[Tutoriel] Voici comment coudre pas-à-pas son masque en tissu contre le coronavirus

Par Al-Kanz

Hélène A., cofondatrice de Fringadine, nous livre un tutoriel en 24 photos, accessible à tous.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Ces dernières semaines, suite à la pénurie de masques en pleine crise du coronavirus, on a pu découvrir sur les réseaux sociaux, les divergences autour des masques faits-maison pour lutter contre la propagation du virus. D’un côté, on a l’école des “nan, mais ça sert à rien, y a rien qui prouve que c’est utile “, de l’autre, celle des : ” Ouais, mais en attendant, c’est mieux que rien”.

Au début de la pandémie, l’État, réticent sur la nécessité du port du masque pour le grand public, a finalement changé de cap.  Quant à l’Académie nationale de médecine, elle recommande depuis plusieurs semaines fortement le port du masque alternatif 

” […] en situation de pénurie de masques et alors que la priorité d’attribution des masques FFP2 et des masques chirurgicaux acquis par l’État doit aller aux structures de santé (établissements de santé, établissements médico-sociaux, professionnels de santé du secteur libéral) et aux professionnels les plus exposés, l’Académie nationale de Médecine recommande que le port d’un masque +grand public+, aussi dit +alternatif+, soit rendu obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement…”

Académie nationale de médecine, communiqué du 2 avril 2020,

Depuis, le gouvernement a fait volte-face en reconnaissant plutôt du bout des lèvres l’importance de porter un masque à l’extérieur.  Mais qu’on se le dise, le masque fait maison ou dit “alternatif” n’est pas un dispositif médical. Il n’égale pas les masques chirurgicaux et les masques respiratoires (FFP1, FFP2 et FFP3). Seulement, en pleine pénurie de masques, porter ce cousu main, c’est toujours mieux que rien !

Cette mesure barrière supplémentaire va nous permettre de réduire les risques de contamination et de limiter la transmission du coronavirus par les gouttelettes invisibles émises par la parole, la toux et l’éternuement.  Cet écran anti-postillons va en outre nous aider aussi à diminuer la transmission du COVID-19 par contact des mains non lavées (même gantées) et le contact du téléphone souillé par ces gouttelettes que nous expulsons par la bouche.

Du port du masque et des mesures d’hygiène

Je me lave toujours les mains à l’eau et au savon avant de bien ajuster  mon masque sur mon visage (du nez, à la bouche, au menton). Une fois mis, je ne le touche plus et j’évite tout contact avec mes yeux. 

Pour retirer mon cousu-main en toute sécurité,  l’idéal, c’est par les attaches, à l’arrière, sans toucher le devant du masque, puis je me lave les mains. Je ne le porte pas plus de quatre heures. D’ailleurs, en période de confinement, on est censé rester chez soi. Il est important de le nettoyer après chaque utilisation, à 60°C  voir 70°C sans la barrette nasale, afin de préserver les élastiques. Après séchage, je le repasse au fer pour conserver les plis.

Le méchant virus aime bien les milieux humides, alors je fais bien attention de ne pas laisser traîner mon masque n’importe où, comme dans la cuisine ou la salle de bain. Si, on ne peut pas le laver de suite, il faut le mettre dans une boite hermétique fermée que l’on désinfectera à l’eau de javel après son utilisation.

En portant un masque alternatif, je suis responsable. Je me protège, je protège les autres et je montre l’exemple. Toujours penser à se purifier les mains après l’avoir utilisé, sans oublier de respecter les mesures de confinement et les gestes barrières.

Venons-en à la fabrication du masque dit “alternatif”

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Quel tissu choisir ?

J’ai choisi de faire mes masques en coton, avec la possibilité d’insérer un filtre et une barrette nasale. Pourquoi en coton ? Parce que cette fibre, plus agréable à porter, résiste mieux au lavage à 60°C et au repassage que le polyester. On oublie la soie, la polaire, la broderie, la dentelle, le wax ciré, la maille, le jean, la toile cirée, le but étant de pouvoir respirer à travers son masque. Le top, c’est une popeline, maille de coton à la trame serrée. À la guerre comme à la guerre, j’ai utilisé des taies d’oreiller en popeline de coton.

Pour le filtre — que l’on jettera à la poubelle après chaque utilisation — une lingette dépoussiérante antistatique, non parfumée et sèche fera l’affaire. Certains utilisent le filtre d’un aspirateur, d’autres du papier essuie-tout, voire aucun filtre du tout.

Fournitures pour deux masques avec insert et barrette nasale

  1. Un coupon de tissu type popeline : 48 centimètres de longueur sur 48 centimètres de largeur
  2. Une dizaine d’épingles à tète 
  3. 120 centimètres d’élastique plat d’un centimètre de largeur 
  4. Deux épingles à cheveux ou deux liens twist pour sac de congélation 
  5. Une bobine de fil pour la machine 
  6. Une paire de ciseaux 
  7. Une équerre 
  8. Un mètre ruban
  9. Une machine à coudre
  10. Un stylo ou feutre fin
  11. Un fer à repasser

Tutoriel pas-à-pas pour un masque fait maison

Avant de vous lancer, je vous conseille de lire le tutoriel entièrement et de prêter attention aux photographies afin de vous l’approprier dès le départ. Les annotations écrites en rouge sur le tissu sont là juste pour vous guider. Il ne faut pas les marquer sur votre prototype, hormis les repères. Allons-y !

Dans un premier temps, je plie mon tissu en deux, endroit contre endroit (les motifs à l’intérieur). Puis, sur l’envers, je trace deux carrés de 22 centimètres de cotés pour enfin découper mes deux carrés de tissu.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Sur la face A de chaque carré, je trace quatre repères dont les trois premiers sont espacés de cinq centimètres et le dernier est espacé de trois centimètres, de part et d’autre sur le tissu plié en deux. Je renouvelle l’opération sur les faces B (verso).

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Je pince le tissu au niveau des premiers repères qui se trouve juste après le pli à égale distance entre le pli et les premiers repères. Ainsi je forme le premier pli.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Je réitère de la même manière jusqu’au troisième plis.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

A l’aide du fer à repasser, je marque les plis formés.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Je retourne mon tissu et je fais des plis de la même façon sur la face B, puis je marque au fer les plis.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Je découpe deux rubans d’élastique de trente centimètres pour un masque. J’ouvre mon tissu en prenant soin de ne pas défaire les plis de l’intérieur.

Je fixe le premier élastique juste après le pli central et le deuxième élastique entre le troisième pli et le dernier marquage à l’aide d’épingles.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus
tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Je replie en deux mon tissu. J’effectue un petit ourlet d’un centimètre sur la face A et la face B que je marque au fer, puis je fixe à l’aide de deux épingles le prototype.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Afin de mieux vous guider, j’ai marqué le tissu au stylo bleu l’emplacement des coutures (à ne pas faire sur votre prototype). Je fais référence aux deux photos précédentes.

Il est temps de passer à la couture :

  1. Dans un premier temps, je réalise la couture des petits ourlets des faces A et B.
  2. Je couds à la verticale, à un centimètre du bord, en insistant bien sur les élastiques.
  3. Enfin, je réalise les coutures sur quatre centimètres et je renforce les derniers points en prenant soin de ne pas coudre l’élastique au-dessous.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Je peux enfin retourner mon masque en passant mes doigts à l’intérieur de l’insert comme une chaussette. Rassurez-vous, c’est bientôt fini. Il ne reste plus qu’à réaliser la barrette nasale, petite cerise sur le gâteau.

Je plante une épingle à tête en haut de mon masque (l’insert est en bas du masque) comme repère.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Je couds un « L » comme le tracé indiqué sur la photo ci-dessous en insistant sur les derniers points de couture.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

J’insère mon épingle à cheveux dans la barrette nasale en la faisant passer à l’intérieur du masque.

tutoriel pour coudre masque contre le coronavirus

Voilà, votre masque est fini. Courage, il ne vous reste plus qu’à confectionner le deuxième.

D’ailleurs, si le cœur vous en dit, Madame, Monsieur, n’hésitez pas à en confectionner pour vos voisins, les personnes âgées de votre quartier, de votre ville, de la maison de retraite pas très loin de chez vous. Soyons solidaires !

Hélène A., ex-fondatrice de la maison de couture Fringadine



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.