spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Justin Trudeau : « L’islamophobie existe, il faut que ça cesse »

Dans la même catégorie

Islamophobie. Dimanche 6 juin, Salman Afzaal, son épouse Madiha Salman, leur fille Yumna Salman et la grand-mère paternelle Talat Afzaal ont perdu la vie dans un attentat islamophobe alors qu’ils étaient en promenade aux abords d’un parc de la ville de London au Canada. Ils avaient respectivement 46, 44, 15 et 74 ans. La dernière victime, le fils du couple âgé de neuf ans, a été hospitalisé dans un état critique.

Le terroriste, Nathaniel Veltman, a « prémédité et planifié » ce quadruple assassinat « motivé par la haine » : « Nous croyons que les victimes ont été ciblées parce qu’elles étaient musulmanes », a précisé le chef de la police de London lors d’une conférence de presse.

« Horrifié » par « cette attaque lâche et islamophobe », le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a prononcé une allocution, au surlendemain de l’attentat, dont nous vous partageons le contenu dans son intégralité.

Allocution du Premier ministre canadien suite à l’attentat terroriste survenu à London (Ontario)

Bonjour à tous.
Ce qui s’est produit dimanche à London – cet acte de terrorisme et d’islamophobie – est répugnant.
C’est à briser le cœur.
C’est difficile de trouver des mots assez puissants.
Qu’est-ce qu’on peut dire quand une autre famille a vu ses proches lui être enlevés ?
Quand un enfant est à l’hôpital ?
Quand une communauté est en deuil ?
Alors, tout ce que je peux dire, c’est ceci :
À tous ceux qui sont en deuil, qui sont en colère, qui ont peur – vos voisins sont à vos côtés.
Votre communauté est à vos côtés.
On ne laissera pas la haine nous diviser.
Ce soir, je serai à London, en Ontario, pour me joindre à la communauté dans le cadre d’une vigile.
Dans tout le pays, les Canadiens sont unis dans la douleur et le deuil.
Quand les gens déposent des fleurs, quand ils allument des chandelles, quand ils prennent des nouvelles de leurs voisins et de leurs amis, ils nous rappellent que la haine d’une personne ne peut pas, et ne va pas se mettre entre nous.
Hier soir, j’ai parlé avec le maire de London, Ed Holder, et avec Nawaz Tahir, un représentant de la communauté musulmane de London.
J’ai offert mes condoléances et on a discuté de ce qu’on peut faire de plus pour assurer la sécurité de nos communautés.
L’islamophobie existe.
La haine a des conséquences.
Et il faut que ça cesse.

Que ce soit par le biais du Programme de financement des projets d’infrastructure de sécurité, en luttant contre l’extrémisme en ligne ou en démantelant des groupes haineux d’extrême droite, on va continuer à faire tout ce qu’on peut pour combattre la violence sous toutes ses formes.
Les conséquences d’en faire moins que cela sont tout simplement trop graves.
On va continuer de se battre pour enrayer l’islamophobie.
Et on va continuer de tout faire pour que tout le monde puisse se promener dans les rues en sécurité.
La haine n’a pas sa place dans notre pays.
Ni à London ni ailleurs.
La famille Afzaal à London a été ciblée à cause de sa foi musulmane.
Les fidèles à Sainte-Foy ont été tués durant la prière.
Mohammed Aslam Zafis a été tué à une mosquée de Toronto.
Des femmes noires musulmanes à Edmonton ont subi une violente attaque
.
Et partout au pays, des gens ont fait l’objet d’insultes, de menaces et de violence.
La liste doit cesser de s’allonger.
L’islamophobie et l’horrible violence qui l’accompagne doivent cesser.
Aujourd’hui, des Canadiens non musulmans découvrent, souvent pour la toute première fois, l’insécurité et la peur que ressentent de nombreux musulmans canadiens quand ils sortent en public.
Et les Canadiens se demandent ce qu’ils peuvent faire pour les aider.
Comment ils peuvent empêcher notre pays d’aller plus loin sur ce sombre chemin.
Eh bien, la prochaine fois que vous voyez une femme qui porte le hijab ou une famille qui fait une promenade, offrez-leur un sourire.
Montrez-leur qu’ils sont respectés ; montrez-leur qu’ils sont aimés.
Et que partout au pays, ils ont des amis et des alliés prêts à se tenir à leurs côtés et à se battre pour eux.
Ensemble, on peut vaincre cette obscurité et cette intolérance.
Ensemble, on va le faire.

Source : Site du Premier ministre du Canada

Le discours de Justin Trudeau a été prononcé en anglais. Le voici en vidéo.

Les propos de Justin Trudeau sont aux antipodes de la politique menée par le gouvernement français. Plutôt que de reconnaître et lutter contre l’islamophobie, Emmanuel Macron, président de la République, a mandaté ses ministres pour l’institutionnaliser plus encore à travers la loi contre le prétendu « séparatisme », en préparant au préalable l’opinion publique au travers d’une campagne médiatique menée tambour battant.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles