Christchurch : voici la liste des 50 fidèles décédés dans le double attentat terroriste

Par Al-Kanz

Deux enfants de 3 et 4 ans comptent parmi les victimes du double attentat de Christchurch.

Mucad Ibrahim
Mucad Ibrahim n’avait que trois ans.

L’islamophobie à la française a mené à la mort de 50 fidèles musulmans, dont deux enfants de 3 et 4 ans, Mucad Ibrahim et Abdullah Dirie, deux adolescents Sayaad Milne et Hamza Mustafa, respectivement 14 et 16 ans, des fils, des soeurs, des mères et des pères, des grands-mères et des grands-pères. Des innocents, morts uniquement parce que musulmans.

Renaud Camus et Marine Le Pen

Islamophobie à la française, puisque le terroriste Brenton Tarrant a été inspiré par le concept aussi fumeux que raciste de “grand remplacement”, forgé par l’écrivain Renaud Camus, islamophobe assumé, devenu paria en 2000 après qu’il pesta, dans un livre, contre selon lui le trop grand nombre de juifs sur la radio publique France Culture, mais réhabilité en juin 2017 par Alain Finkielkraut, qui l’invita dans son émission sur… France Culture. Ce dernier a, du reste, fait aussi sienne l’idée de grand remplacement, qu’il n’eut de cesse de convoquer dans son tour des médias après son agression verbale par des Gilets jaunes en février dernier.

La défaite de Marine Le Pen face à Emmanuel Macron lors de la présidentielle 2017 est aussi évoquée dans le manifeste publié en ligne par le suprémaciste et envoyé aux autorités néozélandaises quelques minutes avant le premier attentat.

Islamophobie décomplexée dans les médias et les partis

Au-delà de Renaud Camus et de Marine Le Pen, de nombreux prédicateurs de haine n’ont de cesse depuis plusieurs années de criminaliser les musulmans : de la nébuleuse Printemps républicain et ses gourous comme ses nervis qui mènent croisade sur les réseaux sociaux contre les musulmans pratiquants, à des femmes et des hommes politiques de droite, de gauche et du parti du président La République en marche, en passant par Marianne, Valeurs actuelles, Le Figarovia particulièrement sa rubrique Figaro Vox et le Figaro Magazine -, en guerre constante contre les musulmans, Le Point et autres chaînes de télévision telles BFMTV ou CNews et notamment l’émission de Pascal Praud, tous instillent la haine des musulmans dans un complotisme plus ou moins larvé laissant accroire à l’existence d’un projet contre l’Occident et contre la chrétienté, à un complotisme façon Protocole des Sages du Caire.

Vendredi l’islamophobie a tué. Elle tue et opprime régulièrement en Birmanie, au Kashmir, en Palestine, au Turkestan oriental et en d’autres contrées. Vendredi, elle a tué dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande. Voici la liste des victimes, dont l’âge va de 3 à 77 ans. Paix à leur âme.

50 morts de 3 à 77 ans

Les noms des victimes suivis d’une astérisque étaient pères et fils ou mari et femme.

Mucad Ibrahim, 3 ans
Abdullahi Dirie, 4 ans
Sayyad Milne, 14 ans
Hamza Mustafa, 16 ans*
Talha Naeem, 21 ans*
Tariq Omar, 24 ans
Ozair Kadir, 24 ans
Ansi Alibava, 25 ans
Syed Areeb Ahmed, 26 ans
Ramiz Arifbhai Vora, 28 ans*
Mojammel Hoq, 30 ans
Farhaj Ahsan, 30 ans
Atta Elayyan, 33 ans
Hussein Al-Umari, 35 ans
Junaid Mortara, 35 ans
Junaid Ismail, 36 ans
Hussein Al-Umari, 36 ans
Mohammed Omar Faruk, 36 ans
Osama Adnan Abu Kweik, 37 ans
Zeehan Raza, 38 ans
Kamel Darwish, 39 ans
Haroon Mahmood, 40 ans
Sohail Shahid, 40 ans
Rashid Naeem, 40 ans*
[Nom et prénom supprimés], 42 ans
Syed Jahandad Ali, 43 ans
Husna Ahmed, 44 ans
Khaled Alhaj Mustafa, 45 ans*
Mohammed Imran Khan, 47 ans
Mathullah Safi, 55 ans
Amjad Hamid, 57 ans
Lilik Abdul Hamid, 58 ans
Mohamedali Arifbhai Vora, 58 ans*
Ghulam Hussain, la soixantaine*
Karam Bibi, la soixantaine*
Abdelfattah Qasem, 60 ans
Musa Vali Suleman Patel, 60 ans
Ashraf Ali, 61 ans
Mohsin Al-Harbi, 63 ans
Ali Elmadani, 65 ans
Maheboob Khokhar, 65 ans
Linda Armstrong, 65 ans
Muhammed Abdusi Samad, 66 ans
Ahmad Gamaluddin Abdel Ghani, 68 ans
Mounir Soliman, 68 ans
Hussein Moustafa, 70 ans
Abdukadir Elmi, 70 ans
Haji-Daoud Nabi, 71 ans
Musa Nur Awale, 77 ans
Ashraf al-Morsi
Ashraf al-Masri
Dimanche 17 mars, Zakaria Bhuiyan est toujours porté disparu.

N’oublions pas les blessés, dont on ne sait si tous survivront, ni dans quel état physique et psychologique ils y parviendront.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. Oum Sakina    

    Puisse Allah les couvrir de Sa miséricorde ainsi que pour tous les croyants
    Puisse Allah leur accorder le plus haut degré du Paradis
    Qu Allah apaise et accorde une belle patiente aux familles des défunts

    1
  2. abdelhamid    

    Amin

    2
  3. fabrice    

    c’est ignoble !!! que allah leurs donne la porte du paradis a ces petits et au fidele qui parti de ce monde…. !

    3
  4. Queduhoob.com    

    Qu’Allah les accepte dans son vaste paradis. Amine

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.