Lettre à mon fils

Par Al-Kanz

Papa t’écrit cette lettre pour t’expliquer ce qu’il ne t’a jamais expliqué. Nous étions trop occupés, il faut le dire, en compagnie de ta sœur, à jouer, à rigoler, à nous raconter des histoires.


Mon petit soldat,

Papa t’écrit cette lettre pour t’expliquer ce qu’il ne t’a jamais expliqué. Nous étions trop occupés, il faut le dire, en compagnie de ta sœur, à jouer, à rigoler, à nous raconter des histoires, chacun dans sa langue, mais aussi apprendre à nous connaître ou à nous reconnaître (à vos débuts) et puis à commencer à apprendre l’autorité, puisque comme papa le dit toujours, il n’y a pas d’obéissance à Dieu dans la désobéissance aux parents. Il faudrait que je t’explique aussi qui est Dieu, mais tu dois le savoir mieux que moi, vu que Ses Anges qui t’accompagnent tout le temps n’écrivent encore rien pour toi ou contre toi. Comme une feuille blanche avant que tu ne la prennes d’assaut avec tes pastels. Je t’écris avec des mots d’adultes, j’espère que tu saisiras le sens de ces mots le temps voulu, peut-être à une époque où tu liras sur une feuille magique que tu dérouleras après l’avoir sortie de ta poche.

Certaines personnes me disent parfois qu’avoir déjà deux enfants à mon âge, c’est ruiner ma jeunesse, mais je mesure l’ampleur de ma joie chaque jour que Dieu vous fait grandir. Vous êtes mon amour de jeunesse, sans le savoir.

Je te mets d’ailleurs en garde contre les adultes de cette société. Dehors tout n’est pas aussi doux et rose comme le doudou de ta petite sœur. On vous dira d’abord à la cantine qu’aujourd’hui il n’y a que de la viande au menu, une viande que bien sûr vous ne pouvez pas consommer. Tout ceci à cause de personnes qu’on appelle “nutritionnistes”, qui ont dit que les protéines ne venaient que des animaux. On interdira aussi à ta sœur l’entrée à l’école et à maman les sorties d’école. Les gens n’aiment pas les habits que porte maman, ils l’insultent parfois même, jusqu’à la comparer à la sorcière, celle dont vous avez peur lorsqu’on vous laisse dans le noir, celle qui a ce gros bouton sur le nez et qui a une voix monstrueuse. Il faudra donc que je trouve une école… pour apprenties sorcières. Je sais, les adultes sont méchants avec nous, et nous font redoubler d’effort, mais c’est pour Dieu et pour vous que nous faisons tout cela. Vous me direz “Papa est souvent triste”. Je m’excuse, en toute logique, un père comme moi ne doit pas être pessimiste, mais depuis que papa a changé de religion les gens sont méfiants, voire méchants avec lui.

Je vous rassure, je n’irai pas troquer vos prénoms pour d’autres au nom de la République, vous comprendrez par vous-mêmes que maman et moi avons choisi ce qu’il y a de mieux pour vous à nos yeux : une identité islamique. Ce pays, la France, vous a vu naître, mais ne veut pas vous voir grandir comme papa et maman le veulent. C’est à ses fruits qu’on reconnaît l’arbre, j’espère un jour trouver une terre fertile où cultiver la meilleure éducation pour vous. Les gens disent que les enfants sont le reflet de leurs parents. Que le miroir de l’éducation ne soit pas alors déformant. Souviens-toi toujours de cette phrase : la valeur d’un homme se mesure au poids de sa piété.

Peu m’importe, vous êtes ce que j’ai de meilleur. Me savoir être père me procure des larmes de joie qui diluent souvent mon humeur sèche.

Article rédigé par Sébastien, chroniqueur sur FoulExpress.com et membre de l’association éponyme

Crédit photo : rblanding



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (8 commentaires)

  1. Ariss    

    As salam alaykum,

    Et oui…on les aimes nos p’tites graines de muslim, et on fera tout ce qui est en nos capacités pour leur offrir le meilleur et leur permettre insha’a’Llâh d’être des musulmans fières. Qu’Allah Taala nous assiste où que nous vivions. Emîn

    1
  2. abou islem de poitiers    

    As salamou alaykum
    subhanallah j’aurais pus écrire cette lettre,je n’ai que 22ans et wa lillahi l’hamd 2 enfants,un garcon de 10mois et une fille de 2ans,et tout a fait d’accord avec les recommandantions de ce frere cette lettre est tres mignonne et bien écrite

    2
  3. François    

    Bonjour,
    La lecture de cette lettre permet de réaliser que la France n’est pas un pays confortable pour ceux qui veulent vivre librement sous la règle de la charia.
    Ce témoignage m’a fait penser à un autre exemple de quelqu’un qui s’est converti et pour qui cela a été difficile. je partage donc avec vous et je vous conseille la lecture du livre “Le prix à payer” de Joseph Fadel.
    Bonne journée,
    François

    3
  4. Abou Sene    

    Assalam aleykom wa rahmatullah wa barakatuh !

    “Je te mets d’ailleurs en garde contre les adultes de cette société”, je dirais plutôt “Je te mets en garde d’ailleurs en garde contre les enfants et les adolescents et les jeunes de cette société”..en effet, la déviance (si ce mot ne vos choque pas) intervient dans à ces étapes là de la vie, lorsque progressivement le petit innocent devient de plus en plus “responsable”. Car arrivé à l’âge adulte, il est généralement trop tard..Comme disent les anciens, on peut redresser l’arbre lorsqu’il n’est que brindille, allez donc le redresser une fois devenu tronc ! Allah A3lam.

    4
  5. Umm Asmaa    

    Salam aleykum,

    Ma sha Allah,
    Très belle lettre !
    Qu’Allah soient satisfait de nous.

    5
  6. yasmeen    

    786,
    Allahumma inni abduka ibnu abdika, ibnu amatika, nasiyati biyadika, madin fi hukmuka, ‘adlun fiyya qada’uka. As’aluka bikkulli ismin huwa laka sammaiyata bihi nafsaka, wa anzaltuhu fi kitabika, aw’allamtahu ahadan min hakqika, aw ista’tarta bihi fi ‘ilmi al-gaybi’indaka, an taj’al al-Qur’ana rabi’a qalbi, wa nura sadri, wa jala’a huzni, wa dahaba hammi.(Ahmad, 1/391 et 542; Al-Hakim 1/509).

    Quand j’ai répondu à l’appel d’Allah Subbana Wa Tallah, je ne savais pas que ça serait si difficile de vivre en France avec les regards, les insultes devant mes enfants, ect,ect… Mais Allah ka sucria, MASHA’ALLAH…. je ne suis jamais seule, Allah est avec moi et je ne relâche pas mon combat pour rester pieuse la tête haute pour que mes filles sachent que c’est dur mais pas impossible….pas de concession possible sur les bonbons, les fêtes païennes, la nourriture, les habits,… parfois j’ai l’impression de nager à contre courant surtout avec l’école mais Alamdullillah… je ne fléchie pas… Les coups sont pour moi mais quand je vois mes filles de 4 et 3 ans avec le hidjab dire La Illah la Illala, Mohammad Rasul Allah… alors mon coeur est chaud et nous ne faisons qu’une. Moi aussi je suis une femme en noir… Masha’Allah…. cette lettre est une très belle déclaration d’amour à Allah et à ses enfants…Bravo à ce frère d’extérioriser tout cela…

    6
  7. mohamed 91000    

    Assalamou 3alaykoum,

    On réalise vraiment que vivre en France pour un musulman est très compliqué…
    Certains diront : “la France tu l’aimes (sous-entendu comme elle est dans le quotidien) ou tu la quittes”. Mais pour aller où ? Personnellement, j’ai perdu tout espoir en ce pays… Dès que je peux (capacité financière) partir dans un pays où mes enfants pourront pratiquer avec moins de difficulté, je m’en vais incha Allah.

    Wassalam

    7
  8. Ilheme    

    Magnifique lettre, bien sûr bon nombre d’entre nous s’identifie. Je fonde l’espoir que l’effort des uns et des autres à faire de notre oumma une oumma unie et fraternelle nous permette d’arriver un jour prochain, pour nos générations futures, dans cette france qui nous a vue naître, d’avoir une meilleure vie, une meilleure possibilité de pratique, de liberté de culte, d’enseignement et d’instruction de notre Islam tel que c’est déjà le cas pour d’autres religions. Bi’idnillah et avec conviction et force à l’ouvrage…y arriverons nous peut être. Et Allah swt est avec les endurants; en attendant nous endurons avec force et la conviction qu’être sur la voie droite vaut tous les sacrifices.

    8

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

FERMER
CLOSE