spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Doux non halal toujours à La Mecque

Dans la même catégorie

Doux non halal à La Mecque

Nasser et Sami, deux lecteurs d’Al-Kanz, ont passé quelques jours en Arabie saoudite. Ils nous envoient les photos suivantes.

Il s’agit de photos de poulets de la marque Doux, société française qui depuis des années exporte massivement du faux halal dans plusieurs pays musulmans.

Les deux premières ont été prises à La Mecque, où les musulmans continuent à manger du poulet non halal. Les suivantes ont été prises dans un supermarché Bin Daoud à Djeddah.

Doux non halal à La Mecque Doux non halal à La Mecque

Doux non halal à La Mecque Doux non halal à La Mecque

Les poulets Doux sont abattus par abattage mécanique, après électronarcose (passage dans un bain électrifié), sans qu’aucun contrôleur indépendant ne veille à l’abattage. De fait, nombre de poulets sont morts avant même d’avoir été passé au disque mécanique. Cette réalité rend totalement impossible l’application de l’avis juridique selon lequel cette viande serait autorisée à la consommation parce que viande des gens du Livre. Dieu a en effet autorisé aux musulmans de consommer la viande des gens du Livre, pas al-maita des gens du Livre ; al-maita désignant une viande issue du cadavre d’une bête.

Ajoutons que d’autres industriels français exportent leurs poulets non halal dans les pays musulmans, à l’instar de la société Salvel et de Tilly Sabco, certifiés par… l’ineffable AFCAI.

Doux non halal à La Mecque

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

10 Commentaires

  1. Assalâmou alaykoum wa rahmatoullâhi ta’alâ wa barakâtouhou,

    Franchemement, on voit bien que Doux ne se foule pas pour ses clients arabes : même leur emballage est hyper moche, et je pèse mes mots ! 🙁

    Wa salâm

  2. salamalaykoum,

    ce qui est triste surtout c’est que ce problème est signalé depuis plusieurs mois et que les autorités saoudienne n’ont pas interdit l’importation de ces poulets…

  3. Malheureusement je confirme apres divers voyages en arabie saoudite que les poulets sont présents dans presque tous les supermarchés et superettes.

    La faute à qui ?

    En tout cas, je rencontre bientot Bin Daoud (grand groupe de la distribution) et curieux d’entendre son commentaire …

    Je vous tiens au courant …

  4. salam alaykoum

    Il serait intéressant de traduire et sou titré en arabe ce genre de reportage afin d’inonder le web arabe avec mail, sites, twitter, facebook, organismes et institutions), vu que l’état s’en fiche complétement et que les oulamas sont ignorant de la situation de ces viandes(la plupart d’entre eux pense que les français sont des « ahl al jitab ».

    De ce fait le changement et la prise de conscience viendrai des masses de la population et boycotteraient cette marque.

  5. … et ce n’est que la partie visible de l’iceberg !!!

    Dans la plupart des cas, la viande consommée dans les pays arabes est importée. Les grands importateurs sont la France et le Brésil pour le poulet et l’Argentine pour les vaches.

    Il convient d’être vigilant : j’ai personnellement rencontré à Buenos Aires un frère argentin converti depuis presque 10 ans, ce qu’il m’a raconté m’a troublé. Il travaillait dans la viande (l’Argentine est le premier exportateur mondial de viande bovine), essentiellement pour l’Egypte et la Tunisie. Il m’a dit qu’il a envoyé des containers et des containers de fausse viande halal( je vous rassure c’était avant sa conversion à l’Islam). Quand je lui demandais comment il faisait, il me disait qu’il les assommait et qu’il tamponnait halal avec les tampons envoyés par ses partenaires.

    Après c’est une question de logique : l’Arabie a elle des boeufs ? non. L’Arabie a elle des poulets ? non.

    Viande bovine dans les pays arabes = viande importée = s’en écarter
    Volaille dans les pays arabes = viande importée = s’en écarter

    P.S : Pour le frère d’Al Kanz : (trouvé sur Wikipédia)

    « Depuis sa création, le Groupe Doux est devenu un acteur majeur de l’exportation de volaille. Le groupe est ainsi le premier exportateur de volaille et de produits élaborés vers l’Arabie Saoudite, aux Emirats arabes unis, à Oman ou encore au Qatar.(…)

    L’année 2009 a été marquée par une conjoncture économique internationale difficile liée à la crise financière qui a entraîné de fortes mutations dans la filière avicole mondiale, avec notamment la disparition d’acteurs de poids.
    En 2009, le Groupe Doux a réalisé un chiffre d’affaires de 1,369M€. Premier exportateur de volaille et de produits élaborés vers l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis, Oman et le Qatar, le groupe a été, en 2009, le premier acteur de la filière à exporter directement en Chine depuis ses sites de production brésiliens. »

    Comme quoi, le faux halal n’est pas touché par la crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles