Discours de haine de Zemmour : il faut “couper le signal [de LCI], annuler sa convention, pour, éventuellement, la rediscuter”

Par Al-Kanz

Mémona Hintermann-Afféjee, ex-membre du CSA, appell au boycott de LCI.

Samedi 28 septembre, la chaîne LCI diffusait en direct un discours d’une rare violence contre les immigrés et les musulmans prononcé par Eric Zemmour, définitivement condamné quelques jours plus tôt par la Cour de cassation.

Dans une tribune d’un courage qui tranche singulièrement avec le silence complice ambiant, l’ancienne membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et journaliste Mémona Hintermann-Afféjee dénonce “un appel à la guerre civile” et appelle à une “sanction suffisamment dissuasive et infamante”, faute de quoi “dans cette bataille de parts d’audience, […] des concurrents [de la chaîne LCI, ndlr] n’hésiteront pas à aller encore plus loin”. Extrait.

“Dans l’état actuel du droit, un opérateur fautif – lourdement fautif – peut se voir infliger une amende en conséquence, on a su le faire pour des gamineries et des vulgarités d’un Hanouna (3 millions d’euros), ou encore couper le signal, comme en 1995, à l’encontre de la radio Skyrock. Le reste du temps, les décisions prises par le régulateur (CSA) sont d’un effet très limité, si limité que mise en garde ou mise en demeure ne suffisent plus depuis longtemps à raisonner les dirigeants des chaînes. Il faut aller plus loin !

Dans le cas de LCI, je suis pour couper le signal, annuler sa convention, pour, éventuellement, la rediscuter. Si le CSA estime qu’il ne dispose pas de moyens juridiques adéquats, il faut inscrire des verrous de sécurité réellement efficaces dans la loi sur l’audiovisuel prochainement discutée au Parlement. Pendant mon mandat au CSA (2013-2019), mes déplacements fréquents à travers le pays, y compris en outre-mer, auprès des jeunes et des moins jeunes, conduisent à une question : à quoi sert le CSA, quand des groupes entiers de la population se font, jour après jour, insulter à la télé ou à la radio ? A rien, si le CSA n’est pas capable de faire respecter la loi. Il est urgent d’interdire les discours de haine, tous les discours de haine.”

Pour lire la tribune dans son intégralité, cliquez sur le lien suivant : Affaire Zemmour : « Dans le cas de LCI, je suis pour couper le signal »



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.