Tape sur les musulmans et tu auras 80 000 euros

Par Al-Kanz

Chloé Leprince, journaliste chez Rue89, revient sur l'après-vote de la loi anti-musulman anti-burqa. Dans un article publié ce soir, on apprend qu'Éric Besson a grassement payé la machine à diaboliser les cités, NPNS. L'objectif ? convaincre les femmes portant le voile intégral qu'elles sont le mal et qu'elles doivent impérativement se remettre sur le droit…

Chloé Leprince, journaliste chez Rue89, revient sur l’après-vote de la loi anti-musulman anti-burqa. Dans un article publié ce soir, on apprend qu’Éric Besson a grassement payé la machine à diaboliser les cités, NPNS. L’objectif ? convaincre les femmes portant le voile intégral qu’elles sont le mal et qu’elles doivent impérativement se remettre sur le droit chemin républicain. Fissa !

Quinze femmes seront ainsi mandatées dans les cités à la recherche des femmes perdues de la République. Leur mission, nous dit Rue89, “promouvoir la laïcité et l’égalité hommes-femmes. Concrètement, il s’agira d’expliciter, dans le cadre d’ateliers, l’interdiction du voile intégral aux femmes volontaires dans treize communes d’Ile-de-France et neuf grandes villes en province”. 80 000 euros pour expliquer une loi à des femmes que l’on considère trop imbéciles pour saisir d’elles-mêmes le contenu de cette loi.

80 000 euros pour une association totalement artificielle, qui n’a aucune légitimité ni reconnaissance sinon médiatique et politique, ça va faire plaisir à tous ceux qui se plaignent du gaspillage de l’argent public. Heureusement pour les autorités, l’opinion continue de croire que NPNS fait un véritable travail. C’est l’essentiel. Tant pis si on crache gratuitement sur des millions d’individus, tant pis si on les sacrifie sur l’autel de ce qui se révèle être une véritable imposture.

Comme dans le cas récent du non-imam de Chalghoumi, sorti de nulle part et premier rôle dans la stratégie gouvernementale de mainmise sur l’islam en France, on organise tout un battage médiatique ex nihilo. On gaspille consacre beaucoup d’argent à ces associations en carton pâte. On y associe quelques figures politiques, faire-valoir indispensables pour légitimer la manœuvre et on laisse la sauce prendre. Tant qu’il n’y a que des habitants de cité, des associatifs du terrain, des musulmans qui dénoncent la manipulation, ça passe comme une lettre à la Poste. Mais quand des journalistes refusent de prendre pour argent comptant la propagande que l’on nous sert depuis des années, la vérité commence à émerger. Merci à Chloe Leprince et Rue89.

Pour lire l’article, cliquez sur le lien suivant : Loi anti-burqa : 80 000 euros pour NPNS



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. Mourad    

    salam alaykoum

    Expliquer la loi sur le niqab a une française convertie qui a une licence d’histoire et un master de sociologie, ça doit être rigolo…

    1
  2. Abou Ibrahim    

    “Expliquer la loi sur le niqab a une française convertie qui a une licence d’histoire et un master de sociologie, ça doit être rigolo…”

    Surtout si c’est Hassan Chalghoumi qui est mandaté pour faire la com ; – )

    2
  3. Sidi Mansour    

    Je ne suis pas surpris et je pense même que cette somme est même ridicule. Les soutiens financiers qu’ils recevoient et autre avantages en nature doivent largement dépasser ce chiffre…

    Ceux qui ont été présents dans la vie politique d’Auvergne savent comment Fatiha (Fadela) Amara a fait ses premières armes au sein du PS local. Il a su tirer son épingle du jeu et virer de bord quand cela fut nécessaire comme chaque politique français : c’est un des rares pays où l’on peut faire carrière (cf archives TV, où l’on voit tous nos amis faire leuirs premières classes, toujours les même têtes)

    Dans la logique de l’UMP de vider la gauche de sa substance sociale et populaire, il a été alors opportun de faire rentrer des personnes de l’immigration Rachida, Fadela, Rama, manquait plus que …Ocatarina bella

    Etant elle même devenu symbole de l’ex-racaille des cités reconvertie et relookée (car sa coupe de cheveux ça ne plaisait pas trop à ses nouveaux collègues)

    N’oublions pas l’instrumentalisation du mouvement d’un fait divers grave (une jeune fille brûlée au visage par son copain) comme point de départ. A ce moment là, des bonnes volonté présentes dans l’association pensent être dans une structure honnête mais voyons le parcours de leur représentante et de sa virée opportuniste, bcp de ces bénévoles naïfs se sont désolidarisés…

    Pour ceux qui ont côtoyé d’autres associations (d’utilité publique?) et qui ont pu voir les budgets alloués et les conditions d’accès aux subventions, ils se rendront vite compte comment l’argent public est utilisé à des fins de maintien des élites..

    et que certains associations récupérées politiquement, continuent malheureusement leur racollage idéologique..

    3
  4. Abdessamad    

    OUI Merci à Chloe Leprince et Rue89.

    4
  5. néema    

    sallam alaykoum oh chalghoumi il est trop fort il a du mal à s’exprimer dans la lOngue de molières mais il nous écrit un bouquin “pour l’islam de france”j’ai pensé l’envoyer au pasteur jones pour un futur projet d’autodafé avec cette fois la bénédiction de la communauté musulmane.Je crois que pour cette association il faille changer de noms se faire payer contre service en plus contre ceux dont on est censé défendre les intérêts mouais heureusement moi je reste poli wa sallam.

    5

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE