L’islamophobie, avatar d’un racisme “imperceptible, donc socialement acceptable”

Par Al-Kanz

Dans une tribune publiée dans le Monde, Thomas Deltombe revient sur l’utilité de l’islamophobie comme avatar d’un racisme “socialement acceptable”.

Thomas Deltombe, éditeur et journaliste, signe une tribune qu’il faut absolument lire sur l’islamophobie utile, avatar d’un racisme “imperceptible, donc socialement acceptable”. Extraits.

L’événement qui peut être considéré comme l’acte de naissance de l’islamophobie en France s’est produit en janvier 1983. Confronté à un vaste mouvement social dans une industrie automobile en crise, le gouvernement “socialiste”, décidé à ne rien céder aux ouvriers, discrédita les grévistes, dont beaucoup étaient immigrés, en les assimilant aux mollahs iraniens. “Des grèves saintes d’intégristes, de musulmans, de chiites!”, s’enflamma le ministre de l’intérieur.

[…]

Car telle est la fonction de l’islamophobie: encoder le racisme pour le rendre imperceptible, donc socialement acceptable. C’est cette machine à raffiner le racisme brut, lancée par les socialistes en 1983, qui tourne à plein régime depuis trente ans, à gauche comme à droite. On ne parle jamais de “bougnoules” à la télévision et dans la presse, et assez peu d’Arabes et de Noirs.

Pour lire la tribune dans son intégralité, cliquez sur le lien suivant : Une idéologie rance et raciste abritée derrière un masque humaniste



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Abdel [iPhone 4S]    

    C’est indéniablement à la mode ce sujet, un peu beaucoup grâce à AlKanz, merci. Mais je ne pense pas qu’un énième pavé pondu par un énième “intellectuel” contribue à améliorer les choses pour la communauté musulmane. Il faut cesser ces débats hypocrites. Les politiques continueront à s’essuyer d’une manière ou d’une autre sur nous musulmans, c’est indéniable.

    1
    • NEB    

      Salam alaykoum.

      Cet “énième intellectuel” comme vous dites, a notamment écrit et publié le livre “L’islam imaginaire : la construction médiatique de l’islamophobie en France (1975-2005)” en 2005. Oui, en 2005. Que cela n’ait pas amélioré la situation des musulmans en France est fort possible, il n’empêche que le devoir de chacun est de faire de son mieux pour œuvrer à une société meilleure. Cet “énième intellectuel” en fait assurément plus que bon nombre d’entre nous…

      1.1
  2. Ya Ya[GT-I9300]    

    Bon article ! À lire les commentaires qui en découlent ça me donne de plus en plus l’envie de me casser. mais le prophète Mohamed ( salla Allahu alehy wa Salam ) ne nous a-t-il pas enseigné la patience. Wa Salam aleykum

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE