spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Hajj : mise en garde contre des « offres spéculatives et hasardeuses »

Dans la même catégorie

Fin janvier, les autorités saoudiennes annonçaient reporter la date de la levée des restrictions prises dès fin février 2020 alors que la pandémie de coronavirus bouleversait le monde.

Lire – Coronavirus : plus de omra jusqu’à nouvel ordre, annonce l’Arabie saoudite

Les mesures restrictives devaient prendre fin le 31 mars prochain. Il devait être de nouveau possible de voyager à l’international, de sortir du pays et de revenir. En outre, l’ensemble des voies terrestres, maritimes et aériennes devaient être rouvertes.

Finalement, il faudra attendre au moins un mois et demi de plus, en l’occurrence le 17 mai.

Lire – Covid-19 : l’Arabie saoudite ferme ses frontières jusqu’au 17 mai

C’est dans ce contexte que, dans un communiqué, la coordination des organisateurs agréés hajj de France (CHF) met en garde les candidats au pèlerinage à La Mecque contre les risques d’abus, voire d’arnaques dont elles pourraient être victimes.

Alors que « les agences de voyages organisatrices du hajj de France n’ont actuellement
pas accès à des informations claires sur les conditions du déroulement du hajj 2021 », prévient la CHF, « des offres spéculatives et hasardeuses sont proposées aux futurs pèlerins », des « offres [qui] porteront préjudice aux futurs candidats au pèlerinage 2021 ».

Contacté par Al-Kanz, un responsable de la CHF indique qu’il s’agit pour l’association professionnelle de prévenir les fidèles désireux d’accomplir le hajj « contre tout démarchage prématuré, inopportun et risqué, voire abusif ».

Si la date du 17 mai devait être maintenue, la « commercialisation deviendrait en effet quasi impossible ». De fait, le risque pour ceux tentés de s’engager aujourd’hui auprès d’une agence de voyage serait double :
– l’espoir de partir accomplir le voyage d’une vie serait « douché » ;
– l’argent avancé pour le hajj 2021 ne serait restitué dans les meilleurs des cas qu’en 2022, et encore « pas avec toutes les agences ».

C’est pourquoi la CFH, qui « de par son devoir et son engagement moral et éthique se tient aux côtés des pèlerins afin de les orienter, les conseiller et les accompagner dans le processus d’inscription » invite « toute personne ayant connaissance d’offres commerciales pour le hajj 2021 à [lui] en faire part avant tout engagement ».

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site officiel la CHF en cliquant sur le lien suivant : www.lechf.org. Vous pouvez en outre la contacter directement par courriel à l’adresse ci-après : [email protected]

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles