Ramadan 2023 : dates de début et de fin

Le ramadan 2023 – 1444 devrait débuter aux alentours du 22 mars 2023

En 2022, le mois de ramadan a débuté dans certains pays samedi 2 avril, dans d’autres dimanche 3 et dans d’autres encore lundi 4.

En 2023, ramadan débutera environ dix jours plus tôt, soit aux alentours de mercredi 22 mars. La date précise sera connue lors de la nuit du doute, le 29 chaabane.

Le jeûne du mois de ramadan est l’un des cinq piliers que compte l’islam. C’est en pratique, après l’attestation de foi (la shahada), de loin le pilier le plus suivi.

Selon des chiffres repris communément admis en France, 70 à 80 % des musulmans observent ce jeûne obligatoire pendant les 29 à 30 jours que comptent ramadan. La proportion parmi les 1,8 milliard de musulmans à travers le monde est aussi très importante.

Les quatre autres piliers de l’islam sont les suivants :
– l’attestation de foi (shahada)
– la prière (salat)
– le la zakat al-mal, que l’on peut traduire par “impôt légal purificateur”
– le hajj, pèlerinage sur les lieux saints de l’islam, dont La Mecque est le plus connu.

Date ramadan 2023

La date comme le début du mois de ramadan ne sont connus que le 29e jour du mois précédent. C’est en effet le 29e jour du mois de chaabane que les musulmans, partout dans le monde, observent le ciel à la recherche du croissant de lune (hilal) après le coucher du soleil, lors de la nuit dite « du doute ».

Si le croissant lunaire est observé, le mois de ramadan débute le lendemain. Dans le cas contraire, le mois de chaabane comptera un jour de plus, soit trente jours, et le mois de ramadan débutera le surlendemain.

Calendrier ramadan 2023

Tout musulman est tenu d’observer au quotidien cinq prières canoniques. A l’occasion du mois de ramadan, deux de ces cinq prières retiennent un peu plus l’attention que les autres :
– la prière du subh (appelée aussi “fajr“)
– et la prière du maghrib.
L’une survient avant l’aube, l’autre après le coucher du soleil. La première est la limite à partir de laquelle l’abstinence liée au jeûne débute. La seconde est celle à partir de laquelle on peut de nouveau manger, boire, etc.

Cliquez sur le lien suivant pour obtenir votre calendrier ramadan : Calendrier ramadan 2023.

Début de ramadan 2023

En islam, le début et la fin de ramadan sont déterminés par l’observation du ciel à la recherche du croissant lunaire. Même si l’on entend ces derniers jours des propos qui rejette cette pratique prophétique, il y a unanimité des quatre écoles sur l’obligation de l’observation lunaire.

Avant ramadan 2023, chaabane pour s’y préparer

Aborder le mois de jeûne et de prières dans la meilleure des dispositions est possible à condition de s’y préparer : Ramadan à nos portes : six étapes à franchir pendant le mois de chaabane.

Ramadan 2023, ramadan plus sain, ramadan sans sucre

Le mois de ramadan peut être l’occasion sinon de sevrer du sucre, à tout le moins d’en diminuer drastiquement sa consommation. Chacun peut tenter de relever le défi suivant : ne consommer aucun sucre raffiné pendant ramadan en s’engageant à observer un a minima pour un mois de jeûne sans sodas ni sucreries ?

Fin du ramadan 2023

Le dernier jour du mois de jeûne aura lieu aux alentours du 21 avril 2023 in sha’a-Llah. La date définitive sera connue lors de la nuit du doute, à la fin du mois de ramadan.

Profitez-en pour télécharger et noter aussi notre application disponible pour smartphones sous iOS (iPhone/iPad) et Android :

Application Al-Kanz pour iPhone/iPad
Application Al-Kanz pour Androïd

Date ramadan 2023 en Algérie, au Maroc, au Sénégal, etc.

La détermination du premier jour de chaque mois lunaire, mois de ramadan compris, est propre à chaque pays ou contrée. Ce sont les autorités, qui se fondent sur les comités d’observation du croissant lunaire, qui décrètent la date. C’est pourquoi le mois de ramadan débute parfois à des dates différentes d’un pays à un autre.

Comme chaque année, nous vous tiendrons au courant in sha’a-Llah en temps et en heure du début de ramadan au Maroc, ramadan en Algérie, en Indonésie, au Sénégal, en Malaisie, au Japon, en Australie et d’autres pays à travers le monde.

Ramadan 2023 et coronavirus

En 2020, l’Arabie saoudite a décidé de suspendre dès le 27 février la délivrance de visas pour la omra et l’accès à la mosquée du Prophète ﷺ à Médine. Puis, elle ferma ses frontières et suspendit la umrah, petit pèlerinage, sine die.

En 2021, « seules les personnes immunisées » contre le coronavirus Covid-19 ont pu accomplir ce pèlerinage dès le premier jour de ramadan. La capacité d’accueil de la Grande Mosquée de La Mecque a été revue à la hausse. 150 000 fidèles ont été accueillis chaque jour pendant le mois de ramadan, 100 000 pour les prières, 50 000 pour la omra.

En 2022, 6,6 millions de musulmans ont effectué une omra.

Qu’est-ce que la nuit du doute ?

On associe traditionnellement la nuit du doute au début et à la fin du mois de ramadan. En réalité, chaque dernière nuit de chaque mois lunaire est en soi une nuit du doute. Elle correspond au 29 de chaque mois du calendrier musulman. C’est au cours de cette nuit, plus justement après la prière du maghrib que le ciel est scruté à la recherche la fin du croissant lunaire qui suit la nouvelle lune et annonce le premier jour du mois suivant.

Ramadan n’est pas un mois sacré

On compte en islam quatre mois sacrés :
muharram
rajab
dhu al-qi’da
dhu al-hijja.

Ramadan ne fait pas partie de ces mois sacrés.

Omra pendant ramadan

Traditionnellement, le mois de ramadan est très prisé par les musulmans pour accomplir, tout ou partie du mois, une omra (dite « petit pèlerinage »). Si la saison de la omra a bien repris à l’automne 2020, c’est dans des conditions drastiques liés à la pandémie de coronavirus Covid-19 que les pèlerins l’effectuent.
L’obligation du vaccin anti-Covid a d’ailleurs amené toutes les personnes qui préfèrent se tenir loin des Pfizer, Moderna et autre Astra Zeneca à renoncer à accomplir la umrah sine die.

Jusqu’à début mars 2022 : les autorités saoudiennes ont en effet annoncé la fin de la vaccination obligatoire et des restrictions sanitaires, tant pour pénétrer dans la grande mosquée de La Mecque et la mosquée du Prophète ﷺ à Médine que pour effectuer une omra. Fin mars, elles n’avaient toujours pas livré les détails ni les dates de la mise en application de cette mesure.

Mercredi 30 mars, le ministère saoudien du Hajj et de la Omra publiait un clip publicitaire sur Twitter indiquant attendre impatiemment le retour des pèlerins musulmans du monde entier. « « Vous nous avez manqués, nous avons donc levé les restrictions de voyage. […] Pas de [tests] PCR, pas de quarantaine, pas de distanciations sociales, pas de preuves de vaccinations, les visas US, UK, Schengen sont acceptés », peut-on lire dans cette vidéo promotionnelle.
Dès les premiers jours de ramadan, la omra a été ouverte aux musulmans étrangers.

Ramadan 2024, ramadan 2025, ramadan à l’avenir

Le calendrier hégirien, calendrier musulman, compte 354 jours contre 365 jours pour le calendrier grégorien. Ce décalage de quelque dix jours explique que le mois de ramadan débute toujours une dizaine de jours plus tôt chaque année.

Ceci explique les dates prévisionnelles suivantes pour les prochaines années :

  • Ramadan 2024 – 1445 : début le 10 mars, fin vers le 9 avril
  • Ramadan 2025 – 1446 : début aux alentours du 28 février, fin vers le 30 mars
  • Ramadan 2026 – 1447 : début aux alentours du 17 février, fin vers le 18 mars