Ramadan 2019 – 1440 : la nuit du Doute aura lieu samedi 4 mai

Par Al-Kanz

Ramadan. C’est lors de la nuit du Doute que l’on détermine le premier jour de ramadan.

olmf auvergne
Un observateur de l’OLMF sur un plateau d’Auvergne

Ramadan 2019 – 1440. Dans un communiqué rendu publique lundi 29 avril, le Conseil français du culte musulman (CFCM) annonce que la nuit du Doute aura lieu samedi 4 mai.

Comme chaque année, une réunion se tiendra à la grande mosquée de Paris en présence de représentants des fédérations musulmanes et de dignitaires religieux ; suite à quoi le CFCM indiquera lors d’une conférence de presse la date du premier jour du mois de ramadan : ce sera, en l’espèce, soit dimanche 5 soit lundi 6 mai.

Apportons une précision à propos de cette annonce. Comme nous avons pu l’écrire à plusieurs reprises ces dernières années, il est de notoriété publique que ni la mosquée de Paris ni le CFCM ni toute autre composante de cette organisation n’observent le ciel après le coucher du soleil à la recherche du croissant de lune, comme le veut la tradition prophétique.

Elles ne s’en cachent d’autant moins que l’annonce a lieu chaque année bien avant le coucher du soleil. L’explication est simple : il a été décidé de suivre d’autres pays et de ne pas observer directement le ciel. Est-ce correct ou est-ce une entourloupe, comme on peut le lire systématiquement sur Internet ? Oui, c’est correct, non ce n’est pas une entourloupe.

C’est non seulement un choix qui ne contrevient en rien avec l’islam, mais encore une position soutenue par trois écoles juridiques sur les quatre que compte l’islam : soit on observe soi-même soit on se fie à un tiers de confiance qui a lui-même observé le ciel à la recherche du croissant de lune.

Ce que l’on peut regretter toutefois, c’est que le CFCM refuse tout partenariat avec l’Observatoire lunaire des musulmans de France, qui dispose dans l’Hexagone de cinq sites d’observation depuis lesquels il scrute le ciel toutes les fins de mois de l’année lunaire. Le duo CFCM-OLMF permettrait aux musulmans de France de disposer de ses propres observations, les annonces ne dépendraient ainsi plus de pays tiers.

Terminons en rappelant une règle cardinale expliquée dans cet article, qui contient une intervention audio de cheikh Ayoub sur la question : ce qui rend le jeûne obligatoire, c’est l’observation effective du croissant lunaire ou l’accomplissement du mois précédent ramadan si la lune n’a pas été vue.

Cliquez sur le lien suivant pour lire l’article : Début de ramadan : abandonner l’observation de la lune n’est pas autorisé



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (3 commentaires)

  1. Adam    

    السلام عليكم

    ça ne choque personne de faire la nuit du doute le 28 chaabane ? Ne faudrait-il pas attendre le soir du 29 (c’est-à-dire dimanche soir) ?

    D’autant plus que si on utilise un logiciel d’astronomie (moi j’utilise stellarium, gratuit), on peut constater que la nouvelle lune est dans la journée du 5 mai.

    Donc la lune ne sera visible, au mieux, que le 5 au soir, et comme la lunaison aura moins de 12 heures (8 heures environ au coucher du soleil), elle ne sera probablement pas visible (à moins d’autoriser les télescopes puissants, mais ça me semble contraire à l’esprit).

    Je sens que l’annonce sera encore prématurée d’un ou deux jours.

    1
    • Al-Kanz    

      as-salâmu ‘alaykum wa rahmatu-Llah wa barakatuh
      Dans certains pays, chaabane a débuté le 6 avril et non le 7. Le CFCM a dû se calquer dessus.

      1.1
  2. abdelhamid    

    Barrak Allahou fik,pour ces précisions….petite erreur : “l’accomplissement du mois précédent ramadan”…

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.