spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

[Appel à témoignages] Quitter la France pour fuir l’islamophobie ?

Dans la même catégorie

Quitter la France quand on est musulman, même quand on l’aime, même quand on y est né, ne relève plus, depuis quelques années, de l’anecdotique.

Partir à Dubaï est aujourd’hui très à la mode. Dans les années 2000, pour de nombreux jeunes musulmans, l’expatriation aux Emirats arabes unis tenait plutôt de leur expérience malheureuse en France du fait de leur religion, l’islam.

Depuis, l’expatriation parmi les musulmans de France s’est étendue à d’autres pays : la Grande-Bretagne et le Canada évidemment, mais plus étonnamment a priori, les pays du Maghreb, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, ou la Malaisie. Quitter la France pour fuir l’islamophobie en retrouvant ses racines familiales.

Lire
Vivre ailleurs : l’Algérie

Vivre ailleurs : la Tunisie
Vivre ailleurs : le Qatar
Vivre ailleurs : la Malaisie
Vivre ailleurs : les Emirats arabes unis

Des chercheurs de différents établissements français, dont l’université de Lille et le CNRS, mènent une étude sur le sujet. Un questionnaire s’adressant « aux personnes françaises s’identifiant ou étant perçues comme musulmanes et résidant actuellement hors de France » a été mis en ligne pour « mieux connaître cette population de personnes expatriées en termes de profil social, de motivations de départ et de vécu de l’expatriation ».

Si vous vivez hors de France, vous êtes invités à participer à cette étude en répondant à trente-huit questions. Vos réponses « seront conservées de façon confidentielle afin de garantir votre anonymat ». Si vous le souhaitez, vous pourrez indiquer votre e-mail afin de participer à un entretien individuel en visioconférence.

Pour répondre au questionnaire, cliquez sur le lien suivant : Les Français(e)s musulman(e)s et l’expatriation

Pour plus d’informations sur cette enquête, consultez l’article suivant ou contactez l’équipe à l’adresse suivante frenchmuslimsabroad@univ-lille.fr. Vous pouvez enfin en savoir plus sur l’équipe de chercheurs en vous rendant sur le site suivant : https://loveleave.hypotheses.org.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles