[Appel à témoins] Mouton de l’aïd : votre boucher vous a trompés, envoyez-nous vos photos

Par Al-Kanz

Après l’aïd al-adha, les moutons commandés ont été livrés. Envoyez-nous vos photos. Précisions dans l’article.

arnaque mouton aïd

Le montage ci-dessus a été réalisé à partir de deux photographies envoyées par un lecteur et une lectrice d’Al-Kanz.

1– En haut, il s’agit de deux moutons de l’aïd vendus comme moutons français à des habitants du département de la Seine-et-Marne par l’abattoir de Coulommiers.

Lire – Mouton de l’aïd : fraude à l’abattoir de Coulommiers

Comme on le constate sur l’image, sur les carcasses des moutons, le tatouage commence par UK, ce qui trahit l’abattoir de Coulommiers : contrairement à ce qui avait été annoncé à ses clients musulmans, ces moutons provenaient de Grande-Bretagne et non de France. Suite à l’article consacré à cette tromperie, les responsables de l’abattoir ont préféré faire profil bas (outre les photos des carcasses, nous disposions – et disposons toujours – d’éléments accablants, dont une vidéo de l’échange entre les clients trompés et une responsable, très embêtée, avant restitution des carcasses et remboursement intégral).

2– Sur l’image du bas, on découvre une partie de l’étiquette agrafée sur la carcasse d’un agneau, vendu à une famille musulmane de la ville d’Auxerre. Comme on peut le lire sur la photo, l’animal fut abattu en Irlande, le 10 octobre, soit cinq jours avant l’aïd, puis importé par un abattoir appartenant au numéro un de la viande française, Bigard, avant d’être livré à une boucherie halal.

L’étiquette, que le boucher a l’obligation de garder jusqu’à ce que le client récupère sa commande, et le tatouage sur chaque carcasse constituent deux éléments très concrets et à la portée de tous pour débusquer après coup les bouchers malhonnêtes qui trompent leurs clients.

A la veille de l’aïd al-adha, nous avons publié deux articles, suffisamment pédagogiques nous l’espérons, pour vous permettre de vérifier a posteriori si votre mouton est bien un mouton de l’aïd (c’est-à-dire abattu le jour de l’aïd et non avant, après la prière qui a lieu en début de matinée).

Pour le tatouage : Mouton de l’aïd : UK, ES et non FR pour un agneau “français” ? votre boucher vous a roulés.

Pour l’étiquette : Mouton de l’aïd : l’étiquette sur la carcasse vous dira si vous vous êtes fait arnaquer.

L’aïd al-adha, c’était le 21 août en France. Tous ceux qui ont passé commande auprès de leur boucher ont aujourd’hui nécessairement récupéré leur mouton.

Nous lançons un appel à témoins auprès de particuliers et de familles qui ont eu leur mouton le premier jour de l’aïd, soit dès mardi, auprès d’un boucher musulman, d’un abattoir ou d’un hypermarché, afin de recevoir une photo à la fois de l’étiquette (si récupérée aussi avec la carcasse) et à la fois du tatouage. Précisons que si votre mouton vous a été remis et qu’aucun tatouage ne figure dessus, c’est très certainement le signe d’une fraude : on souhaite que vous ne puissiez pas découvrir que l’animal n’a pas été abattu en France.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE