Ramadan : les JO, une bonne excuse pour ne pas jeûner ?

Par Al-Kanz

Ramadan. Dans une semaine s’ouvriront les jeux Olympiques de Londres. Des musulmans y participent. Certains jeûneront, d’autres non. Le sport de haut niveau est-il une excuse valable ?

Jeux olympiques de Londres 2012

Ramadan. Fin juillet, plus précisément le 27 juillet, les jeux Olympiques de Londres débuteront. Pendant quinze jours, jusqu’au 12 août, des milliers d’athlètes essaieront de décrocher une médaille.

JO pendant ramadan

Parmi eux, trois mille athlètes musulmans. Or, une semaine avant le début des Jeux, soit demain le 20 juillet, un événement d’importance dans la vie du musulman aura lieu, en l’occurrence le mois de ramadan, pilier de l’islam (les quatre autres sont l’attestation de foi, la prière, le hajj – pèlerinage dans les lieux saints de l’islam — et la zakat).

Qui dit « ramadan » dit « jeûne ». Or jeûner et pratiquer un sport pendant une compétition aussi exigeante que peut l’être une épreuve olympique est difficilement possible ; ce qui explique l’irritation des autorités sportives de plusieurs pays musulmanes qui fustigent depuis 2008 déjà le choix des dates des JO.

Un choix, pas un casse-tête

Jeûner ou faire du sport, il faut choisir, en son âme et conscience. On peut lire ça et là qu’il s’agit d’un casse-tête pour les athlètes, alors qu’il n’est question de choix et d’exigence personnelle. Soit on décide de continuer à jeûner en conformité avec l’esprit et la lettre des Textes, soit on décide de ne pas jeûner, à l’instar de ces footballeurs qui préfèrent la compétition au jeûne. Et on est en contravention avec les obligations religieuses. Rappelons encore que le jeûne du mois de ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam.

Chacun verra midi à sa porte. Toutefois, la façon qu’ont certains athlètes de se dédouaner de ce qu’ils considèrent eux-mêmes comme une entorse est troublante. Ils rappellent que l’islam interdit au croyant de mettre sa vie en danger, puis précisent que la compétition de haut-niveau à jeûn fait courir des risques au sportif, donc ils ne peuvent juger. Plus sophiste tu meurs.

Le sport, pas une excuse

Jeûner est obligatoire. Pour autant, on le sait il existe des excuses qui permettent d’être dispensé, provisoirement ou non : ceux qui sont en voyage ou ceux qui sont malades, et qui ne peuvent jeûner sans risquer de nuire à leur santé, peuvent soit reporter le nombre de jours de jeûne non observés à des jours meilleurs soit s’acquitter d’une compensation, comme l’indique un verset coranique (sourate 2, verset 184). Cette compensation (fidiya) consiste à nourrir deux pauvres par jour où le jeûne n’a pas été observé.

Ainsi, les excuses valables pour ne pas jeûner ne dispensent que du jeûne, pas de sa compensation. En d’autres termes, si on ne jeûne pas, on doit compenser ce jeûne. Malgré tout, s’il y a bien possibilité de compenser les jours non jeûnés, nourrir des pauvres ne peut pour autant être un motif pour ne pas jeûner. C’est pourtant ce que nombre d’athlètes envisagent. La compensation n’est plus la conséquence de la non-observation du jeûne, mais le moyen de ne pas jeûner.

Après les sportifs, les étudiants et les maçons ?

De fait, on comprend mal les fatwas émises dans certains pays, Dubaï déjà, peut-être le Maroc. Elles semblent répondre à des impératifs qui dépassent le cadre religieux. Si l’on exempt les athlètes pour quelques jours de compétition, pourquoi s’arrêter en chemin et ne pas dispenser les travailleurs du bâtiment, ceux qui exercent une profession pénible ou encore les étudiants en plein examen ? En 2016, le mois de ramadan aura lieu pendant les examens du baccalauréat. Faudra-t-il émettre une fatwa pour permettre aux bacheliers de ne pas jeûner parce que plancher quatre heures d’affilée sur une dissertation de philosophie en plein été et surtout en plein jeûne est difficile ?

In fine
, c’est l’esprit du ramadan que l’on oublie, le mois sacré que l’on vide de sa substance. Ramadan n’est plus cette école de l’abnégation, de l’ascèse et de l’effort. Il ne s’agit plus de dompter ses désirs ni de renoncer aux plaisirs du bas-monde pour élever son âme. Ce qui compte, c’est de ne pas avoir faim ni soif. Jeûner doit être facile. Une aberration, un non-sens.

Lire aussi : Ramadan : 10 bonnes excuses pour ne pas jeûner



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (26 commentaires)

  1. Salmouche    

    Salam, moi je dis simplement ALLAH AVANT TOUT

    1
  2. Djceline    

    Certains athlètes utilise l’excuse du voyage, étant loin de chez eux ils ne jeûnent pas c’est ce que faisait un joueur de L1 qui jeunait à domicile mais pas les matchs à l’extérieur. Par ailleurs il me semble que l’une des grandes bataille de l’islam eut lieu pendant le ramadan  » Badr » mais je ne sais pas si le jeune était obligatoire ou pas lors de cette bataille. Quoi qu’il en soit il existe des joueurs pro qui jeûnent et pourtant sont tjs en vie. Il suffit de s’en remettre à dieu et de demander des aménagements entraînement le soir match le soir. Pour finir il serait intéressant de voir la position des patrons du PSG.

    2
  3. nader    

    Salam, on dirait que tout le monde oublie que ces sportifs sont voyageurs, vu que les JO sont à Londres, donc au lieu de philosopher à tout va, le voyageur à le droit de rattraper ses jours non jeûner à son retour, voir même c’est une sunna fortement recommandée que d’appliquer les facilités qu’Allah a permise (comme le faite de raccourcir la priere en voyage).

    3
  4. Ould Benzineb, El Arbi    

    Sans nul doute l’effort va etre tres penible pour les pratiquants (du jeune s’entend) mais comme la chariaa va dans l’interet de l’etre humain et la conservation de sa vie. Le jeuneur lui meme sent s’il peut entamer le jeune ou le cesser sinon ne pas le faire du tout en un mot il est son propre gardien et n’a de compte à rendre qu’à son créateur .

    4
  5. nass    

    bon ramadan a tous les musulmans inchallah.

    5
  6. Jibril    

    Salam aleikoum,

    Beaucoup aiment juger à ce que je vois, en témoigne cet article.

    Certes il faut jeuner pendant ce mois sacré mais il ne faut pas oublier que certain métier (oui le sport en fait partis) mettent l’organisme à dur épreuve.

    Les individus ne souffrent pas tous de la même façon mais après cela reste entre « eux » et Allah.

    Alors ne juger pas, donnez des conseils certe mais pas de jugement sur ce que l’on ne connait pas.

    Bon ramadan à tous.

    Salam aleikoum

    6
    • zay    

      salam bon ramadan moubarak a tous ! oui le sport n’est pas une escuse pour ne pas jeuner et dans beaucoup d’autre metier il dure de le faire mais c’est la foie qui nous fait tenir ! comme moi dans la restauration en cuisine ou tu vois tout tes collegues manger devant toi !

      6.1
  7. Omar    

    Salam,

    Quand j’étais ado il y a eu des mois de ramadan durant l’été (bien plus chaud que ceux que nous avons depuis quelques temps) et l’on jouait toute la journée au foot; j’ai passé plusieurs examens scolaires/universitaires en temps de jeûne, les bédouins jeunent dans le désert, ma mère âgée ainsi que d’autres personnes âgées jeunent malgré leur age et malgré la chaleur et malgré leurs maladies.

    Chacun sera rétribué en fonction des efforts qu’il aura fait et selon ses intentions.
    Qu’Allah nous pardonne nos erreurs et qu’il agrée nos bonnes actions.
    Restons soudés nous musulmans car au delà de la question qui est posée ici, nos ennemis ont compris qu’ils pouvaient semer la fitna avec ce genre de débat. Aimons nous malgré tout.

    Wa salam.

    7
  8. Hasan    

    Pourquoi pas Jeuner et faire du sport ?

    8
  9. antar    

    Concernant cette question, nul besoin de l’intervention de savant, de mufti, de spécialiste, de prêcheur ou de je sais quel connaisseur de la jurisprudence musulmane.

    Il faut juste faire ses ablutions, prendre un mushaf et lire la parole claire et net d’Allah au sujet de la prescription du mois de Ramadhan.

    La vraie question qu’il faut se poser, à mon humble avis, est de savoir si, nous autres musulmans, devons observer avant tout, les lois du Tout Puissant ou s’il faut, pour des raisons purement materiel, jongler avec les lois des hommes et celles d’Allah, en essayant toujours d’extraire celles qui nous sont le plus favorable ?

    A mon sens, on ne peut adorer Allah à temps partiel et négliger le culte pour des raisons que chacun pourra argumenter en sa faveur grâce à de savantes interprétations.

    Les Jo ne sont que du divertissement et comme l’indique le nom, des jeux.

    Et les athlètes de simples joueurs qui espèrent récolter du métal et quelques milliers d’euros.

    Alors vaut-il la peine de rompre un devoir pour aller s’amuser devant les caméras du monde entier ?

    9
  10. Abuljoud    

    salam

    Je viens tout juste de voir un reportage sur Al Jazeera. Apparemment, une fatwa vient d’être émise d’Egypte, sheikh Ali Jom’3a, qui autorise les sportifs à ne pas jeuner. (à cause de la contrainte et en assimilant l’athlétisme à un travail, apparemment avis hanafite qui permet de rompre le jeûne dans les cas extrêmes)

    De même, sheikh Al Qaradawi aurait répondu, en se basant sur le fait qu’ils sont en voyage et qu’ils ont le choix entre jeûner ou rattraper. (et non pas sur la base de la contrainte)

    En tout cas, c’est ce qui a été rapporté par un savant tunisien en duplex (à vérifier donc!)
    Quant à lui, il a rapporté des éléments d’une étude scientifique en Tunisie qui prouve que le corps, même d’un sportif de haut niveau, finit par « s’acclimater » au jeûne au bout de quelques jours et donc la base reste malgré tout l’observation de l’obligation du jeûne. Sinon que chaque sportif doit mesurer par lui même à quel moment, il n’est plus en mesure de continuer.

    Comme l’a bien dit Al Kanz, cette question rejoint toutes celles de milliers de gens au Maghreb, qui affrontent cette année une forte canicule et qui demandent quotidiennement à des savants locaux l’autorisation de ne pas jeûner à 40° à l’ombre. Comme aussi on entend régulièrement en France sur les radios des personnes travaillant dans le déménagement ou des travaux très pénibles comme la maçonnerie se poser les même questions.

    10
  11. dAOUD DE mULHOUSE    

    Salam alaikoum,

    Ibn Taimiya (rahimaoullah) explique dans son « majma’ al fatawa » qu’il existe en tout dix avis différents pour le voyage.

    Ceux ci varient : chez les mâlikites par exemple tant que l’on a pas accompli 20 prières (soit 4 jours) sur place on est encore considéré en voyage. Cet avis est suivi d’un second qui invalide les 20 prières dès lors que l’on a l’intention de rester plus que quatre jours, d’autres ont dit trois jours. D’autres ont expliqué que tant que la durée de ce voyage est indéterminée on est considéré comme voyageur.

    L’application de cet avis fut lorsque Ali (où serait ce Ibn Mass’oud?) a pratiqué la prière du voyageur plus de six mois en étant resté au même endroit !!!

    Dans tous les cas, le voyageur pour bénéficier des « avantages » du voyageur doit voyager dans un but licite (ceci est l’avis de Ibn Outhaimine). Je ne pense pas que concourir pour des médailles dans une manifestation dont les enjeux sont de revigorer l’Etat Nation, donner raison au monde occidental (j’explique après) soient un but licite, en tout cas je n’y vois rien d’honorable dedans, mais cela ne reste que mon opinion. Après on peut toujours me dire « oui mais c’est leur travail » mais quel travail ? Amuser les masses populaires pour les distraire des enjeux dont ils sont les pions et les victimes, comme à Rome avec les gladiateurs ?

    Parce que concrètement, c’est quoi les jeux olympiques modernes ?

    Une simple manifestation sportive ? Je ne crois pas. Il faudrait les analyser de manière sociologique et théologique (entre autres). Les sociologues ont expliqué : tout système impérialiste pour garder la main mise sur son peuple se doit de divertir les foules et ce pour leur faire oublier leur condition. L’exemple a été donné avec Rome et les gladiateurs. Regardez de plus près : tous ces gens qui remplissent les stades, qui sont ils ? des ouvriers et des classes pauvres. Les meilleurs équipes d’Europe de Football d’ou viennent elles ? de villes ouvrières. D’ailleurs, le football tel que nous le connaissons n’est il pas lui même un sport inventé par des ouvriers ? Nos footballeurs sont en fait nos gladiateurs d’aujourd’hui. Pourquoi sont ils si bien payés ? Je veux dire : pourquoi les gens qui ont des millions permettent ils que les footballeurs disposent aussi de millions ? Parce que ça leur rend service, les gueux seront n’en seront que plus distrait et puis de toute façon que vont ils faire de l’argent : le donner dans des causes nobles ? Non ils vont plutôt acheter des Ferrari et dormir au Sofitel, donc l’argent dépensé est récupéré finalement dans un cercle plus vicieux que vertueux.

    On va me dire que je suis méchant et que pas tous les footballeurs sont comme ça : oui c’est vrai, ceux qui investissent dans le bien et se servent de leur posture pour la transmission de l’Islam on a vu ce qui leur arrivait : Anelka en est l’exemple parfait. Pour qu’un footeux ait la réputation de bienfaisant il faut qu’il donne l’argent dans « leur » fondation, celles dont les médias nous ont appris qu’elles remplissaient des buts nobles (vous savez les Croix Rouge et cie) car s’il donne 50 000€ pour la mosquée il finance l’islamisme (han laa laa, pas bien). J’ai parlé du foot mais on peut élargir à l’ensemble de ces sports populaires.

    Après d’un point de vue strictement théologique (ou du moins symbolique), que représentent les JO : ils sont la modernisation d’une manifestation organisée il y a plus de 2000 ans par les grecs selon laquelle les peuples du monde grec cessaient de faire la guerre durant les jeux, en faisant ainsi une période de paix. Quand le monde grec fut incorporé dans le monde Romain ceux ci continuèrent. Vous avez compris ? Je vais vous aider : les JO ne sont ni plus ni moins qu’une propagande de la civilisation gréco-romaine (ce que nous nous appelons les occidentaux) pour passer un message aux populations : c’est nous les garants de la paix dans le monde et c’est nous qui sommes capables de réunir toutes les nations au sein d’une compétition où les valeurs de l’humanité sont les plus fortes, c’est nous qui sommes capables de faire s’entendre sur un même terrain les noir,s les blancs, les jaunes, tous des peuples unis pas pour LA paix mais pour NOTRE paix (la Pax romana ne vous rappelle rien?).

    Et pour la fatwa d’Al Jazeera, il faut se poser la question : qu’est ce que Al Jazeera sinon une agence de presse destinée au monde arabe dirigée par un ancien de la CIA américaine (les chefs de file). Croyiez vous vraiment qu’ils allaient contredire ceux pour qui ils travaillent ?

    Il faudrait que nous musulmans soyons capables d’aller au delà du Halal-Haram et de comprendre les enjeux qui se jouent, par seulement pour les JO mais dans notre vie en général. Je eux dire par là ne voyons pas seulement la forme des choses mais essayons d’en comprendre le fond, nous verrions les choses différemment. L’Islam n’est pas venu avec seulement avec une forme et des normes mais avec une profondeur.

    11
  12. Djamila    

    Les pays musulmans auraient dû boycotter ces JO afin d’imposer des dates et afin qu’on respecte enfin leur Religion ! Quand à savoir si ces joueurs vont jeûner, je dis que chacun est libre de faire ce qu’il veut, que nous ne devons juger personne et que si j’étais athlète participant à ces JO, je jeûnerai et je ferai confiance à Allah Tout Puissant afin qu’il me donne la force…à moi et aux musulmans qui auront choisi de jeûner et j’ajouterai qu’avant tout, Allah est plus important que tout sur cette terre…

    12
  13. dAOUD DE mULHOUSE    

    J’ai oublié de préciser un détail, et pas des moindres, sur les Jeux Olympiques. Ils s’appellent « olympiques » car se déroulaient dans l’antiquité à Olympie en Grèce. Olympie était une cité construite en l’honneur des (faux) dieux et portait le nom du sanctuaire des (faux) dieux : l’Olympe.
    Autrement dit, les jeux olympiques ne sont pas une simple manifestation sportive internationale à l’instar des championnats du Monde, d’Europe, etc, mais bel et bien la matérialisation de l’héritage polythéiste de l’Europe.

    Autre détail qui a son importance : les Jeux Olympiques modernes ont été mis à pied par Pierre de Coubertin, à qui l’on doit le fameux « l’important ce n’est pas de gagner mais de participer ». Ce que les livres d’école ne vous ont pas dit c’est que De Coubertin était raciste, colonialiste et affectionnait le nazisme. Ce qu’on ne vous a pas dit non plus, c’est qu’il a instauré les jeux dans l’idée de la suprématie de la race blanche (si vous voulez je peux mettre à disposition des documents accréditant cette thèse). Après les propagandistes ont joué la carte du fair play, de l’échange, de la tolérance… et patati et patata. Libre à chacun de croire cette propagande, après tout il y a bien certains qui gobent la propagande israélienne affirmant que Israël est un état démocratique, ou les droits de l’homme sont une valeur refuge, un exemple à suivre pour le moyen orient … et patati et patata.

    Donc pour résumer, si on pose la question à un cheikh : « puis je ne pas jeuner pendant les JO parce que je suis en voyage? », il se peut qu’on lui dise « oui », mais si on pose la question « puis-je participer à une fête d’origine païenne (car c’est la même chose que Noël) qui a été instaurée pour revendiquer la suprématie de la race blanche et puis je m’abstenir de jeuner pour y participer? »… je doute qu’il y ait un savant qui réponde de manière positive.

    13
  14. Sarah    

    hmmm , faut pas être extrémiste aux point de décrypter le mot Olympique !

    14
  15. Omde    

    Très bonne analyse de Daoud……….malheureusement la réponse de Sarah montre bien l’état de beaucoup de musulmans

    15
  16. Basket : Ibrahim Jabeer quitte son club au nom de ses convictions religieuses    

    […] prennent prétexte de la pénibilité de leur métier pour ne pas jeûner, comme ce fut le cas en 2012 pendant les jeux Olympiques, le basketteur a tenu à observer ses obligations religieuses. Le sport ne fait en effet pas partie […]

    16
  17. Demba Ba, footballeur. Et musulman    

    […] En 2016, l’Euro aura lieu en plein mois de ramadan. Il sera intéressant de voir quelle sera la réaction des footballeurs musulmans. Tous savent que le sport ou le travail ne sont pas des excuses valables pour ne pas jeûner. Malgré tout, lors de compétition importante, certains professionnels choisissent de ne pas jeûner, quand d’autres remplissent leur obligation vis-à-vis de Dieu. Comme en 2012, lors des jeux Olympiques : Ramadan : les JO, une bonne excuse pour ne pas jeûner ? […]

    17
  18. Ramadan 2014 – 1435 : J – 6 mois    

    […] Lire – Ramadan : les JO, une bonne excuse pour ne pas jeûner ? […]

    18
  19. elina monako    

    moi j ai 13 ans et je voudrais savoir si je peut aller en excursion dans le mois du ramadan un jour mais je vais pas jeuner se jour la sa je peut ou s est interdit

    19

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE