Ce qu'étourdir un bœuf veut dire

Par Al-Kanz

Nous étions mardi en visite dans un abattoir et avons pu constater de visu à quoi ressemble un abattage avec étourdissement préalable. Vidéos.

Depuis quelques semaines, Brigitte Bardot, flanquée de plusieurs associations animalistes, multiplie les interventions médiatiques avec l’objectif de faire interdire l’abattage halal. Elle ne dit quasiment rien de l’abattage casher, qui pourtant pose plus de problèmes. Pas plus tard qu’avant-hier, lors de la visite d’un abattoir, un contrôleur juif nous confiait que l’abattage casher des bœufs était difficile, car on arrivait “difficilement à 30 % de bêtes acceptées” (dixit). Pour les agneaux, on monte à 80 % des bêtes abattues. Ajoutons que les rabbins qui procèdent au sacrifice veillent à ne pas trancher franchement la gorge de la bête pour des raisons religieuses (si la lame venait à toucher certaines parties, la bête serait considérée non casher) ; ce qui peut amener la bête à agoniser plusieurs minutes, contre quelques secondes quand le travail est bien fait. C’est là un problème soulevé depuis des années par la direction générale de l’alimentation (DGAL). Mais les associations animalistes, prolixe quand il s’agit du halal, sont quasi muettes lorsqu’il s’agit du casher.

Deux raisons à cela :

1) Ces associations n’ont aucun intérêt à s’en prendre à la filière casher. Stratégiquement, ce serait suicidaire. En France, on ne critique pas ouvertement ce qui peut poser problème autour du casher, même si l’on sait pertinemment qu’il y a des (gros) problèmes. Toutes ces associations animalistes qui tombent régulièrement à bras raccourcis sur les musulmans et leur mode de consommation savent pertinemment que discuter de l’abattage rituel implique que l’on discute aussi de l’abattage rituel casher. Ce qu’elles savent surtout, c’est que l’islamophobie est féconde, alors que l’antisémitisme est contre-productif. Dit autrement, attaquer les musulmans n’est pas risqué et ça paiera dans l’opinion publique plus qu’attaquer les juifs, même si musulmans et juifs sont concernés.

2) ces associations n’ont aucun intérêt à présenter clairement et en toute objectivité la réalité des abattoirs, sauf à risquer de convaincre l’opinion publique que non seulement l’abattage rituel n’est pas plus cruel que l’abattage traditionnel, mais qu’il est même, lorsqu’il est bien pratiqué, bien moins douloureux pour la bête. S’en tenir aux faits obligerait ces associations à se départir de leurs parti pris purement idéologiques. De fait, elles ne pourraient plus surfer sur le climat délétère entretenu depuis plusieurs mois autour de l’islam. Laisser croire que la viande halal est le résultat d’un massacre, qui plus est généralisé dans les abattoirs français, est actuellement bien plus fécond que d’être honnête sur la réalité des abattoirs français. A contrario, tenir les mêmes propos sur le casher serait, répétons-le, cohérent, mais suicidaire.

Manipulation et lâcheté sont ainsi les deux mamelles de la protection animale dans son combat contre le halal. Rappelons, à toutes fins utiles, que Brigitte Bardot, qui veut se présenter à l’élection présidentielle en 2012 pour faire payer à Nicolas Sarkozy son refus d’interdire l’abattage rituel, a été condamnée à plusieurs reprises pour ses propos racistes et islamophobes.

Mardi, nous étions en visite dans un abattoir. Nous avons pu assister à l’abattage d’une quinzaine de bovins de race différentes. Certains selon le rite halal, d’autres selon l’abattage conventionnel, avec étourdissement au moyen d’un pistolet. Dans les vidéos qui suivent, nous vous présentons l’arme avec laquelle on étourdit le bœuf. Nous en avons déjà fait état dans l’article Etourdir préalablement un bœuf, c’est lui fracasser le crâne. Ce que nous aimerions faire comprendre, c’est que lorsque les associations animalistes affirment qu’il faut absolument imposer l’étourdissement préalable, elles ne demandent rien de moins que l’on perfore le crâne du bœuf au moyen d’une tige perforante (ou qu’on lui écrase par un autre procédé). Nous reviendrons, photos à l’appui, sur cette pratique dans un prochain article in châ’a-Lâh. Les vidéos, prises avec un iPhone, ne sont pas de très bonne qualité, mais l’essentiel est là.

Vidéo 1 : un professionnel nous montre le pistolet et nous explique son fonctionnement.

Vidéo 2 : le professionnel nous explique qu’il introduit une amorce (une cartouche contenant de la poudre) dans le pistolet. L’amorce va permettre de pousser la tige perforante qui se trouve à l’intérieur du pistolet.

Vidéo 3 : le professionnel arme le pistolet et tire.

Vidéo 4 : le professionnel tire, on peut voir distinctement la tige sortir du pistolet.

Vous savez désormais ce que signifie étourdir un animal au moyen d’un pistolet d’abattage. Il faut savoir qu’il n’est pas rare que l’opérateur en charge du tir rate son geste, ce que nous a confirmé le tireur le jour de notre visite. Il faut alors recommencer à plusieurs reprises. Tirer trois ou quatre fois est courant. Nous avons demandé si ce pistolet pouvait tuer la bête lors de l’abattage. Il nous a été répondu que non seulement ce pistolet fait souffrir l’animal qui ne meurt pas immédiatement, mais que cet outil est létal. Il tue. Pire, il n’est pas non plus rare que l’animal ait été mal étourdi et qu’il se réveille un quart d’heure plus tard en plein dépeçage. Ce qui est impossible après un abattage rituel, puisque sectionner la gorge de l’animal lui assure une mort quasi immédiate.

Pour l’anecdote, après l’abattage, un bouchon est placé dans le trou dû au tir afin d’éviter que la cervelle de la bête ne s’écoule, comme le sang qui s’écoule trois quatre secondes après le tir.

Pistolet d'abattage
Ce bœuf n’est pas halal – source Aitsia



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (37 commentaires)

  1. Mourad    

    salam alaykoum

    Je ne vois pas trop de différence entre leur “matériel” et un revolver 9mm. Le boeuf est tué d’une balle dans la tête.

    1
  2. Jean    

    Salamalikoum,

    Ca n’a donc rien à voir avec un Taser,
    bien que ce soit ce qu’on nous a longtemps fait croire.

    2
  3. oum-linah    

    On demanda au Prophète (Paix et Bénédiction sur Lui) si les actes charitables, même envers les animaux étaient récompensés. Il répondit : “Il y a des récompenses pour les actes de charité envers toute bête vivante.” Et cela même pour l’abattage! ne pas le faire souffrir relève de la charité…….

    3
  4. Fajr Breeze    

    la hawla wa la 9owatta illa bi-Llâh, l’étourdissement est une horreur :s

    4
  5. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Jean,

    le taser, c’est pour la volaille et les ovins.

    5
  6. Jean    

    Et les arabes et les noirs

    6
  7. abu luqman    

    pas mal Jean, j’avais pas compris tout de suite xD
    sinon voilà
    bah ecoute oauis jss assez coqué soubhana Allah mais bizarrement ca ne m’etonne pas, je pensais juste que ce n’etait pas aussi “cruel” que ca puisque defendu par “les defenseurs des animaux” mais finalement le halal a du bon =)

    hafidhakoum Allah wa salaam alikoum

    7
  8. Kamel    

    Salut,
    @Jean, je dirais plus la “Gégenne” c’est plus approrié.

    8
  9. faquir    

    Salam aleykoum,
    Barak’Allahou fik Al-Kanz de nous dévoiler la vérité cachée sur l’abattage non halal, cela prouve que toutes ces associations soit disant animalistes, sont dépourvu de cœurs et de cervelles mais en vérité elles ne font qu’accentuer leurs islamophobie !

    9
  10. Jasmine    

    Salam, je préfère vous croire sur parole et ne pas regarder ces vidéos, trop de rouge en arrière plan :(

    10
  11. Malika    

    Salamù 3alaikoum

    C’est lamentable mais bb et ses coyottes ne comprendrons jamais la signification du saignement de la bête, ce n’est pas de la défense de l’animal mais simplement un acharnement maladif contre l’abattage rituel.

    11
  12. zam-zam    

    Invitons ceux qui prônent l’étourdissement avant l’abattage de tester ces étourdissements sur eux-même, après tout ce n’est qu’un “simple étourdissement” contrairement à la barbarie pratiquée par ces Musulmans.

    12
  13. faustine    

    Bonjour
    Vous dîtes :

    “Pire, il n’est pas non plus rare que l’animal ait été mal étourdi et qu’il se réveille un quart d’heure plus tard en plein dépeçage. Ce qui est impossible après un abattage rituel, puisque sectionner la gorge de l’animal lui assure une mort quasi immédiate.”

    L’animal” mal étourdi” est pourtant bien égorgé lui aussi, alors au pire il se réveille pendant l’égorgement mais pas pendant le dépeçage…Sinon, je suis assez d’accord avec l’ensemble de vos propos…Je rajouterais même que c’est l’intransigeance de la communauté juive à protéger sa coutume qui permet à la communauté musulman de se radicaliser sur le sujet…

    13
  14. Al-Kanz    

    Bonjour Faustine,

    Non, il n’est pas égorgé, juste saigné. On ne lui tranche pas complètement la gorge, on fait des incises plus ou moins profondes. Il suffit que l’opérateur ait mal inciser pour que l’animal ne soit pas mort et revient, dans un dernier élan de survie, à la vie.

    S’agissant de l’intransigeance de la communauté juive, pourriez-vous développer ? Je n’ai pas compris ce que vous voulez dire.

    14
  15. faustine    

    Merci pour cette précision.

    Je vais préciser moi aussi : la communauté juive est beaucoup plus arcboutée sur le maintien de ses pratiques cultuelles que la communauté musulmane.

    Ma position est la suivante : je n’affirme pas comme les protecteurs des animaux que telle méthode d’abattage est moins brutale qu’une autre, je pense qu’elles ont toutes leurs inconvénients pour les animaux, lesquels sont augmentés lorsque les procédures ne sont pas suivies à la lettre, et la mécanisation excessive des abattoirs en est la cause première….

    Je pense qu’il y a des règles et des lois en République ( bonnes ou mauvaises c’est un autre sujet !) et que la communauté républicaine doit les suivre sans exception…

    15
  16. Al-Kanz    

    Faustine,

    Ajoutons que les problèmes à régler d’urgence dans les abattoirs n’ont rien à voir avec le religieux, mais avec la formation des opérateurs et le respect de l’animal, dont se fiche dans son ensemble l’industrie agro-alimentaire.

    Pour les règles et les lois, la République autorise l’abattage rituel. Nous sommes donc d’accord.

    16
  17. faquir    

    pour (zam-zam )
    les barbares se sont des gens comme vous qui foncent droit dans l’erreur sans chercher à savoir ce qu’est la vérité, regardez d’abord les vidéo en question avant de critiquer, aérez un peu votre CERVEAU !

    17
  18. Abdallah    

    @faquir. savez vous faire la différence entre l’ironie et la critique ???? zamzam ironise…

    18
  19. FM    

    Salam,
    @Faustine tout à fait d’accord avec vos propos :
    ” la communauté juive est beaucoup plus arcboutée sur le maintien de ses pratiques cultuelles que la communauté musulmane.”
    Je m’explique : Dans le sens ou la communauté musulmane, à force de se voir reprocher sans cesse un manque d’intégration ou d’assimilation s’est divisée avec des niveaux de pratique différents et souvent liés à une “honte” ou une ” peur “de pratiquer sa religion correctement et d’être un mauvais français…
    Contrairement à nos cousins juifs qui ont parfois même changer de religion à force de stigmatisation.
    Mais sans faire trop de politique la 2nd Guerre mondiale est passée par là et aujourd’hui il est plus facile d ‘etre juif et protégé que musulman et dénoncé.

    Bref, c’est un autre débat..

    Ainsi pour ne pas se sentir exclus beaucoup de personnes issues de “la communauté musulmane” ne pratique pas ou ne suivent pas les précéptes religieux qui n’entre pas dans le cadre “des règles et des lois en République ”

    En résulte une multitude de façons de vivre son Islam – qui n’est pas répréhensible- puisque cela est même la base de tolérence de cette religion : Seul dieu est juge.

    “L’inconvénients pour les animaux, lesquels sont augmentés lorsque les procédures ne sont pas suivies à la lettre, et la mécanisation excessive des abattoirs en est la cause première….” Sachez Faustine que l’abattage rituel musulman requiert :
    1 controle permanent pour le suivi des animaux et la procedure du début à la fin
    2 & Par consequent : une possible augmentation des couts ( salaire, embauche supplementaire, etc..)
    3 Diminution du rendement de production des chaines d abattage si l’industriel n embauche pas

    ( je ne connais malheureusement pas assez l abbatage rituel juif pour pouvoir en parler mais cela doit etre similaire )

    Ces quelques régles, liées à l application de l abattage rituel, sont aussi un moyen de rationnaliser notre consommation de viande quand d autre meurt de faim, ” de limiter la mecanisation excessive ” car l humain DOIT etre present au moment de l abattage et cela n est que mon avis en tant que consommateur averti et non en tant que membre de telle ou telle communauté religion..

    Nous, musulmans mais également d’autres personnes sans aucune religion qui achetons Halal trouvons également dans cette logique d’abattage rituel un respect de l animal qui ne cumule pas les souffrance ( pistolet, gaz, etc….) avant de mouriret souffrir une seconde fois.

    Cela est peu etre difficile à expliquer puisque l animal meurt pour finir dans notre gigot du dimanche mais l abattage rituel semble etre bien plus “humain” et respectueux que les tirs a bout portant ou les chambres à gaz infligées à ces pauvres betes mais qui permet un abattage plus rapide et plus rentable ..

    Et dieu sait ou se trouve la vérité.
    FM
    French Muslim

    19
  20. faustine    

    “Pour les règles et les lois, la République autorise l’abattage rituel. Nous sommes donc d’accord.”

    Non, nous ne sommes pas d’accord car cette exception a été obtenue par un lobbying intensif de la communauté qui s’arcboute sur le maintien de ses pratiques cultuelles. A partir du moment où il y a une exception à la règle, il n’y a plus de cohésion de la société civile et il ne reste plus que des intérêts de groupes, des communautés qui ne sont plus tenues de respecter les mêmes règles…un modèle de société anglo-saxon loin de notre tradition des lumières.

    Après, je ne disconviens pas que les méthodes d’abattage rituel bien suivies soient au final bien plus “humaines” que les conventionnnelles…, cela n’est de toute façon pas encore tranché de façon scientifique car il y a trop peu d’études sur le sujet et elles se contredisent…en l’absence de certitude, ce n’est pas sur ce plan que je me positionne.

    20
  21. Al-Kanz    

    Vous avez raison, il faut supprimer cette exception en interdisant l’étourdissement préalable qui fait souffrir inutilement la bête. S’agissant des Lumières, on a vu plus éclairé…

    21
  22. faustine    

    Votre dernière réaction est trop passionnée et plus trop argumentée du coup, Al-Kanz. Je le dis en souriant car je peux le comprendre et l’admettre. Je tente le débat dépassionné mais ces questions religieuses sont souvent très épidermiques.

    Je répète que la question n’est pas de savoir si l’abattage rituel est plus souhaitable pour l’animal que le conventionnel ou pas. Je suis incapable d’avoir une position tranchée sur la question au vu des rares études qui se contredisent.

    Je dis simplement que pour le bien vivre ensemble dans une société, il faut que tous se plient aux mêmes règles (même si elles ne sont pas parfaites et même si parfois elles sont en désaccord avec des traditions cultuelles et culturelles, c’est un renoncement nécessaire pour les minorités). A partir de là, c’est tous ensemble dans un esprit de cohésion sociale qu’il faut agir alors pour obtenir la règle la meilleure. Si celle-ci est alors en accord avec des positions religieuses, alors tant mieux !

    22
  23. Al-Kanz    

    Faustine,

    Non, ma réaction est certes courte – je bosse en même temps – mais absolument pas passionnée. Elle est réfléchie et même fondée. Vous dites qu’il faut se plier aux mêmes règles. Je dis que je suis d’accord, j’abonde en votre sens et j’ajoute qu’il faut supprimer l’étourdissement. Vous devriez apprécier ma position, non ?
    Je vais justement revenir dans un prochain article sur la question.

    23
  24. faustine    

    Non, l’étourdissement avant saignée est la règle générale et la saignée sans étourdissement l’exception. Vous êtes donc de mauvaise foi de demander d’appliquer l’exception à l’ensemble…
    Ce dernier propos ressemble à de la rhétorique rabinnique, c’est-à-dire du sophisme.

    Mais je vous remercie de m’avoir laissée m’exprimer sans me censurer. Je vous lirai avec intérêt mais n’interviendrai plus car j’ai dit tout ce que j’avais à dire.

    Bonne continuation.

    24
  25. Al-Kanz    

    De mauvaise foi, parce que je pense qu’il serait bon pour tout le monde, et d’abord pour les bêtes, de supprimer l’étourdissement préalable ? C’est possible d’être en désaccord ou je dois absolument considérer que c’est l’exception accordée à l’abattage rituel qui doit sauter ?
    Vous permettez que je sois d’accord avec par exemple le professeur Regenstein ou encore le reconnu Harold Hillman http://newhumanist.org.uk/2382/there-will-be-blood ?

    25
  26. faustine    

    Regenstein ? Hilman ? A quelle communauté appartiennent-ils ?

    26
  27. NEB    

    @ Faustine
    A la communauté des chercheurs en biologie?

    27
  28. Al-Kanz    

    Faustine,

    Au lieu de jeter le soupçon sur les personnes, restez-en aux idées et aux arguments. Vous nous parlez république et dans le même temps vous essentialisez le débat.

    28
  29. faustine    

    Mon argument est de démontrer le parti pris communautariste.

    29
  30. Al-Kanz    

    Votre propos est au mieux tendancieux, au pire… Et c’est vous qui plus haut affirmez qu’il faut dépassionner le débat. La bonne blague. Discréditer deux chercheurs parce qu’ils sont juifs avant même d’avoir lu leurs travaux, c’est ça être républicain ? Finalement, vous aviez raison de vouloir mettre fin à la discussion.

    30
  31. faustine    

    Dans un procès, on ne tient pas compte du témoignage des proches d’un accusé et on a raison car celui-ci est intrinsèquement entaché de parti pris familial. Faites le parallèle avec le sujet qui nous occupe.
    Ces études sont peut-être crédibles et non orientées, mais j’aurais tendance à écouter quelqu’un qui n’est pas concerné par le résultat…Et puis de toute façon d’autres études tendent à prouver le contraire alors comment trancher…
    Etre républicain c’est être attaché aux principes républicains dont l’un des fondamentaux est l’égalité devant la loi de tous les citoyens…

    31
  32. lucie    

    faustin,

    je tien a vous dire que vous vous écarter du débat qui est l’étourdissement est il meilleur que l’abatage rituel

    eh bien je vous dit que oui le rituel ne fait pas souffrire la pauvre béte autant que le pistolet injecter dans le crane du bovin

    mon époux a travailler plus de 6 ans dans un abatoire ou on pratiquer l’abatage traditionel a la bonne franket il a pris du temps pour ce rendre compte que finalment c’était de la torture pur et simple on a pas besoin de preuve scientifique pour avancé cela les preuve sont fait pour les fermé d’ésprie si on devais fair un teste entre l’abatage traditionel est celui du rituel musulman ou cacher et bien vous verrez assez vite le résultat entre les deux donc ne soyer pas renfermer dans vos idées est vous convaincre que l’abatage dit traditionel est meilleur qu’un notre car sais totalment faux!

    32
  33. Al-Kanz    

    Faustine, vous vous enfoncez. Faites comme vous l’aviez indiqué plus, cessez donc la discussion.

    33
  34. faustine    

    Bah, vous avez raison…puisque j’ai le dernier argumentaire…

    34
  35. Sumayya    

    Assalamu ‘alaykum

    Réponse à Faustine :

    Je suis très étonnée de voir invoquer les bonnes vieilles valeur républicaines, les “lumières” et l’idéal du vivre ensemble pour défendre l’idée absurde que chacun devrait manger la même viande (autrement dit non halal).

    Renier la diversité culturelle sous prétexte d’universalisme, dénigrer les libertés religieuses et cultuelles sous prétexte de lutter contre les communautarismes n’est-ce pas tout simplement du … totalitarisme ?

    L’égalité serait un principe qui imposerait de manger comme son voisin ? Etrange raisonnement. Et le principe de liberté alors ? Quelle absence de maturité et de réalisme peut vous faire croire encore que tout serait bien mieux si tout le monde faisait pareil ?

    Je veux pouvoir manger halal, et me fiche de ces débats d’égalité et de liberté. Je préfère la fraternité, la solidarité, le dialogue, la diversité, l’échange, le partage et le respect mutuel.

    35
  36. benh    

    « … Les conclusions de toutes les expérimentations scientifiques convergent vers une certitude solidement étayée : bien réalisé, l’abattage rituel est la façon la plus humaine car la moins traumatisante de mettre à mort un animal pour consommer sa viande. »
    S. M. POUILLAUDE,
    « L’abattage rituel en France », thèse de l’école
    nationale vétérinaire de Toulouse (1992)

    36
  37. na3metallah    

    selem we aàleykom
    en reponse a faustine:
    meme si depuis elle a perdu le level je tiens quand meme a lui repondre.

    vous a t-on deja forcé a mangé qu’ellque chose que vous ne voulez pas? j’imagine que non! eh bien pourquoi voudriez vous que l’on mange tous la meme viande si celle ci n’est pas hallal et portant en voyant la pauvre bete sur l’image ci-dessus pour rien au monde je ne consommerais sa viande meme si ma religion me l’autorisait et l’abbatage islamique est le plus sur c’est meme scientifiquement prouvée que la viande serais plus saine en pratiquant ce dernier.
    nous sommes libre de consommer de la viande hallal dieu merci vous ne pouvez pas changer la loi.
    en revanche si vous pensez que nous devrions tous tous manger la meme viande alors moi je vous invite a entrer dans une sinagogue, une mosqué ou meme une secte et la vous nous direz ce que vous aurez ressentie en pratiquant une religion qui n’est pas la votre.
    cordiallement.

    37

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE