An 1432 : Muharram, premier mois de l’année hégirienne

1
170

muharram

La nuit est tombée. Nous voilà entrés dans le nouvel an musulman. Le mois de muharram a débuté il y a environ deux heures. Nous sommes désormais en 1432 de l’hégire, 1 432 ans après le départ du Prophète (paix et bénédiction sur lui) vers Médine. Permettez-nous à cette occasion trois remarques :
1- Il est fortement conseillé de jeûner le 10e jour (et le jour qui précède, donc le 9) du mois de muharram. C’est le jeûne du jour de ‘achura.
2- Le nouvel an ne se fête pas. Réjouissez-vous bonnes gens, vous n’aurez pas à claquer votre forfait SMS. Il n’est en islam que deux fêtes, l’Aïd al-Fitr et l’Aïd al-Adha.
3- Pour ceux qui ont du mal avec les mois du calendrier islamique, nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant : Réviser le calendrier hégirien.

1 COMMENT

  1. Assalamou ‘alaikoum,

    Le calendrier hégirien tel qu’il est conçu aujourd’hui est peu près absurde: entre ceux qui regardent effectivement la lune, ceux qui se basent sur un autre pays (certains de nos frères british le font) et ceux qui décident tout bonnement si on change de mois ou pas (au hasard, en métropole), on a droit à un gros n’importe quoi. Sans compter que parfois, dans un même pays (voire une même ville) on se retrouve avec plusieurs calendriers et là c’est tellement absurde qu’on a l’impression d’une blague de très mauvais goût.
    Un jour, il faudra qu’on m’explique vraiment pourquoi en métropole on ne se donne pas la peine de chercher la lune et comment deux régions voisines ne trouvent pas dérangeant d’avoir des calendriers différents (au hasard, la réunion et l’île maurice).

    🙂

    🙂

  2. as Salâmu alykoum,

    Ce premier jour de l’année hégirienne est férié dans la plupart des pays musulmans et certains organisent même des commémorations particulières.
    Certes, nul ne conteste que les deux seules fêtes religieuses en islam sont les deux Aïd, mais il existe dans tous les pays musulmans des fêtes profanes. Ainsi, même le Royaume d’Arabie saoudite a sa fête nationale (le 23 septembre) où les jeunes ont l’air de pas mal s’amuser : http://www.youtube.com/watch?v=SENT2cMhh7A&feature=related
    Je me demande si l’envoi de « SMS festifs » est sanctionné par la police religieuse ce jour-là ?

    Que chacun médite le sens profond de l’Hégire et s’oriente vers son propre Seigneur !

  3. Salam alikoum

    Le rappel profite au croyant barakalahou fik, je rajouterais :
    Il a été rapporté de façon authentique d’après le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) que le jeûne effectué pendant Mouharram est le meilleur après celui de ramadan. A ce propos, Abou Hourayra a dit : « Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « le meilleur jeûne après celui du ramadan est le jeûne effectué pendant le mois d’Allah Mouharram. Et la meilleure prière faite après la prière obligatoire est celle effectuée dans la nuit» (rapporté par Mouslim, 1163).

  4. je voudrais juste dissiper une confusion qu’on voit souvent répétée de sites en sites : c’est l’année de l’Hégire qui a été choisie comme point de départ du calendrier, pas le jour même. L’Hégire elle-même a eu lieu au mois de radi3-al-awwal (le troisième mois). Les musulmans n’ont fait que reprendre le calendrier déjà en vigueur de temps des arabes, qui est basé sur la saison du hajj, mais en enlevant simplement les mois intercalaires (conformément à l’ordre divin). Donc le 1er muharram en lui-même n’a aucune signification religieuse.

  5. Il y a un truc que je ne comprends pas. Je percute bien qu’il n’y a que deux fêtes en Islam, mais en quoi cela empêche t il de se souhaiter une bonne nouvelle année ? Ce souhait plutôt sympathique n’implique pas obligatoirement qu’on « fête » ou qu’on célèbre quoi que ce soit ?

    Et d’une façon plus générale, comment appeler les réjouissances qui se pratiquent à l’occasion d’un mariage, d’une naissance, d’une circoncision ?

    N’y a t il pas différentes acceptions du mot « Fête » ?

  6. marie-aude >> p’tet quelques éléments de réponse…
    Islamiquement parlant, le 1er jour de l’année ne représente rien. Il n’y a pas, à ma connaissance, eu d’événements particulier ce jour-là, événement qui mériterait que ce jour soit considéré différemment du 1er mars du calendrier géorgien. Ca serait joyeux et également très sympathique mais bon, on ne souhaite pas un joyeux mois de mars, c’est tout.
    Une autre raison p’tet un poil plus pertinente est qu’en Islam, il n’y a pas de fêtes sans rites et pas de rites sans actes d’adoration (au sens large). Dans le cas des mariages et des naissances, il y a plein d’actes de dévotion qui sont y sont intimement lié (ne serait-ce parce que le mariage est… lui-même un acte d’adoration) qui permettent aux croyants d’exprimer sa joie en suivant l’exemple prophétique (‘aquiqa, walima…).
    Dans le cas de circonsision, je suis sceptique par contre. J’ai jamais entendu parler d’une quelconque fête particulière qui aurait lieu ce jour-là… Je vois pas trop pourquoi on serait particulièrment joyeux ce jour-là d’ailleurs. Je me trompe peut-être ceci dit. Dans le cas du jour de l’an, il n’y a pas d’actes d’adoration particuliers, donc pas de rites, donc pas de fêtes.

    Après, je ne m’offusque pas quand on me souhaite la bonne année (ma mère l’a fait) mais c’est comme si on vous souhaitez un joyeux mois de mars…

    🙂

    P.S: évidemment, ce que j’ai dit n’engage que moi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here