spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Confinement : un ramadan sans tarawih ni prière de l’aïd à la mosquée

Dans la même catégorie

Passer tout ou partie du mois de ramadan sans se rendre à la mosquée ni observer les prières de tarawih, c’est la perspective que doivent envisager de plus en plus de musulmans à travers le monde.

Après les Saoudiens hier, c’est au tour des musulmans de France de se résigner à prier chez eux.

Lire – Ramadan : les prières de tarawih officiellement suspendues en Arabie saoudite

Lundi soir, le président de la République, Emmanuel Macron, a en effet annoncé un prolongement du confinement au moins jusqu’au 11 mai prochain. A cette date, nous aurons entamé la troisième semaine de jeûne.

« C’est la condition pour permettre à nos soignants de reconstituer leurs forces », a souligné Emmanuel Macron. Et d’ajouter : « ce lundi 11 mai ne sera possible que si nous continuons d’être civiques, responsables, de respecter les règles et que si la propagation du virus a effectivement continué à ralentir. »

Autant de conditions qui rendent peu probable un déconfinement, et avec une réouverture des mosquées, avant le 24 mai prochain, date possible pour la fin du ramadan et l’aïd al-fitr.

Mais c’est une déclaration précise qui balaye tout espoir de prier à la mosquée, qu’il s’agisse des prières quotidiennes, de la prière de tarawih ou de la prière de l’aïd : « Les événements et les grands festivals avec du public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu’à la mi-juillet. »

Fermer le ban. Tous à la maison.

Les prières de tarawih

Le tarawih est le nom donné aux prières qui ont lieu tous les soirs de ramadan, après l’icha, dernière prière canonique quotidienne.

Prière facultative, le tarawih peut être accompli à la maison, chez soi seul, en famille ou avec des amis. Mais c’est à la mosquée que l’écrasante majorité des fidèles qui l’accomplissent l’observe.

Temps fort du mois de ramadan, ces prières réussissent à attirer tous les soirs de très nombreux croyants, du plus assidu à celui qui le reste de l’année fréquente peu, voire pas du tout la mosquée.

Le ramadan 2020 – 1441 devrait débuter aux alentours du 24 avril in sha’a-Llah.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

2 Commentaires

  1. Salam aleykoum,

    Je me pose la question comment certaines mosquées vont-elles s’en sortir au niveau financier ? Y-a-t-il un risque pour certaines d’entre-elles ? Etant donné qu’il n’y a plus de collecte cela risque d’être difficile ?

  2. Salam il faudrait que les personnes qui côtoie les mosquées demandent le RIB de l’association et les gens pourront effectuer des virements et la situation financière des mosquées sera clean.
    Jazak’Allah w kheir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles