Changez le monde par la da'wah

Par Al-Kanz

IERA (Islamic Education and Research Academy) est un organisme britannique qui fait un travail remarquable au Royaume-Uni. Son objet ? Présenter l’islam à l’ensemble de la société.

IERA (Islamic Education and Research Academy) est un organisme britannique qui fait un travail remarquable au Royaume-Uni. Son objet ? Présenter l’islam à l’ensemble de la société. IERA est dans l’action. En France, nous sommes un peu trop dans la réaction, hormis peut-être quelques rares associations comme LIFE, chez qui l’on retrouve cet état d’esprit anglo-saxon, proactif et entreprenant. Ci-après quelques vidéos d’un événement organisé par IERA. La première vidéo est aux premiers abords surprenante, mais très vite on est pris par le récit de Muslim Belal.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (38 commentaires)

  1. abdo    

    Assalamo aleykoum,

    J’ai rien compris.
    Mais macha’ALLAH,le frère muslim Bilal a l’air de cartonné en rime.

    Wa salamo aleykoum

    1
  2. Kyle Butler    

    Assalamou’alaikoum,

    C’est énoooooorme. Le frère est vraiment très bon.

    :)

    2
  3. Najat    

    Salaam aleykoum wa rahmatoullah

    BarakAllahou fik Al Kanz, again, pour ce joli billet , mashaAllah =)

    Wessalam

    3
  4. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Je l’ai écouté 4 fois, je vais le réécouter (même si c’est un peu difficile, car il parle l’anglais du “ghetto”, je crois)

    4
  5. Najat    

    Salaam

    En fait du coup ça m’a fait pensé au “deen show”, un show tv hebdomadaire diffusé sur certaines chaines de l’autre coté de l’Atlantique, y sont invités des musulmans, reconvertis souvent, qui viennent raconter leur histoire ou exposer certains points de religion (la place de Issa aleyhi assalam, la Trinité, l’éducation des enfants ou même la musique…)

    Celui de la semaine passée était hyper touchant, mashaAllah, en voilà le lien, c’est en anglais certes mais on peut tout de même interpréter si on ne comprend pas tout ;)

    http://www.thedeenshow.com/show.php?action=detail&id=1987

    Wessalam aleykoum

    5
  6. Trouve Ta Mosquée    

    Salam aleykoum,

    De la poésie , Oui son anglais est difficile, avec beaucoup de slang..

    6
  7. itraducteur    

    Assalamou aleykoum

    J’ai beaucoup aimé Comme prévu. Il raconte son histoire à travers sa poésie.

    Histoire d’un jeune Jamaïcain de la banlieue Londonienne qui a grandi dans la rue et qui par la grâce d’Allah finalement découvert l’Islam…

    Sinon son anglais comporte assez peu de slang (argot). Mais il parle avec l’accent des banlieues Londoniennes. C’est accent très prononcé qui consiste à parler très vite et à avaler ou couper les dernières syllabes des mots qu’on prononce.

    D’habitude j’ai du mal à comprendre mais cette fois-ci, j’y suis arrivé mais je réécoute pour voir si j’ai pas raté des choses…

    7
  8. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    iTraducteur, je savais que tu aimerais :)

    8
  9. Jahvik    

    Ah si seulement je pouvais avoir son niveau de foi. Les convertis sont vraiment des perles de notre religion. J’ai toujours l’impression qu’ils correspondent à la description suivante :
    « Ô les croyants, celui d’entre vous qui apostasie de sa religion… Allah fera venir un peuple qu’Il aime et qui L’aime. Modeste envers les croyants, fiers et puissants envers les mécréants, qui luttent dans le sentier d’ Allah et qui ne craignent le blâme de personne. » [5/54]

    9
  10. Trouve Ta Mosquée    

    as salam aleykoum

    @itraducteur est ce qu’un slang est un slang dès le moment ou on avale la moitié d’un mot ou seulement des expressions qui sont vraiment liées à la culture , au quartier, au pays ect …?

    10
  11. Zèdèrgé    

    Salaamu’alaykum

    Muslim Belal!!! c’est vraiment super de palrer de lui ici!! mais pourquoi surprenant aux premiers abords?

    Je l’ai découvert lors du I AM MALCOM X TOUR en 2009 et on avait vraiment envie de faire écouter ça aux jeunes en France,son histoire et les “spoken words” des autres poètes peuvent beaucoup leur parler (s’il n’y avait la barrière de la langue).

    Voir aussi Roadside2Islam da’wah project
    http://www.roadside2islam.com/
    lorsque l’islam s’adresse aux durs d’entre les durs, ceux qui connaissent la violence de la rue mais qui deviennent humbles face au message tramis par notre prophète Muhammad sws

    sinon toujours en mode spoken words nasheed ;) vous connaissez Amir Sulaiman je pense

    11
  12. Shak    

    énooooorme !

    12
  13. Sophia    

    salam alikoum,

    J’ai bcp aimé la deuxième vidéo notamment qui nous rappelle que par notre comportement quotidien on fait la dawah nous sommes ambassadeurs de l’islam on peut “écoeurer” qqun de la religion ou au contraire lui donner envie de s’y intéresser.
    LA première personne qu’il “surprend” en train de faire ses ablutions et qui ne veut pas lui expliquer pourquoi il fait ça c’est de la “mauvaise” dawah et le comportement fraternelle des personnes de la mosquée qui était de la bonne dawah. Oeuvrons chaque jour pour montrer aux autres ce qu’est vraiment l’islam!! a fortiori dans le contexte d’ aujourdhui.

    13
  14. Sophia    

    sinon l’anglais n’est pas difficile g facilement compris dés la première écoute si vous voulez que je sous titre je veux bien ms je ne sais pas comment faire ;)

    14
  15. Mahdi    

    Assalamou alaykoum,

    Le frère raconte que la da’wa est important pour lui car il s’est converti suite à la da’wa faite sur lui suite a un cadeau dans une librairie à 19 ans alors qu’il ne connaissait rien a l’islam et a grandit dans le sud de Londres dans un quartier de jamaïcain.

    jeune à l’école il a quitté la classe car un autre élève l’a fait et l’a suivi lorsque que l’autre l’a aperçu il lui a dit de le laisser il tranquille alors qu’il faisait les ablutions (il se dit pourquoi il fait une douche tout habillé).

    le jour de sa chahada il a manger avec les autres musulmans c’était difficile pour lui qui a grandit qu’avec des jamaïcain d’être avec des gens de toutes nationalités donc il a manger poliment mais a attendu qu’on lui amène son plat alors que le plat sur la table étais le sien ainsi que celui de tous les autres !
    il a aussi pour la première fois étreint des hommes mais il a senti de l’amour et de la da’wa dans ce comportement…
    il a été surpris de voir que des inconnu lui offre et lui promette des cadeaux alors que des amis d’enfance lui doivent de l’argent et l’evite. il a donc arreter le rap et les sortie en boite…

    voilà ce que j’ai en gros compris
    Wa Allahou alem

    15
  16. Carolina    

    Assalamou alaikoum,

    BarakAllahoufikoum Al-Kanz pour ce témoignage. Macha’Allah je ne connaissais pas ce frère et son histoire est effectivement émouvante même s’il essaie d’y mettre de l’humour.

    Pour ce qui est de l’anglais il parle l’anglais des banlieues qu’on pourrait comparer à au français parlé dans les cités ici. Il n’a pas l’accent typique de Londres (le BBC English) même si l’intonation est néanmoins reconnaissable.

    Macha’Allah il faut reconnaître que les Anglo-Saxons sont à l’avant-garde et bien plus actifs qu’en France. Il faut dire que la communauté musulmane est très éclectique au Royaume-Uni contrairement à la France. On ne peut donc pas facilement leur coller une étiquette et les stigmatiser même si le problème des ghettos existe bel et bien comme le raconte le frère Bilal (quand il dit qu’il n’avait jamais mangé avec autant de personnes de nationalités différentes lors de sa profession de foi à la mosquée).

    Wa salam

    16
  17. Kyle Butler    

    Assalamou’alaikoum,

    Un point qui me semble important et que le frère a souligné dans son discours, c’est l’accompagnement qu’il a reçu et la compétence de ceux qui l’ont “encadré”. Parce que ça doit pas être facile de trouver seul le fameux juste milieu. On le voit bien quand au final, après son retour, ya un frère qui lui dit de se remettre à la poésie mais sans musique et avec les “bons thèmes”. Alhamdoulillah, il a été accompagné par des gens qui ont su l’accompagner et le faire exploiter son potentiel.

    La fois dernière, yavait un reportage dans l’émission infrarouge (“Et Allah dans tout ça?”) dans lequel il y avait une soeur convertie qui avait eu nettement moins de chances, avait subi de plein fouet notre incompétence et au final a été dégoûté. Son témoignage était rageant parce que très vrai finalement: il est bien connu que ceux qui éloignent le plus les gens du dîn sont souvent de ceux qui se déclarent musulmans.

    :)

    17
  18. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Est-ce que quelqu’un pourrait traduire le discours du frère (les deux vidéos en fait) ? on pourrait ensuite demander à quelqu’un d’ajouter le texte en sous-titre, avec l’autorisation de IERA (ça je peux m’en charger).
    Baraka-Llahu fikum (et pensez aux hassanates que vous gagnerez et tout le monde que vous permettrez de toucher chez les francophones).

    18
  19. Kyle Butler    

    Bon, je me lance pour le 2ème (parce que le 1er… euh non. :D). J’ai tout tapé en français raisonnable, ya juste quelques détails qui m’ont échappé:

    1:20: il s’appelle ashley comment?
    1:25: je comprends pas le mot utilisé.
    1:40 et 1:42: rien capté.
    2:42 et 2:44: c’est quoi le mot qu’il utilise pour désigner l’endroit où va Wakas? (le sens est clair mais j’aimerais juste connaître le mot).
    4:10..4:24: je comprends pas tout et je crains un peu le contre-sens (voire le non-sens).
    4:50.. 5:00: si quelqu’un peut me dire ce qu’il a compris…
    9:08..9:10: idem.

    Voilà voilà.

    :)

    19
  20. claire.s    

    As -salamou aleykoum

    Masha’Allah , j’en ai eu les larmes aux yeux.

    Je veux bien me charger de la traduction insha’Allah

    20
  21. Jannah    

    As-salam ‘alaykum

    Kyle, voici les extraits en question : )

    1:20: Ashley Cheen (c’est ce que j’ai pu entendre mais pas sûre que ça s’écrive comme ça)

    1:25: I was born in South London, Jamaican parents and I was raised as a Christian (je suis née dans le sud de Londres, de parents Jamaïcains et j’ai été élevé comme un/en tant que Chrétien)

    1:40 et 1:42: I was also given a pamphlet as a da’wa’s tool by someone ( on m’a aussi donné un pamphlet comme instrument/outil de da’wa)

    2:42 et 2:44: the sport hall (gymnase/sale ominsports)

    4:10..4:24: before we ate, saying thank you Jesus for this food, I wanted to say thank you god for the food…some little minor arguments…Like I said I was a bit unruly… So I said I’m not going to say thank you Jesus, I’m going to say thank you God. We got into a bit of an argument me and my bible studies teacher…and then that I’m not going back (avant que nous mangions, le fait de dire merci Jésus pour cette nourriture, Je voulais dire merci Dieu pour cette nourriture…quelques petites querelles mineures…comme j’ai dit, j’était un petit peu dissipé…Donc je me suis dit je vais pas dire merci Jésus, Je vais dire merci Dieu. On est rentré dans des petits débats/querelles moi et mon prof d’études bibliques..Donc [je me suis dit] je vais pas y retourner.)

    4:50.. 5:00: I walked in with my tracksuit, a night tracksuit and the first thing I thought was…I went into the front room and there was no sofas…I was thinking everyone was sitting on the floor for a while; this brother, this man is really poor, in it (“in it” expression de la rue londonienne) – (j’y suis allé avec mon survet, un survet de nuit et la 1ere chose que je me suis dite…Je suis allé dans la pièce d’en face et il n’y avait pas de sofas…Je m’étais dit tout le monde était assis sur le sol depuis un moment; ce frère, ce gars est vraiment pauvre).

    9:08..9:10: I saw brothers with white beards, an old Somali brother, I’m looking and I’m thinking waw he’s not going to understand me, none of them will ( j’ai vu des frères avec des barbes blanches, un frère somalien âgé; j’observe et je me dis waw il ne va pas me comprendre, aucun d’entre eux va me comprendre…).

    Salam ‘alaykum.

    21
  22. claire.s    

    Assalamou aleykoum

    voici pour la deuxième video qui est chronologiquement la première… veuillez excuser les fautes d’orthographe

    As-salamou aleykoum

    Je remercie les organisateurs et Allah pour ma présence ici.

    Le sujet me tiens particulièrement à coeur , car j’ai le sentiment que sans la dawah je ne serai pas là où j’en suis aujourd’hui, entrain de parler de l’islam à travers la poésie .
    A l’heure qui l’est je serai probablement entrain de me préparer pour aller en boîte de nuit pas si loin d’ici , en rapant un peu avec mes potes.

    C’est pour ça que la dawah c’est important.

    A ma naissance , ma mère ne m’a pas appellé Muslim Belal mais Ashley Chin, j’ai été élevé dans le quartier jamaicain de Londres et dans la religion catholique.

    Dawah à changé ma vie quand j’avais 19 ans, on m’a introduit à l’islam emmené dans une librairie et on m’a donné un livre intitulé « la vérité sur la vie de cette terre » de Harun Yahya et un petit facicule sur la dawah , donc la dawah ça marche!
    10 ans plus tot vous seriez venu me voir en me demandant ce que je savais sur l’islam à l’école,j’aurais probablement répondu « c’est pas un pays à coté du pakistan? » ou quelque chose comme ça.

    En fait je me rappelle d’un de mes camarades de classe , Wakas , je vais vous raconter une petite histoire :
    On avait une maitresse qui était très à cheval sur le respect du règlement et qui ne nous laissait jamais sortir de la salle , et un jour , Wakas va voir la maitresse et elle le laisse sortir , et à cette époque j’étais un peu agité et mal poli donc j’ai été voir la professeur en lui demandant pourquoi Wakas a été autorisé à quitter la salle de classe , elle m’a répondu « occupes toi de tes affaires Ashley, concentres toi sur ton travail » mais étant donné l’état d’esprit dans lequel j’étais à l’époque je me suis dis , non si Wakas sort alors moi je sors, elle a essayé de m’arréter en me demandant où j’allais , je lui ai répondu « la où Wakas va » donc j’ai suivi Wakas , j’avais rien d’autre à faire je me sentais un peu comme un espion , j’ai vu Wakas se diriger vers la salle de sport , je me demandai se qu’il fabriquait , donc j’ai continué a le suivre sans qu’il sache que j’étais là , je le vois aller dans les vestiaires , dans le coin douche ( shower area @ Kyle butler ) , et la je me demande mais qu’est qu’il fait? Il a enlevé ses chaussures ses chaussettes, il a relevé les manches de sa chemise , allumé la douche et il commence a se mouiller (gestes) et la je lui dis « Wakas? » il se retourne comme effrayé « qu’est ce que tu fais la mec? » moi je lui dis « frère pourquoi tu prends une douche tout habillé?qu’est ce qui t’arrive? » et lui me répond « ne t’en occuppes pas, ne t’inquiètes pas retournes en classe, retournes en classe, tu ne devrais pas me suivre, c’est mon truc, c’est personnel, c’est ce que ma famille fait, c’est ma culture » et moi je lui dis « ah bon? C’est ça que vous faites? » , « oui c’est ça retournes en classe » et il était tellement sur la défensive que j’ai fini par partir en me disant « Wakas est un peu bizarre » . Maintenant al hamdolillah , j’ai facebook et j’ai créé deux profils un avec mon nouveau nom et l’autre avec mon ancien prénom pour que les anciens de ma classe puisse me retrouver et voir se que je fais maintenant, et Wakas m’a retrouvé, il m’a dis « ah t’es musulman maintenant Masha’Allah » et moi je lui ai répondu « et oui sans vouloir t’offenser ;-) » .

    C’est la que l’on voit l’importance de la dawah , Wakas ne savait pas que quand j’avais 13/14 ans je croiais en Dieu mais que je n’allais plus a l’église parce que je n’étais pas trop d’accord sur cetrains points comme dire merci jésus avant de manger alors que je voulais dire merci Dieu , comme je l’ai dit précédement je n’aimais pas vraiment suivre les régles à l’époque. Donc une fois je me suis un peu pris la tête sur ce point avec mon professeur de cathéchisme et je n’y suis plus jamais allé.
    Donc je croiais en Dieu mais je ne pratiquais plus, mais Wakas ne m’a rien dit sur l’islam donc j’étais toujours ignorant. Jusqu’à mes 19 ans j’étais loin d’Allah.
    Le jour ou j’ai voulu réciter ma Shahada , pour vous montrer que Dawah ce trouve aussi dans les actions, j’ai été dans une maison à new cross, je m’en rappelle comme si c’était hier, j’avais un survetement nike je suis rentré dans la pièce principale et il n’y avait pas de sièges et je me suis « ce frère doit être vraiment pauvre pour qu’on s’assoit à même le sol » donc lorsque je me suis assis le frère m’a dit « tu es venu pour faire ton attestation de foi? D’abord on va mangé quelque chose » moi je répond okay, il apporte un grand plateau plein de nourriture, le met sur le sol et distribue des cuillères, tout le monde commença à manger , et il me dit « vas y manges » , je dis au frère à coté de moi « mais je n’ai pas d’assiette, où est mon assiette? » il me répond « non , manges directement du plateau, on mange tous du même plateau » et moi je regarde autour de moi, il y a des hommes que je ne connais pas de diffèrentes parties du monde. Pour être honnète , j’ai grandi dans le quartier jamaicain de Londres , il n’y avait que des jamaicains pas de blancs on était tous séparés, donc d’être avec toutes ces personnes d’origine diverse me faisait un peu bizarre, et ils voulaient que je mange dans la même assiette qu’eux, c’était un peu… mais je devais le faire , pour être poli. Et cette première fois honnètement je faisais attention à où je mettai ma cuillère et où ils mettaient la leur en faisant bien attention que personne ne mange du même endroit que le mien. Mais au fur et à mesure que l’on mangait j’ai compris que c’était de la dawah pour moi, personne ne disait rien mais je ressentai quelque chose , on avait des ages diffèrents , des couleurs diffèrentes, des origines diffèrentes , des asiatiques des somaliens, un frère de turquie un autre de chypre, etc , et on mange tous dans une même assiette : ensemble! Et je ne les connaissais pas mais ce sentiment était étonnant (fort) . Une fois que j’ai récité la Shahada tous le monde c’est mis debout et voullait me serrer dans ses bras… Et je n’avais jamais pris un homme dans mes bras avant ça , donc ça me faisait tout drôle, tous le monde me prennait dans ses bras certains étaient surexités ils me faisaient des petits bisous sur les joues , et c’était vraiment étrangement pour moi , je me suis senti aimé, j’ai ressenti une sorte d’amour dans cette pièce. Et aussi quand j’ai fait mon attestation de foi les frères ont voulu me donner un cadeau, ils cherchaient dans leurs poches en pensant à ce qu’ils allaient pouvoir m’offrir , et un des frères il m’a donné ceci ,une petite bouteille , et je me demandai ce que c’était il m’a dit de le prendre , que ça sentait bon , jusqu’à ce jour quand je sens ce parfum ça me rappelle de ce jour où j’ai récité ma shahada . Un autre frère il n’avait rien à me donné , il m’a dit « voilà je n’ai rien à te donner » je lui ai dit que ce n’était pas un problème que je n’avais besoin de rien il m’a demandé mon numéro « je t’appelle et on se voit demain pour que je te donne quelque chose » et moi je lui répondai « non tu n’as pas besoin de faire ça » « s’il te plait , je veux te donner quelque chose » et la je réfléchis et je me dis, j’ai des amis que je connais depuis 15 ans, qui me doivent de l’argent et quand je les appelle ils ne répondent pas mais la ce gars il veut m’appeller pour me donner quelque chose?!
    Comme je l’ai dit il y avait beaucoup d’amour dans cette pièces et les actions de ces personnes ont été de la dawah pour moi, Al hamdolillah j’ai fait mon attestation de foi , j’ai arreté de rapper , j’ai arreter de faire les choses que je faisais, et je me suis efforcé de rester près des bons frères, ce n’est pas facile , après la shahada c’est là que le travail commence , ne t’écartes pas des bonnes influences que tu as autour de toi, je me suis vu faire des pas en avant puis en arrière puis vers l’avant et c’était une bonne chose d’avoir cet endroit pour moi, où je pouvais me rendre toutes les semaines pour raviver ma foi/mon iman , d’avoir mes frères qui n’ont cessé de m’aider al hamdolillah.
    A la fin je voulais m’échapper, je suis parti un an en egypte et quand je suis revenu , je me suis rendu au masjid , c’était l’aid et un des frères m’a dit « tu devrais faire un rap, tu étais un rappeur avant? Pourquoi tu ne ferais pas de la poesie? » et moi j’étais étonné je lui ai dit « tu veux que je rappe? Dans le masjid? » il m’a encouragé et j’ai repris « mais vous m’aviez dit d’oublier le rap?et maintenant tu veux que je rappe dans la salle de prières? » il m’a répondu « oui, vas y sans musique et ce sera bon, parles d’Allah , de pourquoi tu es devenu musulman, les enfants vont apprécier , c’est l’ Id »
    donc j’ai dit ok , je me suis lancé et c’était juste comme aujourd’hui , j’étais très timide, j’ai vu des frères avec des barbes blanches, un frère somalien agé et je le regarde en me disant il ne va pas me comprendre , aucun d’eux ne me comprendra, je me dis vers la moitié quelqu’un va se lever et disant Astaghfirullah il est entrain de rappé dans une mosquée , et sortir
    mais à l’inverse la façon dont je l’ai fait, comme de la poésie, c’était différent et hamdolillah , ce frère et venu me voir à la fin « Masha’Allah , c’est très bien tu ne l’aurais pas sur un cd pour mon fils? » et on a pris mon numéro et c’est comme ça que j’ai commencé, c’est ce que je vais partager avec vous maintenant si Dieu le veut.

    22
  23. Jannah    

    hummm…

    “a nike tracksuit”…et non pas ” a night tracksuit”…bien sûr!… bien que j’eusse un doute je me suis dit ptêtre que ça existe làbas, de l’autre côté de la Manche les survet de nuit…on a bien les robes de nuit nous :) (mouai – je vais me préparer une tasse de thé…).

    BarakAllahu fiki Claire pour la traduc.

    23
  24. Justine    

    Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    @ Claire.s : Jazaki Allâhou khayrane jazilane pour la traduction.
    @ Jannah : idem.

    Wa salâm

    24
  25. Kyle Butler    

    Merci Jannah. Bon, claire a fait tout le boulot (et sensiblement mieux que moi…). Le night tracksuit, je vois que je suis pas le seul à m’être fait avoir.

    :)

    25
  26. Carolina    

    Assalamou alaikoum,

    Voici le texte complet (sauf erreur de ma part). C’est du langage parlé et assez erroné au niveau grammatical mais j’ai essayé d’écrire ce qu’il disait :

    The topic today means a lot to me : dawah. Because I feel as if without dawah I wouldn’t have been here today. If someone had not come and given me dawah I wouldn’t have been standing here in front of you talking about Islam, about to give poetry about Islam. I probably would have been getting ready to go to another night club not far from here probably to rap along some lyrics from my friends. So this is important and it is dawah. Because when I was born my mum didn’t give me this name. When I came out my mum didn’t give me this name : let’s call him Muslim Bilal, no. She said let’s call him Ashley Chin. I was born as a Christian. I was raised in South London, Jamaican parents, I was raised as a Christian. And dawah is something that changed my life.

    When I was 19 I was introduced to Islam. I was taken to a bookshop and I was given a book called : The Truth of this life of this world by Harun Yahya and I was also given a pamphlet as a tool for dawah. So dawah works. Ten years ago if you asked me : « what do you know about Islam ? » In school I probably would have said : it’s a country near Pakistan or something ».

    In fact I remember there was a boy in my classroom called Wakkas. I tell you a quick story. We had a teacher who was very strict. He used to never let anyone leave the classroom. And one day Wakkas waved at the teacher and she let him leave the classroom. And I was a bit rude in class and naughty. So I went up to the teacher and said : « Miss, why is Wakkas allowed to leave the class? » And she said : « look, this is actually not your business, just get on with your work ». « But if Wakkas is allowed to leave the class, I am leaving the classroom ». So I went to get out of the class and she stopped me. She said « where are you going? ». I said « I’m going where Wakkas is going » so I followed him. I found myself nothing to do in the hallways, everyone else is in the classroom. So I started following up Wakkas like I’m investigating, spying, where he’s going. And Wakkas set in for the sports hall. And I was thinking : « what is he doing there? ». So I’m really following him. He doesn’t know I’m there. And I see him going to the changing room, to the shower area. And I was thinking : « what is Wakkas doing? », take off his shoes, take off his socks, roll up his his shirt’s sleeves, turn the shower on and is like (mime les ablutions). And I was thinking : oh but Wakkas. And he turned around very likely scared : « what are you doing here, man? » Can you tell me why you are having a shower with your clothes on ? He said «  don’t worry, don’t worry, just go back to your classroom, go back. You shouldn’t be following me » like « this is my thing », my thing what my family does, my culture. I said «  was it that what you were doing, yeah? » « Don’t worry just go back ». He seemed so defensive I said « ok, ok I’ll leave » As for Wakkas it is a bit red

    Now alhamdoullillah I’ve got Facebook. I’ve got two. One with my old name where I leave Ashley Chin so that my school friends and everyone else could find me and Wakkas found me. He said ah masha’Allah you’re a Muslim now. Yes but not thanks to you Wakkas ! So this is the importance of dawah. Wakkas didn’t know that when I was only 13-14 I had a strong belief in God. But I left my church because I did not feel I had the argument for about before we pray in my Bible study before we ate we say « thank you Jesus for this food » and I wanted to say « thank you God for this food  ! » Some other minor argument. Like I said I was being a bit unruly. I am not going to say « thank you Jesus » I am going to say « thank you God ». We were going into a bit of an argument me and my Bible study teacher then I am not going back. So I was at a stage where I just believed in God. But Wakkas. did not choose to tell me anything about Islam so I was still ignorant. I carried on living ’til I was 19. And « qadar of Allah » that is when I found what Islam is. And lastly I just want to say that, that day when I took my « shahada » dawah is also in actions. That day when I went to a house in New Cross to take my « shahada ». I still remember it as it was yesterday. I walked in in my tracksuit, a night tracksuit and the first thing I thought was I went into the front room and there were no sofas. I was thinking those men must have been sitting on the floor for a while. This guy must be very poor isn’t he as he’s got no chairs. I sat there on the floor and they said : « ah you’ve come to take your shahada ». I said : « yes ». And a brother said : « first we are going to eat something, do you want to eat, brother? » I said : « OK, then let’s eat ». He came with a big tray of food, he put the tray on the floor and then he came with some spoons. Everyone started to eat and he said : « come on, eat, eat! » I said : « yes » and said to the guy beside me : « but I haven’t got a plate, where is my plate ? ». And he said : « no, no, no eat from the tray, everyone is eating from the one tray ».

    Now I am looking around and I am seeing men I don’t know from different parts of the world. To be honest I had to grow up in South London where there were only Jamaicans. We always segregated so for me being in a room with all these races was a bit weird for me. And they wanted me to eat from the same plate as them. I was a bit… but I had to do it because I wanted to be polite. And on that first occasion I’ll be honest I was watching where I’d put my spoon and where they’d put their spoon and make sure no one would eat from the same part I was eating from. But after we’d continued eating this meal I felt this was dawah for me. No one said anything but I felt something inside like we’re all different ages, different colours coming from different parts of the world : Asians, Somalians, brothers from Turkey, Cyprus, etc. We were all eating from one plate together. I don’t know these guys but it felt amazing and after I took my « shahada » they all stood up and everyone wanted to give me a hug and I never hugged men before this (laughter) so there is a way of feeling. Some of them were actually excited a gave me a kiss on the cheek (laughter). But this was dawah for me ’cause I felt love. I just felt some sort of love in that room.

    And even when I took my « shahada » the brothers wanted to give me a present. They were searching in their pockets thinking « what present can we give him, what present can we give him? » And then one brother gave me a this small (shows the bottle) half used bottle (of perfume). And I said : « what’s this? ». He said « smell it, it’s nice ». And to this day when I smell it it reminds me of the day when I took my « shahada » in those times. And another brother he didn’t have anything to give me and he said : « look, brother, I have nothing to give you » and I said : «  it is OK, brother, there was so much love in here, I’m fine I don’t need anything ». He said : « give me your number, I’ll meet you tomorrow and give you something. We’ll met up somewhere ». I said : « no, you don’t have to do that ». He said : « please, I want to give you something ». And I am thinking I’ve got friends that I have know for 15 years, grew up with and they owe me money. Now when I phone them they don’t answer their phone. But now this guy wants to phone me to give me something. Like I said there was a lot of love in the room so the action of the people, the action of everyone was dawah for me.

    Alhamdoulillalh I took my « shahada » and I stop rapping, I stopped doing the things I was doing. I had to like keep myself around these good brothers and try, it is not easy because after you take your « shahada » the work starts. Don’t leave them. I found myself slipping back and coming forward so it was good for me to have that place to keep going every week, to keep reviving my « iman », to have those brothers to keep helping me.

    Alhamdoulillah. And then in the end I just wanted to get away. I went to Egypt for a year and I came back. I was in the masjeed and a brother said : « you should go out there and rap. You used to be a rap… why don’t you do some poetry ? «  But I said : « you want me to rap in the masjeed? » « Yes, go on and rap ». (Bilal says) : « you guys you were telling me to stop rapping, brother you need to quit this and now you want me to go out there and rap? » And then he said : « look, do it with no music, it’ll be fine. Talk about love, talk about why you became a Muslim, the kids would like it, it is easy… I said « OK » and I went out there. To be honest I was just like this, I was very shy. I saw brothers with white bears, old Somalian brothers and I was thinking… No, they are never going to understand me, none of them will! And I am thinking half-way through someone is going to stand up on Bilal’s stuff, Allah is rapping in the mosque. But instead the way I have done it like poetry it was different and alhamdoullillah brothers, the same brother came up to me in then end and said : « Alhamdoulillah, masha’Allah, do you have this on CD for my son? » And he took my number and in the end I was like doing this all over and that’s what I’m going to share with you insha’Allah .

    Pour le partie rap par contre il faudra d’autres moyens…

    Wa salam

    26
  27. Carolina    

    Assalamou alaikoum,

    Moi aussi j’ai compris “night tracksuit” et je me suis posée la question de ce que cela pouvait bien être (un survêt de nuit outre Manche ???). Effectivement il ‘agit bien de la marque NIke.

    Je viens de m’apercevoir d’autres petites erreurs d’accord de temps mais bon cela ne change pas le sens.

    BarakAllahoufikoum

    27
  28. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Mâ cha’a-Llah, voilà la communauté que j’aime, celle qui apporte sa petite pierre, laquelle qui apporte beaucoup.
    J’ai eu l’autorisation de IERA de traduire cette vidéo et mieux. Ils vont intégrer le texte français directement dans la vidéo pour en faire une version française.

    qu’Allah vous récompense. Voilà le genre d’actions collectives, où chacun donne ce qu’il peut, qui feront in cha’a-Llah avancer les choses. Ayons ce réflexe et surtout ayons cet état d’esprit qui nous fait aller de l’avant et qui nous amène, chacun, à proposer de faire et à faire plutôt que d’attendre qu’on fasse à notre place.

    qu’Allah vous récompense toutes et tous

    28
  29. claire.s    

    Assalamou aleykoum

    Oufik al baraka :-)

    Pour la première video c’est un peu plus compliqué , l’intérêt serai de respercter les rimes…

    29
  30. abdo    

    Assalamo aleykoum.

    @claire.s
    Baraka ALLAHO fik pour la traduction,j’ai Enfin compris.Elle est touchante son histoire.
    J’ai demandé à mon beau-frère,ça fais 3 jours, il ne ma rien traduit.
    Fais encore un effort pour la 2éme vidéo.
    Please.

    Wa salamo aleykoum

    30
  31. Carolina    

    Assalamou alaikoum,

    Je vous invite également à visiter le site d’IERA (www.iera.org.uk) qui est une mine d’informations et d’enseignements. Je souhaiterais moi-même mettre en place de telles structures bi ithnillah car cela manque dans notre communauté francophone.

    Qu’Allah nous aide dans ces entreprises de construction de ponts entre les cultures pour que se développe la fraternité entre les peuples et une meilleure compréhension de l’islam qui est malmené à maints égards surtout en cette période de crise où l’on cherche à noyer le poisson et à trouver des boucs émissaires !

    Wa salam

    31
  32. claire.s    

    Salamou aleyoum

    La traduction de la première video demain insha’Allah ( sans les rimes … )

    @ Carolina : Amin. Je suis du meme avis

    32
  33. Fathi    

    assalamou aleikoum

    Dans son rap il reprend son histoire…Sa maman s’est aussi convertie machaAllah!!! SoubhanaAllah!

    @Carolina

    En france, nous sommes un peu à la ramasse en terme de communication autour de notre religion. Pourtant, il suffit juste de copier nos frères anglais et américains. Ils ont des emissions web super intéressantes, riches et variées, une jeunesse qui se bouge pour faire la dawa…

    33
  34. claire.s    

    Salam aleykoum

    Alors voila pour la première vidéo , comme pour l’autre faites abstraction des fautes d’orthographe please .

    You see, jamaïca’s my background , london is my birthplace, I asked myself why didn’t they teach me about the religion of islam in the first place.
    Voies tu, la jamaique est mon origine , londres mon lieu de naissance, je me suis demandé pourquoi on ne m’a pas enseigné la religion de l’islam dès le début.

    See I was on the verge of walking around, my streets of london with a screwface, now I say it’s a good thing, I was never too cool to read the first page.
    Voies tu j’étais sur le point de me balader dans mes rues de londres avec un air énervé , maintenant je dis c’est une bonne chose, je n’étais jamais été trop cool pour lire la première page.

    Yeah, jamaïca is my background, london is my birthplace, oh why didn’t they teach me about my purpose in this life in the first place.
    La jamaique est mon origine , londres mon lieu de naissance, oh pourquoi ne m’ont t’ils pas enseigné mon but dans cette vie en premier.

    See I was on the verge of walking around my streets of london with a screwface, now I say it’s a good thing, I was never too cool to read the first page.

    You see it’s cold outside, I need a coat on, my mummy looked in my eyes and told me hold on, she said it’s danger down the road that I wore con, I know’s the ones walked there before now they’re all gone.
    Voies tu il fait froid dehors , j’ai besoin d’un manteau, ma maman me regarda dans les yeux en me disant ne bouges pas/attend , c’est le danger en bas de la rue, que je portais le crime/ je devenais un criminel (convict), Je connais ceux qui ont marché là avant maintenant ils sont tous partis/ont tous disparus.

    Either locked in a cage or down in the grave this is the « awker » (?) from the traces we made. Al hamdolillah Raffil I’ve been saved . Al hamdolillah raffil I’ve been saved.Al hamdolillah Raffil I’ve been saved.Al hamdolillah that’s why I’m here today.
    Soit enfermés dans une cage où six pieds sous terre/dans la tombe, ce sont les conséquences (?) des traces que l’on a faites . Grâce à Dieu , Raffil (prénom d’un ami/frère?) , j’ai été sauvé, grâce à Dieu c’est la raison pour laquelle je suis ici aujourd’hui

    See it’s amazing when I look at where I am today , this ain’t what I was raised amongst, I call this the chosen way.
    Voies tu c’est étonnant, quand je regardes où je me trouve aujourd’hui, ce n’est pas parmis ça que j’ai grandi, j’appelle ça la voie choisie.

    I used to go in to my church every sunday, mum’ was cooking recipies ( rice and peas? Lol) listening to reggae , typical black boy typical black household, walking with my jeans low , face like I owned the road.
    J’allais à l’église tous les dimanches, maman cuisinait en écoutant du reggae ( j’ai fait une rime! :-) ) , typique garçon noir, typique famille noire, marchant avec mes jeans qui descendent, faisant la tête du gars à qui la rue appartient.

    Before there was no hope I used to make a lot of doe, but spend about islam or Allah, I say I don’t know?
    Avant il n’y avait pas d’espoir, j’avais l’habitude de faire beaucoup d’oseille, dépenser dans le din ou pour Allah? j’ai dis je ne sais pas

    A few books a few months a lot of reading, a new season it brings a new way of thinking, a reason, would a muslim be speaking I listen, I smile ’cause of the beauty I found in his religion.
    Quelques livres, quelques mois , beaucoup de lecture, une nouvelle saison qui apporte une nouvelle façon de réfléchir, une raison, si un musulman parlait j’écoutais , je souris de la beauté que j’ai trouvé dans sa religion.

    You see this was what was missing, the final pice of the puzzle , it all start to make sense now , before it was all muddle, I was stuck in a jungle , blind like a bat , now I see clear it’s Allah , thank for that.
    Voies tu c’était ça qui manquait, le dernier morceau du puzzle, tout commence à avoir un sens maintenant, avant c’était de la boue/ embrouillé, j’étais coincé dans une jungle, aveugle comme une chauve-souris, maintenant je vois clairement que c’est Allah , merci pour ça.

    He brought me the facts , now the boy from the flats is the boy’s lay’s his head on the mat, it’s as simple as that.
    Il m’apporta les faits, maintenant le garçon des tours et le garçon qui pose sa tête sur le tapis, c’est aussi simple que ça.

    And now that I found islam, insha’Allah, ‘am never turn back , see I was on the outside looking in , ghetto child lingerin’ thinkin’ should I take it now? The force was just waverin’
    Et maintenant que j’ai trouvé l’islam, si Dieu veut je ne m’en détournerai jamais, voies tu j’étais dehors mais je regardai dedans. Un enfant du ghetto ressentant ce sentiment, pensant devrais je la faire maintenant? Cette force allait et venait

    Will it make my daddy proud? What am I gonna’ say to him? Can I go back to my House? Mummy I’m a muslim.
    Cela rendra t’il mon père fier? Que vais je bien pouvoir lui dire? Puis je retourner chez moi? Maman je suis musulman.

    How’ she gonna’ take that down? How they gonna’ take it in? Will I end up kicked out? Will I get a kick in?
    Comment va t’elle réagir? Comment vont ils le prendre? Vais je finir à la porte? Vais je être acceuilli?

    I don’t know what to do I gotta plan my next move, I want to take shahada soon but really got to think it through
    Je ne sais pas quoi faire, il faut que j’anticipe mes actions, je veux faire ma profession de foi bientôt mais je dois être certain/ y réfléchir

    Now what’s right for me, I got to do , I live for me and not for you, I don’t belive that it’s true, the things I’ve read in the news , it’s my choice , I’ma choose I ain’t got nothing to loose this is the religion of truth, read the books found the proof.
    Maintenant, ce qui est la bonne chose pour moi je dois la faire, je vis pour moi et non pour toi, je ne crois pas que ce soi la vérité ce que j’ai lu dans l’actualité. C’est mon choix , je choisi je n’ai rien à perdre , c’est la religion vraie , j’ai lu les livres, trouvé la preuve.

    Ismael came to me, sit me down and say to me « what’s your purpose in life? » could look just like a game to me, I would think occasionly Ismael was right I need to fix up my life tonight could be my last night.
    Ismael est venu vers moi , m’a fait assoir et m’a dit « quel est ton but dans la vie? » ça aurait pu être un jeu pour moi, Mais il m’arrivait de penser , Ismael avait raison je dois mettre de l’ordre dans ma vie, cette nuit pourrait être la dernière.

    So just before the summer, year 2002 my mind’s already had a wind and now it’s time to make a move, I made my way down to my stud’s where I link up with my crew , I’m sitting on the single chair , running my finger through my hair.
    Donc juste avant l’été de l’année 2002, mon esprit était déjà fixé et c’était le moment d’agir, Je me suis rendu au studio la ou je retrouvai mon équipe, Assis sur la seule chaise , me passant la main dans les cheveux

    I said, Yo Israfil is your older brother there? Now thankfuly he says yeah , Ismael was down strairs and he’ll be there in a minute he’s having a word with his brother, when he comes up I tell him I want to take my shahada.
    J’ai dis à Israfil «  ton grand frère est là? » , et soulagement il m’a dit « oui, Ismael est en bas il sera là dans une minute, il parle à son frère » quand il est monté je lui ai dit je veux faire mon attestation de foi.

    He looks at my and smiles I stand up recive a hugg, he says I see you as a friend no more I look’ you as a broth’ , now I could feel the love , no longer feeling lost.
    Il m’a regardé et à souris , je me lève et je reçoit une accolade, Il me dit « je ne te vois plus comme un ami mais je vois en toi un frère maintenant » je ressentai l’amour, plus ce sentiment d’être perdu.

    He said, take of your cross, lets take a drive to new-cross , where I met my oncle Yasser and his brothers from all over, they said it’s time to leave the ghetto life , way over your shoulder .
    Il m’a dit « enlèves ta croix, allons à new-cross » là où j’ai rencontré mon oncle Yasser et ses frères de partout (origines) ils m’ont dit qu’il était temps de quitter la vie du ghetto , de la laisser derière moi ( loin derière mon épaule).

    So I say LA ILLAHA ILA LAH MUHAMMADAN RASULULLAH , there’s not true God exept Allah, Muhammad is his messenger .
    Donc j’ai dis : nulle divinité n’est digne d’être adorée en dehors de Dieu et muhammad est son messager.

    I ain’t going ‘church no more , I’m going jummah , friday strait to mosque for khutba I wanted to get the front row , I had to get there early , he read the prayer in arabic I understood it bearly , really got to learn it quick , I got myself a teacher than I went to egypt so I could learn the language better .
    Je ne vais plus à l’église mais je vais à jumu3ah , le vendredi directement à la mosquée pour le prêche, je voulais être au premier rang je devais donc y aller tôt , la prière était en arabe je n’ai casiment rien compris, il faut que je l’apprenne vite, je me suis trouvé un professeur, puis une année en egypte m’afin d’approfondir mes connaissances de la langue.

    Feeling all emotional, I wrote my mum a letter , in egypt feeling loaded wanted to find myself a lover. I tried to get married I suffered for a bit of racism.
    Je me sentai ému, j’ai écris une lettre à ma maman, en égypte je me sentai à bloc , je voulais me trouver une moitié. J’ai essayé de me marier, j’ai souffert de racisme.

    She said she couldn’t be with me ’cause my parents where jamaïcans, I said hey but I still pray and I fast in ramadan.
    He said no daughter of mine is marring a black man.
    Elle dit qu’elle ne pouvait être avec moi parce que mes parents sont jamaïcains, J’ai dit mais il n’empeche que je prie et que je jeûne durant le mois de ramadan. Il dit aucune de mes filles n’épousera un homme noir.

    I said okay, cool, you know what brother this will make dawah for me too. I’m just happy I’m a muslim that came from the streets to islam . The ghetto now when I see my brother give a palm, embrace with a hugg and great him with salam.
    Salamou aleykoum, yeah I’m a muslim that came from the streets to islam, the ghetto now when I see my brother give a palm, embrace with a hugg and great him with salam. Salamou aleykoum.
    J’ai dit d’accord , tu sais mon frère ça c’est de la da’wah pour moi aussi . Je suis juste heureux d’être musulman ,qui est passé des rues à l’islam, du ghetto, maintenant quand je vois un frère je tend la main, lui donne une accolade, l’aborde d’un salam . Salamou aleykoum, oui je suis un musulman, venant de la rue qui a trouvé l’islam, du ghetto maintenant quand je vois un frère je tend la main, le prend dans mes bras, l’aborde d’un salam . Salamou aleykoum

    And meanwhile my mum , my mum always tried her best to make sure her son was focus, my mum always had a smile no matter how slow I progressed , my mum would always « my son his the best » my mum never let me forget that this life was a test but I raised in christianity I used to go to church, mum would drop me off to school and she’d rush off to work.
    Et pendant ce temps maman, ma maman avait toujours fait de son mieux pour être sure que son fils était concentré, ma maman avait toujours le sourire peu importe si j’avançais lentement. Maman disait toujours mon fils et le meilleur, et ne me laissait jamais oublier que cette vie n’est qu’un test, mais j’étais élevé dans le christianisme , j’allais à l’église, maman me déposait à l’école avant de filler au travail.

    My mum saw her son changing, when I turned 19 but she still loved me the same when I converted to the deen. She just started asking questions « son, why you do that? » I said mum sit with me whatch a dvd of Ahmed Deedat , and shortly surely mum would recognize the truth and appreciate the changes that I made since my youth but she new I was flying aways soon. She wanted to spend the day together , this was one moment we when to the masjid together.
    Ma maman a vu son fils changé , à 19 ansn mais elle m’a toujours autant aimé quand je me suis converti dans le din. Elle a juste commencé à me poser des questions « fils pourquoi tu fais ça? » , j’ai dit viens maman assis toi avec moi et regardons un dvd de Ahmed Deedat, et il est certain qu’en peu de temps maman a pu reconnaître la vérité et voir les changements que j’avais entrepris depuis ma jeunesse, elle savait que je n’allais pas tardé à m’envoler , Elle voulais que l’on passe la journée ensemble. C’est un moment où on a été au masjid ensemble.

    And it was enough to make me smile to see my mum with a hair cover, and then she brought the news she wanted to take her shahada . I said Allahou akbar, obviously I love Allah the most in this dounia, and then I love the prophet s.a.w.s. And his sunnah , but after my love for islam comes the love for my mother!
    C’était suffisant pour me faire sourire, de voir ma maman avec un ses cheveux couverts, et ensuite elle annonça qu’elle voulais faire son attestation de foi. J’ai dit Allahou akbar, évidemment j’aime Allah plus que tout dans ce bas monde , et ensuite j’aime le prophète s.a.w.s et sa sunnah, mais après mon amour pour l’islam vient mon amour pour ma mère!

    Definitly I love Allah the most in this dounia and then I love the prophet and his sunna, but after my love for islam comes the love for my mother.

    So I tell my mother when I die don’t cry, pray for me imagine as oh I, I belive in a life that goes on beyond the sky, I’m just trying to get there while I’m here still alive.
    Donc j’ai dit à ma mère , quand je meurs ne pleures pas , prie pour moi, imagine la même chose que moi , je crois en la vie au dela du ciel, j’essaye de l’atteindre tant que je suis toujours vivant.

    And yeah I’m surprised I didn’t think that I would be able to leave the thing that I’d done before behind , but now they see me in the streets, they say « Belal, how’s it going? » I reply « Al hamdolillah, it’s going fine » the grass is greener on the other side , the women are more cleaner and the man are more polite .
    Et oui je suis surpris, je ne me pensais pas capable d’abandonner tout ce que je faisait avant derrière moi, mais maintenant quand on me voit dans la rue on me demande comment je vais , et je répond « Al hamdolillah tout va bien » l’herbe est plus verte de l’autre côté , les femmes plus propress et les hommes plus polis.

    I love my new family, I love my new life , see now I can smile even if I die tonight. Say If I die tonight tell my mother don’t cry, pray for me at my jannazah ’cause I belive in a life that goes on beyond the sky, I’m trying to get there while I’m here still alive.
    J’aime ma nouvelle famille, j’aime ma nouvelle vie, Voies tu maintenant je peux sourire même si je meurs ce soir. Si je meurs ce soir dis à ma mère , ne pleures pas , prie pour moi salat jannazah,car je crois en une vie au dela du ciel, j’essaye de l’atteindre tant que je suis toujours vivant.

    They ask me my religion, I tell them I’m a muslim, I’m a muslim in Allah’s eyes, will I get to join the party? The party of victory and celebrate this victory in paradise?
    I’m me demande quelle est ta religion je leur répond je suis musulman , musulman aux yeux d’Allah. Vais je pouvoir les rejoindre? Célébrer la victoire au paradis?

    Or would they forget me? Leave my with the ennemy , will I be the memory that’s gets left behind, ressurected blind cause I turned up blind eyed didn’t want to know them , now I’m wondering why? I have to watch them celebrate and find a tire while I fill the rage of the burning fire. Allah forbid , Allah forbid, Allah forbid I’m not one of those kids.
    Ou vont ils m’oublier? Me laisser avec l’ennemi , serrai je un souvenir qu’on laisse derrière , réssucité aveugle car j’étais aveugle de ne pas vouloir les connaître, maintenant je me demande pourquoi? Je devrai les regarder célébrer tandis que je trouve un pneu/combustible pour remplir la rage du feu ardent. Qu’Allah m’en épargne, je ne suis pas un de ces gosses.

    So I’m up early before the sunrise , get out of my bed whipe the sleep from my eyes.I go to the bathroom make my ablutions I pray my 2 raka’ats sit me down in prostretion, I’m talking to Allah remember him and He’ll remember us, If we forget Him, He might forget us.
    Donc je me lève tôt avant l’aube, je sors de mon lit , frotte le sommeil de mes yeux , je vais dans la salle de bain pour faire mes ablutions , prie 2 raka’ats , me prosterne et parle à Allah . Souviens toi de Lui , Il se souviendra de nous. Si nous L’oublions, Il nous oubliera.

    Now I look at us we’re sitting here, we’re humble subhan’Allah , he’s name Muhammad , he’s names Zakaria , cause we feel the iman but when we live it’s like we go Zakaria turns into Zak watch Muhammad turn to Mo, Belal turns to Billy going crazy in the city , there’s a party on saturday night Mo’s comming with me and Zak’s meeting us there he wants to bring Samira , the angels watching over cause our time’s getting nearer, Zak’s drinking alcohol Samira’s got no hijab, the angels said damn good muslim doing bad , and we leave , think we’re going home , pat up in one car, Samira turned the music loud , Mo driving real fast , the angels wait patiently for Allah to give the command and he does , crash die with no iman.

    Maintenant je nous regarde, on est tous assis ici, humbles subhan’Allah . Son prénom c’est Muhammad et lui c’est Zakaria, nous avons la foi, mais quand notre vie de tous les jours … ils deviennent Zak , Mo et Billy qui s’amuse en ville, le samedi soir y a une soirée , j’y vais avec Mo , Zak va chercher Samira puis nous rejoins , les anges nous surveillent , car notre heure approche, Zak boit, Samira ne porte pas de hijab, les anges sont mals, ils voient de bons musulmans faire de mauvaises actions, on part , avec l’intention de rentrer chez nous, on s’entasse dans la voiture, Samira met la musique à fond, Mo roule à toute allure, les anges attendent patiement l’ ordre de Dieu, Qui le donne, crash , une mort sans iman.

    Fear Allah , like He ought to be feared , that day could be today , are we prepared?
    Craignez Allah, comme Il doit être craint , ce jour pourrait être aujourd’hui, sommes nous prêts?

    And die not , unless we die in a state of submission, to get to paradise is the mission. That’s why , might see me standing there, focused while I’m standing there, might here a takbir, eyes filled up with tears, one blink will let out all of the pain I held for those years, might see me croutch down, muttering a few sounds forhead on the ground.
    Et ne meurt pas, à moins que nous ne mourrions en état de soumission, aller au paradis et la mission.
    C’est pourquoi vous me verrez peut être debout ici, concentré pendant que suis debout, peut être entendrez vous un takbir , les yeux pleins de larmes , un seul clignement de paupière fera se déverser toute la douleur que j’ai accumulé toutes ces années,peut être me verrez vous me recroqueviller par terre/m’accroupir , marmonants quelques mots, le front au sol.

    I might leave a mark , I’m a leave a mark in this dounia , cause I pray God , muslim Belal they call me, Allah blessed me with the power they showed me, use your voice to give da’wah they told me, help prepare the ummah for the hour before we…
    Je laisserai peut être une trace dans ce bas monde, je vais laisser une trace dans ce bas monde, car je prie Dieu, ils m’appellent muslim Belal , Allah m’a béni de ce pouvoir qu’ils m’ont montré, utilise ta voix pour appeler les gens vers Allah m’ont ils dit, aide la ummah à se préparer avant que nous… (jour du jugement dernier)

    But I can’t see what’s coming round the corner , I’m not a messenger , I am just a warner and I , leave you with this warning, today could have been your last morning , if tonight we die.
    Mais je ne vois pas se qui vient à l’angle, je ne suis pas un messager, je suis juste un avertisseur, et je vous laisse avec cet avertissement, aujourd’hui aurrait pu être ton dernier matin , si nous mourrons cette nuit.

    Thank you , it’s been a pleasure entertaining you, I just hope this benefits you the way it’s ment to , I take you on this journey’s give the story’s of my life and I may not get to tell this story again after tonight , cause this could be goodnight, but i’ts been a good night .
    Merci ce fut un plaisir de vous avoir diverti , j’espère juste que cela vous profitera autant que ça en est sensé, Je vous ammène sur ce périple, vous donnant les histoires de ma vie, et je ne pourrai peut être pas raconter cette histoire après ce soir, car ceci pourrait être « bonne nuit » mais ça aura été une bonne nuit/soirée.

    And if I pass this test I’d say it’s been a good life , I’m glad I put things right I was on a bad path now I make (?) in my bath, wrap my head up with a scarf, I like a nice …. my trousers above the ankle , problems in this dounia but I’m seeing the angles clear. You see I’m in my night …
    Et si je passe ce test je pourrai dire que ça aura été une bonne vie, je me réjouis d’avoir remis les choses droites/bien , j’étais sur un mauvais chemin, dans mon bain (je crois qu’il parle de ghassoul mais pas sure) , j’enroule une écharpe autour de ma tête, J’apprécie un beau ( vêtement , mais quoi?) mes pantalons au dessus des chevilles, des problèmesdans cette dounia mais je vois les angles clairement. Voies tu je suis dans ma nuit…(?)

    See this is like a nine year old inspiring his pairs, should I even be here? maybe we can trade places and you could take the chair , and you don’t need to cheer nor clap, and please don’t compare me to rap, cause I am just a speaker , I speak in the language of the youth. I understand them cause they’ve been through most of the stuff I’ve been trough.
    Voies tu c’est comme un enfants de 9 ans qui inspire ces pairs, devrais je même être là? Peut être pourrions nous échanger nos place et tu prendrais la chaise. Et vous n’avez pas besoin de m’applaudir , et s’il vous plait ne me comparez pas au rap, je suis juste un orateur, qui parle la langue de la jeunesse. Je les comprend ils sont passés par les mêmes choses que moi.

    But now I’m on a stage with a different ambition like Malcom I’m a man on a mission, I made a transition from bad boy to muslim , from the streets to islam , when I see my brother give a palm, embrace with a hugg and greet with salam.
    Mais maintenant je suis sur scène avec une ambition diffèrente, comme Malcom je suid un homme en mission, j’ai fait la transition de mauvais garçon à la soumission, des rues à l’islam. Quand je vois mon frère je lui tend la main, le prend dans mes bras et le salut avec un salam

    Salamou aleykoum

    34
  35. abdo    

    Assalamo aleykoum.

    @claire.s
    Baraka ALLAHO fik

    35
  36. claire.s    

    Salam aleykoum wa rahmatu’Allah.
    Oufik al baraka
    Des hassanates insha’Allah

    36
  37. muslimfriendly    

    Allah Ya Allah permet à notre communauté de briller chaque jour un peu plus.
    Mon cœur pleure, mes yeux suivent, Allah accepte nos actes et actions aussi faible soient-elles.

    37
  38. Bobby-Gold    

    Salam ‘Aleykoum wa rahmatoullah wa barakatuh,

    Al-Hamdoulillah,
    Un grand merci à l’iERA, Al-Kanz et aux commentaires qui ont permis à l’équipe de Sous-Titres Videos Islamiques sur Facebook de pouvoir sous-titré intégralement les deux parties de la vidéo de Muslim Belal lors de son passage à “Changing the World through Dawah” organisé par l’iERA. Un grand merci particulièrement à Claire.S !
    JazakoumAllahoukheiran.

    Mon Cheminement, de la rue à l’islam – Muslim Belal
    Partie 1/2 : http://www.dailymotion.com/video/xku9cm_mon-cheminement-de-la-rue-a-l-islam-1-2-muslim-belal_webcam
    Partie 2/2 : http://www.dailymotion.com/video/xkuaxu_mon-cheminement-de-la-rue-a-l-islam-2-2-muslim-belal_webcam

    38

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.