spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Joram van Klaveren, le député islamophobe devenu musulman, raconte sa conversion

Dans la même catégorie

C’est l’histoire d’un député hollandais, viscéralement islamophobe, aujourd’hui musulman. En 2019, sa conversion défraya la chronique, bien au-delà des frontières des Pays-Bas.

Lire – De la haine à l’islam : rebelote aux Pays-Bas

Ex-bras droit du non moins islamophobe Geert Wilders, chef du parti d’extrême droite le Parti pour la liberté (PVV), Joram van Klaveren s’était donné pour mission d’écrire un brûlot si persuasif qu’il aboutirait à débarrasser les Pays-Bas des musulmans et de l’islam.

Un livre pour « désislamiser » les Pays-Bas

Persuadé de pouvoir « désislamiser » son pays, l’ancien député se jeta à corps perdu dans l’étude de cette religion qu’il détestait tant. Il lui fallait la connaître sur le bout des doigts pour pouvoir ensuite dans son livre la décrire dans tout ce qu’elle avait de négatif et de nocif.

A l’instar d’Arnoud van Doorn, autre acolyte de Geert Wilders, converti à l’islam en 2013 après s’être « activement » documenté pendant plus d’un an sur les textes islamiques, Joram van Klaveren se pencha lui aussi sur le Coran et les hadiths, compulsa de nombreux livres, s’intéressa à la sira, l’histoire de la vie du Prophète ﷺ, multiplia les échanges avec des musulmans, dont Abdul Hakim Murad, universitaire anglais et érudit musulman. Cette rencontre sera déterminante dans sa conversion.

Tout ne se passe pas comme prévu

Des discussions avec Abdul Hakim Murad Joram van Klaveren espérait en effet trouver des arguments soutenant son projet islamophobe. Tout comme dans ses nombreuses lectures. Mais tout ne s’est pas déroulé comme prévu. A mesure qu’il écrivait son bouquin, l’ex-membre du parlement néerlandais, alors chrétien convaincu, se vit contraint de reconsidérer son projet.

Dans une interview remarquable accordée à la chaîne Youtube Towards Eternity, Joram van Klaveren raconte en effet comment une première évidence, celle du tawhid (unicité) s’imposa là lui : Dieu est Un, il n’existe pas d’autres divinités, Jésus n’est pas le fils de Dieu, mais un prophète. Première partie de la shahada (attestation de foi).

Puis, en lisant la vie du Prophète ﷺ, il se rendit compte que le messager d’Allah était quelqu’un de « vraiment spécial » ; si spécial qu’une autre évidence s’imposa à son tour : cet homme est un prophète. « C’était presque la shahada », se dit alors Joram van Klaveren. La suite dans son interview, en anglais, vue près de deux millions de fois.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles