Cross-country en hijab : après huit courses, une lycéenne découvre sa disqualification

Par Al-Kanz

Noor Abukaram ne participera pas aux compétitions à venir avec son équipe. Elle porte un hijab.

Ohio High School Athletic Association

Noor Abukaram, lycéenne de 16 ans dans l’Ohio aux Etats-Unis, vient de vivre une humiliation caractéristique de ce que les femmes musulmanes portant un hijab en Occident vivent au quotidien.

Après avoir participé à une course dans l’équipe de son lycée, alors qu’elle s’apprêtait à consulter son temps, l’adolescente s’est rendue compte qu’elle était disqualifiée. A cause de son hijab.

Ils l’ont laissée courir sans jamais la prévenir

L’histoire est rapportée par sa cousine sur Facebook, qui indique que Noor Abukaram n’a pas été prévenue avant la course au moment des vérifications.

Les organisateurs ont pourtant pris soin, raconte la lycéenne, de demander à un coéquipier de changer son short. En revanche, ils ont laissé la jeune femme courir, se réjouir de la qualification de son équipe, puis découvrir par elle-même qu’il n’en sera rien pour elle. Il s’agissait de sa huitième course cette saison.

Huit courses pour son lycée, la Sylvania Northview Highschool, sans que Noor ne soit informée par les représentants de l’Ohio High School Athletic Association, organisatrice des courses, que son hijab constitue une “violation” du règlement.

“J’ai eu la nausée”

Noor Abukaram dit avoir eu “la nausée”, “l’impression d’avoir été frappée au ventre” et avoir “toujours craint ce qui est maintenant devenu réalité”.

Elle dénonce en outre le traitement à géométrie variable : son coéquipier a été informé avant la course d’un problème avec son short, alors qu’elle “n’a pas eu la chance de [s]’expliquer parce qu’ils n’ont pas eu la décence de [lui] dire quel était le problème”.

Sur Instagram, la championne olympique Ibtihaj Muhammad a fustigé la Ohio High School Athletic Association qui “devrait avoir honte d’avoir disqualifié Noor Abukaram […] parce qu’elle portait le hijab“.

Et d’ajouter : “La plupart des gens ne se rendent pas compte des obstacles que nous devons surmonter en tant qu’athlètes portant un hijab lors des compétitions. Ma sœur Faizah et moi avons souvent été prises pour cible par des officiels et des entraîneurs de la NJSIAA [New Jersey State Interscholastic Athletic Association, ndlr], qui essayaient d’utiliser des petites failles dans le règlement pour nous interdire de participer en hijab. Ces zélotes doivent être stoppés. Le sport doit être un lieu où tout le monde a le droit de jouer. Noor, ton parcours est plus grand que la piste, tout comme mon parcours était plus grand que l’escrime. Nous sommes avec toi jusqu’au bout !”

Ironie du sort, Noor Abukaram courait avec le hijab de sport lancé par Nike, celui porté par Ibtihaj Muhammad lors de ses compétitions officielles.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.