spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Ramadan, le 2 avril… ou le 1er, selon Google

Dans la même catégorie

Ramadan 2022 – 1443. C’est au printemps 2017 que Google se met à afficher les dates prévisionnelles d’abord du mois de ramadan, puis celle de l’aïd al-adha et du hajj, ainsi que celles de Pessah (la Pâque juive), Pâques, le Nouvel An chinois ou encore le Noël orthodoxe.

Lire – Aïd al-fitr, aïd al-adha et hajj : désormais Google vous indique leur date (prévisionnelle)

Lunaire, le calendrier musulman est un calendrier dynamique. Les dates sont en outre fixées après observation de la lune, le 29 au soir de chaque mois. Il n’est ainsi pas possible de les connaître à l’avance.

Cette caractéristique n’ayant pas échappé à Google, la mention « Dates susceptibles d’être modifiées » figure ainsi depuis cinq ans sous les dates prévisionnelles.

Si vous êtes en France, pour la requête « ramadan 2022 », le moteur de recherche américain livrera le résultat suivant :

Début de ramadan, le 2 avril, fin de ramadan, le 2 mai, c’est là des dates possibles.

Lire – 1er chaabane 1443, un mois avant ramadan 2022

Voyons maintenant ce qu’il en est pour des internautes vivant ailleurs qu’en France, par exemple en Indonésie, en Allemagne ou encore au Maroc.

Comme chacun le constatera sur les captures d’écran ci-dessous, Google prévoit que ramadan au Maroc, ramadan en Allemagne, ramadan en Afrique du Sud et ramadan en Indonésie débutera comme en France le 2 avril pour se terminer le 2 mai.

Et ailleurs ? C’est là que les prévisions de Google sont intéressantes. Aux Etats-Unis, ramadan débuterait le 1er avril pour finir le 30 du même mois.

Idem en Biélorussie.

En revanche, en Australie, toujours selon les prévisions de Google, ramadan débutera bien le 2 avril, mais ne se terminerait pas lundi 2 mai, mais dimanche 1er.

Qu’est-ce à dire ? Faut-il prendre au sérieux Google, qui n’est pas et ne sera jamais une référence religieuse, bien évidemment ?

La réponse est assez simple : ce que donne à voir Google, qui se base sur des prévisions elles-mêmes fondées sur des calculs astronomiques, c’est qu’à l’instar des dates prévisionnelles avancées chaque année par des astronomes, c’est cette incertitude inhérente auxdits calculs astronomiques.

Lire – Ramadan 2022 – 1443 : dates prévisionnelles

Cette incertitude est liée à :
– d’une part à la nature même des calculs astronomiques qui peuvent, selon l’algorithme retenu, donner des résultats différents pour une même contrée
– d’autre part la visibilité de la lune, critère fondamental, qui n’est pas la même partout sur la planète. Or, on ne le répètera jamais assez, ce qui rend le jeûne obligatoire, c’est l’observation effective du croissant lunaire ou si la lune n’a pas été vue l’accomplissement du mois précédent ramadan.

In fine, il apparaît que Google est bien moins péremptoire que les tenants de ce scientisme qui souhaitent imposer aux musulmans l’abandon d’une obligation canonique au profit du sacro-saint calcul astronomique, lui-même pourtant per se incertain.

Les dates affichées tiennent bel et bien compte de l’incertitude propre au calendrier musulman.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles