Srebrenica : Ramiz Nukic, le chercheur d’ossements

Par Al-Kanz

Rescapé du massacre, Ramiz Nukic oeuvre à aider des familles à faire leur deuil.

Srebrenica genocide 11 juillet 1995
© Ramiz Nukic

C’était il y a vingt-cinq ans jour pour jour, 8 732 hommes et adolescents musulmans étaient massacrés dans l’enclave bosniaque de Srebrenica : le 11 juillet 1995, des soldats serbes, sous le contrôle du général Ratko Mladic, les assassinèrent de façon systématique selon un plan prédéfini.

Lire – Srebrenica : 25 ans après le massacre, Syriens, Uyghurs et Rohingyas abandonnés

Rescapé de ce nettoyage ethnique, contrairement à son père et à ses deux frères, Ramiz Nukic s’est donné pour mission de retrouver les ossements des victimes dont le corps n’a pas été retrouvé.

En 2017, la chaîne d’information Al-Jazeera consacra un reportage à celui qu’elle surnomma “Srebrenica’s Bone Hunter” (le chercheur d’ossements de Srebrenica).

Pour regarder le reportage (en anglais) dans son intégralité, cliquez sur le lien suivant : Srebrenica’s Bone Hunter ou sur ce second lien (Youtube) : Srebrenica’s Bone Hunter.

Si vous ne comprenez pas l’anglais, mais que l’histoire de Ramiz Nukic vous intéresse, nous vous recommandons la lecture de cet article de la journaliste Mersiha Nezic, alors envoyée spéciale pour Libération : A Srebrenica, “les corps de mes proches ont presque tous été inhumés incomplets”.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.