Dattes israéliennes : attention au tour de passe-passe de la société Mehadrin

Par Al-Kanz

La société israélienne Mehadrin, qui souffre du boycott très actif contre Israël, a décidé de maquiller ses dattes afin que les musulmans continuent de le

Mehadrin namibie

Panique dans les Territoires israéliens. Depuis plusieurs années, plusieurs sociétés situées en Palestine occupée s’enrichissent en vendant, notamment mais pas seulement, des dattes aux musulmans du monde entier. Elles cultivent leurs fruits et leurs légumes sur des terres volées aux Palestiniens.

Non aux dattes israéliennes pour ramadan

Or, la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) a pris une telle ampleur que le gouvernement israélien multiplie les actions à l’international, via ses relais comme l’AIPAC aux Etats-Unis ou le CRIF en France, pour criminaliser cette initiative d’une efficacité redoutée en recourant notamment au chantage à l’antisémitisme : ne pas engraisser l’Etat voyou d’Israël en refusant d’acheter les avocats, les citrons, les pamplemousses ou encore les dattes exportées à travers le monde serait de l’antisémitisme. Dans le même temps, les Etats-Unis – fortement encouragés par Israël qui ne s’en cache pas – tordent le bras à tous les pays qui souhaitent commercer avec l’Iran.

Les dattes, parlons-en. Pendant le mois de ramadan, des milliers de tonnes sont consommées un peu partout dans le monde. Comme le Prophète (paix et bénédiction sur lui), les musulmans apprécient de rompre leur journée de jeûne avec une ou plusieurs dattes au moment de l’iftar, juste avant la prière du maghrib. Le marché des dattes pendant ramadan est particulièrement intéressant… pour les sociétés israéliennes comme Mehadrin.

mehadrin
Retenez ce nom et parlez-en autour de vous

Fraude régulière et impunie dans la grande distribution

Si vous faites régulièrement vos courses dans un hypermarché de la grande distribution (Carrefour, Auchan, Leclerc, etc.), vous avez sûrement vu des boîtes en carton de ce type dans le rayon ramadan, ou pendant l’année dans le rayon fruits et légumes. Sur la photo suivante, l’origine des dattes est bien indiquée.

mehadrin dattes
Dattes israéliennes chez Carrefour

Pour autant, très souvent l’origine des dattes est volontairement dissimulée ou les dattes sont présentées hors de leur emballage afin que les consommateurs ne se rendent pas compte qu’elles proviennent d’Israël. C’est parfaitement illégal. Si vous constatez une telle fraude, prenez des photos et des vidéos, puis envoyez-les le plus rapidement possible à la Répression des fraudes.

Sachez que ses agents sont très réactifs et particulièrement pointilleux sur le sujet. Il y a quelques années, suite à l’un de nos articles dénonçant cette pratique chez Auchan, l’enseigne épinglée par la DGCCRF se plaignit affirmant qu’il s’agissait de mensonges. En vain, l’enseigne de la famille Mulliez avait été prise la main dans le sac.

Lire – La géographie selon Auchan : Israël est au Maroc

Prise la main dans le sac, comme devrait l’être l’enseigne Grand Frais.

La mention “Origine Import” est illégale

L’une des pratiques courantes pour contourner la loi et vendre des dattes israéliennes à l’insu des consommateurs consiste, comme c’est le cas chez Grand Frais depuis plusieurs années, à indiquer uniquement “Origine Import” au lieu d’Israël.

Des employés sortent soigneusement les dattes de type medjoul (ou mejdhoul) de leurs cartons d’origine, sur lesquels figurent marque et provenance, pour les mettre dans ces boîtes transparentes : tout est ainsi fait pour que le consommateur ne sache absolument pas que ces dattes proviennent des Territoires israéliens.

grand frais origine israel

Autre pratique chez Grand Frais : vendre des dattes de la société israélienne Mehadrin qui par un tour de passe-passe commercialise des dattes non plus “origine Israël”, mais “origine Namibie”.

Chez Grand Frais : des dattes israliennes made in Namibie...Chez Grand Frais : des dattes israéliennes made in Namibie...

Vous remarquerez au passage l’écriture arabe sur le côté. Tout est fait pour attirer le chaland arabe et musulman.

Lire – Grand Frais : des dattes israéliennes made in Namibie…

Si l’emballage a été modifié, le type de dattes aussi : les plus avertis savent que les dattes medjoul sont le plus souvent israéliennes, car les sociétés qui les commercialisent pratiquent des prix très agressifs pour réussir à supplanter la concurrence et se retrouver sur les tables des musulmans et les mosquées le soir à l’heure de l’iftar. Sur les images suivantes, on constate qu’il s’agit de dattes de type zamli.

Mehadrin namibiemehadrin namibie 2

mehadrin namibie 3

Le cas Grand Frais est un cas d’école. Si d’aventure vous y faites vos courses, n’hésitez pas à nous indiquer si dans votre magasin cette année encore ces pratiques perdurent. Si c’est le cas, il s’agira, au nom du droit des consommateurs, là encore d’alerter la Répression des fraudes. Nous sommes en France, il y a des lois. Elles doivent être respectées.

Malheureusement, il y a plus triste : de nombreux commerces de proximité vendent ces dattes israéliennes, finançant ainsi un peu plus l’occupation de la Palestine, alimentant les crimes de guerre et les atteintes à la dignité humaine. Comment ne pas être pris de haut-le-coeur lorsque l’on voit ces dattes qui sentent les balles encore chaudes dans le corps des Palestiniens mises en avant pendant le mois de ramadan ? Enrichir Israël, Etat issu de la spoliation, qui se nourrit de l’injustice et se maintient par la violence, est un crime. N’y participons pas.

Dattes Mehadrin Namibie

Prenons chacun ce problème à bras-le-corps. Pensons à la famille de la petite Siba Abu Arar, fillette de 14 mois assassinée la semaine dernière par les tueurs israéliens en même temps que sa mère, âgée de 22 ans et enceinte, à ce père et époux, désormais veuf ayant perdu deux enfants ; et aux milliers de civils qui ont été amputés, handicapés à vie, blessés volontairement et pas tués – les morts nuisent à l’image d’Israël, les blessés bien moins -, ainsi qu’à tous ces morts que nous oublions tous rapidement, ces enfants, ces femmes, ces hommes emprisonnés.




Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. Caroline    

    Aslkm merci pour cet article. Je me pose la question sur des dattes medjoul que j’ai acheté récemment à carrefour sur l’ile de la réunion où j’habite. Sur la boîte de marque qitaf, la provenance est origine Palestine avec ses logo halal et vegan, écriture en arabe etc… Rassurée j’achète. Mais en rentrant à la maison l’étiquette un peu effacée collée au dos m’interpelle : je vois écrit mehadrin international…donc j’ai vraiment l’impression de m’être fait avoir. Est-ce qu’on peut parler d’une fraude ou non ?

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.