants que les solutions de facilité ne sont pas forcément les meilleurs, il ne faut oublier de nous en souvenir en tant que parents.
    Une explication en regardant notre enfant “dans le blanc des yeux” a parfois bien plus d’impact qu’une fessée

    28

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE