Coronavirus et rites funéraires : un millier de familles ont sollicité à ce jour la plateforme L.E.S. Musulmans

Par Al-Kanz

Dimanche 29 mars, la plateforme L.E.S. Musulmans lançait leur cellule de crise. Interview.

Urgence Janaza

Al-Kanz : Vous avez lancé le 29 mars dernier un plan d’action visant à assister et à accompagner les familles musulmanes qui ont perdu un parent contaminé par le coronavirus Covid-19. Quel premier bilan tirez-vous de cette opération ?
L.E.S. Musulmans : Il faut tout d’abord préciser que nous avons été surpris par l’ampleur des besoins. Alors que les informations, tout comme la règlementation, varient d’un jour à l’autre, parfois de façon contradictoire, nous avons découvert des centaines de familles livrées à elles-mêmes, obligées de se débrouiller sans le moindre accompagnement pour l’enterrement de leurs défunts.

Grâce au dévouement de nos imams, de nos conseillers funéraires et de nos bénévoles, nous avons répondu à 800 appels pour la seule première semaine.  Les familles nous contactent également massivement par mail à l’adresse dédiée.

Urgence Janaza

Nous faisons de notre mieux pour leur apporter l’aide, le soutien et les informations dont ils ont besoin. Mais la tâche est énorme.

Al-Kanz : Vous envisagez de collaborer avec les pompes funèbres et les autorités notamment pour que le gouvernement mette à disposition des carrés musulmans qui aujourd’hui font le plus souvent défaut. Avez-vous eu à ce jour des premiers contacts ?
L.E.S. Musulmans :
Oui. Grâce aux informations recoupées de nos structures partenaires et à l’aide des internautes, nous avons pu mettre en place une cartographie dynamique des carrés musulmans et des pompes funèbres qui continuent à prendre en charge des défunts. Nous l’enrichissons quotidiennement. Les régions où il manque le plus de carrés musulmans sont ainsi rapidement identifiables.

carres musulmans pompes funebres

Nous avons en ce sens formulé une demande officielle auprès de l’État. Il s’agit :
– d’une part que les défunts puissent être enterrés ailleurs que dans leur ville, quand un carré musulman n’est pas disponible ;
– d’autre part que l’on puisse créer des carrés supplémentaires, là où cela s’avère nécessaire, afin que les musulmans puissent être enterrés dignement, partout sur le territoire.

Al-Kanz : Quels besoins avez-vous identifiés pour lesquels il est urgent d’agir immédiatement ?
L.E.S. Musulmans :
La première urgence, c’est que les musulmans et plus largement les citoyens dans leur ensemble prennent la mesure des conséquences de la crise sanitaire. Il est crucial de respecter les prescriptions et d’entendre les messages de prévention des autorités compétentes. Il est en outre important de saisir cette triste occasion pour réaliser ce qu’implique un décès. La nature humaine est ainsi faite qu’on ne réalise la gravité et l’importance des rites funéraires que lorsque l’on perd un proche.

La plateforme L.E.S. Musulmans, depuis sa création, a mis en place un pôle de travail sur les rites funéraires, justement pour préparer les communautés et les familles musulmanes à ce genre de situation.

Sur le terrain, c’est l’accompagnement des familles, le manque d’information en temps réel et la mise à disposition d’infrastructures funéraires adéquates qui sont les plus urgents.

Al-Kanz : Avant même cette pandémie, une commission de La Plateforme était consacrée aux rites funéraires. Cette crise du coronavirus lui a-t-elle donné une autre direction ? Quelles actions comptez-vous mener par la suite ?
L.E.S. Musulmans :
Effectivement, cela fait plus d’un an que nous travaillons sur le sujet. La crise sanitaire nous a obligés à mettre en œuvre en deux jours un plan que nous avions prévu de déployer en deux ans. Mais grâce à l’aide de Dieu, à la disponibilité et à l’engagement exceptionnel des membres, des adhérents et des bénévoles de La Plateforme, nous avons réussi à mettre rapidement en place une cellule de crise.

Nous avons oeuvré nuit et jour pour que la ligne d’assistance puisse être ouverte au plus tôt. A cet effet, nous avons constitué une équipe de professionnels et d’imams qui se relaient aujourd’hui 7 jours sur 7, bénévolement, afin d’offrir aux familles éplorées une assistance facilement accessible et de qualité.

Par la suite, nous complèteront la cartographie des lieux d’inhumation et nous établirons des conventions avec les pompes funèbres les plus sérieuses. Nous avons pour ambition de mettre en place un service complet d’accompagnement, du décès jusqu’après l’inhumation. Les familles doivent pouvoir se consacrer au deuil de leur parent décédé, sans stress supplémentaire ni difficultés liées aux démarches administratives. Ce travail prendra des années, mais c’est le sens de notre plan, in sha’a-Llah.

Al-Kanz : Nous avons pu voir des internautes proposer spontanément leur aide. Comment ceux qui vous liront peuvent-ils contribuer aux actions que vous portez ?
L.E.S. Musulmans :
A ce stade, s’agissant de l’opération #UrgenceJanaza et de notre cellule de crise, l’équipe en place réussit à faire face. L’assistance par téléphone et par courriels est assurée. Nous n’avons donc sur ce point précis pas de besoin supplémentaire.

Les internautes peuvent en revanche apporter leur contribution à nos actions principalement de trois façons :
suivre et relayer les publications de la plateforme L.E.S. Musulmans sur les réseaux sociaux. La juste information doit circuler au maximum de sorte que chacun puisse non seulement être correctement informé, mais encore orienter si besoin son entourage. Cet impératif est d’autant plus important en période de fake news et à cause de certains médias parfois peu scrupuleux s’agissant des musulmans.
participer au recensement et au listing des carrés musulmans et des pompes funèbres en remplissant le formulaire à leur disposition (cliquez sur ce lien : inventaire des carrés musulmans et des pompes funèbres).  Cela ne nécessite que quelques minutes, mais c’est très précieux puisque l’on obtiendra à terme un maillage précis sur l’ensemble du territoire.
alerter les pouvoirs publics localement sur la nécessité d’ouvrir de nouveaux carrés musulmans là où le manque est criant. Cet engagement civique facilitera à moyen et long terme le travail de terrain des acteurs locaux. Mosquées, associations, pompes funèbres et municipalités pourront alors oeuvrer de sorte que chacun aura la possibilité d’être enterré dignement, conformément à son choix religieux.

Pour finir, nous aimerions rappeler que l’ensemble des services et de l’aide fournie par La Plateforme sont entièrement gratuits. Pour soutenir notre travail, vos lectrices et vos lecteurs peuvent :
– adhérer à L.E.S. Musulmans, en cliquant sur le lien suivant : https://lesmusulmans.fr/adherer
– soutenir financièrement nos actions : https://lesmusulmans.fr/nous-soutenir
– rejoindre nos équipes : https://lesmusulmans.fr/rejoindre

C’est ensemble que nous arriverons à mener ces projets ambitieux et tellement utiles, dont l’assistance janaza est, bien entendu dans ce contexte, l’un des plus urgents.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.