Aïd al-Adha : pour faire baisser le prix du mouton, ne le sacrifiez pas le premier jour

Par Al-Kanz

Le prix du mouton de l’aïd est anormalement élevé. Les consommateurs musulmans peuvent le faire baisser de plusieurs dizaines d’euros et mettre fin à ce scandale. Le feront-ils ?

Article publié le 4 novembre 2011, mis à jour le 5 octobre 2013


Aïd al-Adha
©Tahini

Tout le monde ou presque veut son mouton le premier jour de l’aïd al-adha alors qu’il est possible, religieusement parlant, de le sacrifier ou de le faire sacrifier le deuxième et le troisième jour de l’aïd.

Mouton le premier jour, prix et fraudes explosent

Conséquence directe : la forte demande fait exploser les prix. Cette année, les prix en France vont dépasser les 300 euros par tête. Jackpot pour les éleveurs et les bouchers qui profitent largement de la situation pour gagner beaucoup d’argent sur le dos des consommateurs musulmans.

Pire encore, la frénésie qui caractérise le premier jour de l’aïd al-adha est telle qu’elle crée des conditions particulièrement favorables à la fraude : moutons abattus à l’étranger (Irlande, Grande-Bretagne, etc.) plusieurs jours avant l’aïd, puis importés et stockés en France en attendant le jour J, moutons non halal vendus sous le label halal, moutons abattus en France dans la nuit qui précède la prière de l’aïd, etc.

Or, le sacrifice de l’aïd n’est valable que si l’animal est 1) abattu selon le rite islamique, 2) abattu après la prière propre à ce jour de fête. Un mouton abattu en Irlande trois jours avant, comme on a pu en trouver ces dernières années chez certains bouchers musulmans ou régulièrement en grande surface, n’est pas un mouton de l’aïd, même s’il est halal.

Les consommateurs musulmans, victimes et responsables

Paradoxalement, les consommateurs musulmans sont à la fois victimes et responsables de cette situation. Victimes, car ils se font avoir – une fois n’est pas coutume. Responsables, car ils sont encore trop nombreux à vouloir absolument leur mouton le premier jour, alors même qu’ils disposent de trois jours (les trois jours de tachriq) pour s’acquitter de ce sacrifice.

C’est précisément parce que les musulmans sont très nombreux à vouloir leur mouton le premier jour que les prix flambent et que les fraudes sont fréquentes. Les éleveurs français, étranglés toute l’année par le rouleau compresseur de l’industrie agro-alimentaire, trouvent dans l’aïd al-adha un moyen de survie et en profitent pour vendre leurs agneaux au prix fort. De même, il n’est pas rare que des bouchers profitent d’une demande très forte le premier jour pour s’assurer de belles marges.

Le premier jour est ainsi un jour où le chiffre d’affaires explose au détriment des consommateurs. Pour autant, cette situation n’est pas inéluctable. Les consommateurs musulmans peuvent en effet aisément changer la donne, à condition qu’ils prennent conscience de cet état de fait , qu’ils soient convaincus qu’ils ont tout intérêt à ne pas acheter leur mouton le premier jour et qu’ils cessent de râler sans agir pour autant.

Des moutons moins chers, des fraudeurs gênés

Longtemps en France, les musulmans ont procédé eux-mêmes au sacrifice de leur mouton de l’Aïd al-Adha, toujours le premier jour. De même, dans les pays musulmans, cet acte d’adoration est observé le premier jour, si bien que, dans l’inconscient collectif, il ne peut y avoir de sacrifice du mouton de l’Aïd al-Adha les deux et troisième jour. Ce qui est évidemment faux.

Nous avons trois jours pour nous acquitter de cette œuvre pieuse. En l’état actuel du marché, les consommateurs musulmans devraient réfléchir à deux fois avant de se précipiter chez leur boucher et d’exiger un mouton le premier jour. Les musulmans doivent agir très concrètement.

Première action très efficace : demander à recevoir le mouton le deuxième ou le troisième jour. Les prix chuteront immédiatement de plusieurs dizaines d’euros par bête. Vous passerez très facilement de 260 euros le mouton livré le premier jour à 150 euros livré le 3e jour. Mais pour cela, il faut que vous soyez nombreux à l’exiger de votre boucher.

Il rouspètera certainement et vous dira que c’est impossible, mais si 30 clients par boucher exigent la même chose, ce dernier se pliera très rapidement à ces exigences. Dites-lui que c’est le troisième jour ou rien. Il fera peut-être de la résistance, mais au final, s’il ne veut pas vous perdre, il préfèrera très largement perdre une partie de ses bénéfices à perdre de nombreux clients.

Le pouvoir du consommateur est gigantesque. Tous les professionnels le savent. Les plus malhonnêtes d’entre eux craignent d’ailleurs que les consommateurs en prennent conscience. En n’exigeant pas leurs moutons le premier jour, les consommateurs musulmans feront baisser non seulement les prix, mais aussi la fraude. Une fois encore, soit chacun reste dans son coin et continuera à se faire avoir en payant 250 à 300 euros un agneau qui en vaudra 100 à 150 euros de moins trois jours plus tard, soit chacun se réveille et se décide à agir en sachant que d’autres font pareil et les musulmans ne seront plus les dindons d’une farce qui dure depuis trop longtemps. Alors que fait-on ? Dites-nous.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (37 commentaires)

  1. Technics    

    Tout à fait d’accord

    1
  2. azdmal    

    salam,
    en tant que bouche- grossiste, je suis tout à fait d’accord avec vous sur le fait que le musulman est le principal responsable des prix élevés. J’ai beau expliqué à mes clients que s’ils voulaient bien attendre l’abattage du 2eme jour voire du 3eme jour, je pourrai leur fournir un agneau bien moins cher et même quasiment au prix de la viande ! Hélas, pratiquement tout le monde veut son mouton le premier jour. Par contre, je ne suis pas tout à fait d’accord sur votre explication de la flambée des prix qui serait due aux éleveurs français qui profiteraient de l’aid pour augmenter leur prix car l’importation d’ovins étrangers permet de maintenir un prix « raisonnable ». En fait, pour moi, le prix est élevé vient du fait que l’abattage doit se faire dans des abattoirs agréés et que ceux-ci sont de moins de moins nombreux chaque année alors que la demande d’abattage pour ce jour là est stable voire en hausse. Les abattoirs vous imposent donc des tarifs d’abattage exorbitants le premier jour quand ils ne vous obligent pas purement et simplement à acheter leurs agneaux.

    2
  3. Adam Chaabane    

    pour « Abu Talha » on ne saura la date exacte que le soir du 29 dhou al qidah qui est aujourd’hui si je ne me trompe pas. Donc on ne pourra savoir que ce soir au mieux ou dimanche soir.

    3
    • rachid    

      Faux
      le 09 Octobre ——————–23 Dhul-Qadah 1433
      le 15 Octobre ——————–29 Dhul-Qadah 1433
      donc on va connaitre la date à partir du 15/09/2012 inchalah

      3.1
  4. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Azdmal,

    Vous achetez les agneaux 195 euros, mais combien les agriculteurs les lui vendent ?
    45 euros de marge, c’est pas mal, non ?

    4
  5. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Azdmal,
    baraka-Llahu fik pour le lien. Je ne vois pas trop comment j’aurais pu deviner combien les moutons sont vendus à partir des cadrans, sans avoir un tel lien. Vous me surestimez akhi :)
    Le problème, c’est que même avec un tel tableau, je pense qu’un non-spécialiste peut se tromper, non ? Pourriez-vous prendre un cas concret à partir de ce tableau ? Ca évitera les malentendus. Vous confirmez tout de même que les prix flambent au moment du aid, non ?
    Pour le « pas mal », j’ai bien compris que c’est une marge et que ce n’est pas du net. Il n’y avait rien de polémique là dedans.
    Pour finir, selon l’interlocuteur que l’on a en face de soi, on entend rarement autre chose que « c’est l’autre qui prend beaucoup d’argent ».

    5
  6. Spartacus    

    Salam,

    Si, nous musulman, étions mieux organisés et que nous marchions réellement main dans la main comme une véritable oumma, nous aurions la possiblité de sacrifié nous même nos bête et de ne pas donner d’opportunités aux rapaces qui le font pour nous juste pour s’engraisser.
    Je m’explique : le sacrifice est une sunna mouakada, donc vivement recommandée mais nullement obligatoire. Le fait d’acheter le mouton dans un sac plastique, évidé et prêt à consommer ne change pas des jours habituels lorsque l’on achéte notre viande chez le boucher. Qui se rappel les images dans notre jeunesse des sacrifices à la ferme, sacrifice effectués par nos parents. Ce temps là est révolus, mais c’est à nous de nous débrouiller pour qu’il revienne tout simplement en boycottant ce aïd made in France et en nous cotisant à grande échelle et construisant des abattoirs afin que l’on soit libre de sacifier de nos propre main. Je sais, c’est utopique mais c’est ce que je penses.

    6
  7. Jahvik    

    Un commentaire de Al Kanz qui vaut pour tous les commentaires qui parlent de « communauté qui va mal, qui ne s’est pas s’organiser » :

    « C’est le jour à chacun d’entre nous se décidera à se bouger qu’on avancera. A trop parler de communauté, on se dédouane systématiquement. »

    7
  8. reguieg    

    Salamou Alaykoum, en effet Aid el Adha va directement au congelateur , ce qui est loin du principe lui meme , nous consommons la viande tous les jours , si tous les musulmans etaient solidaire ,chargeraient chaque mosquée ou lieu de priere de sacrfier un belier en leur nom , et le montant de chaque sacrifice irait aux necessiteux notamment en palestine,& autre pays d’afrique qui ne mangent pas a leur faim ; cela donnerait a refléchir a tous ces fraudeurs & aux paysans qui doublent leurs prix avec arrogance et mépris, mais sommes nous solidaires ? avons nous vraiment la foi de l’Islam ou bien celle de l’estomac ??? Cordialement

    8
  9. KAMEL    

    J’ai paris que dans certains abattoirs on fait l’abattage rituelle âpres avoirs finis de tuer les cochon .est ce halal?

    9
  10. Abdallah    

    la situation devient très grave, les prix ne font que flamber et ceux sont tjr les mm abattoirs qui s’en mettent plein les poches
    ‘lagneau à 250€ prix boucherie ou va-t-on?

    10
  11. Djceline    

    Salem
    Il serait intéressant de faire un article sur le retour d’expérience des gens qui auront attendu le 2ème jour voir plus. Chez nous dans le sud des frères se réunissent à plusieurs autour d’un bœuf. Les prix sont plus bas. Pour info ici le prix est d’environ 4€ le kilo pour le mouton cette année.

    11
  12. WayOfLife    

    Salam,

    Un mouton coûte 100 € en moyenne… Actuellement il est à 250 € pour l’aïd un vrai scandale ! N’achetez pas à ce prix c’est idiot… Pour ce prix je préférerais en faire profiter une (ou plusieurs familles) qui n’ont pas les moyens.

    Sortez de vos villes et allez en campagne. Il y a plein de petits producteurs locaux honnêtes dans le traitement du bétail et correcte dans les prix.

    Achetez le tôt !

    12
  13. nourredine    

    Salam Aalaykoum,

    Moi ce que je propose c’est que l’année prochaine, tous les musulmans de France fassent la grève de l’aid, au lieu d’acheter bêtement notre mouton, au moins une année offrons la somme totale de notre mouton à une ONG comme le SI ou CBSP, afin que des pauvres puissent avoir de la viande le jour de l’aid.
    Ca nous permettra de nous faire entendre, car aujourd’hui les pouvoirs publics se moquent de nous, et les prix sont exorbitants. L’année prochaine je pense offrir l’aid par le biais du Secours Islamique inchaallah, au moins je ferai plaisir à des frères et soeurs dans le besoin.

    13
  14. anonymette [iPhone 4S]    

    Je pense que cet article concerne la région parisienne. Dans d autres grandes villes proches de campagne il est possible de trouver des solutions . Bon courage

    14
  15. Nassim    

    Assalam Aalaykoum,

    Je trouve que 300 euros c’est raisonnable quant à notre pouvoir d’achat. Vous vous rendez compte qu’en Algérie et je viens de me renseigner auprès d’éleveurs, le MINIMUM c’est 50000 dinars, soit 450 euros au taux de change légal, alors que le salaire minimum net est de 18000 dinars soit 160 euros. Alors on devrait pas se plaindre bien que c’est abusé.
    Mais toutes les fêtes n’ont-elles pas été le moyen de s’enrichir pour certains et ce depuis des décennies?
    Alors je suis d’accord avec Nourredine, offrons nos sacrifices aux plus pauvres.
    Ca n’en sera que bénéfique pour nous.

    15
    • Al-Kanz    

      as-salâmu a’laykum

      Il est raisonnable de se faire rouler ? Vous êtes sérieux ? Sous prétexte que le mouton est beaucoup plus cher ailleurs, alors il faudrait accepter qu’on soit les dindons de la farce. Allons !
      Il n’y a aucune plainte, il y a un refus d’être pris pour des vaches à lait. Libre à vous de vous satisfaire de ces prix scandaleux parce qu’en Algérie et ailleurs les prix sont extrêmement chers. Mais laissez-nous refuser ce scandale en France, même s’il est moins grave qu’ailleurs.

      15.1
      • Nassim    

        Non je ne dis pas qu’il faut accepter puisque je dis à la fin qu’il faut suivre le conseil de Nourredine et offrir notre sacrifice à des gens qui sont plus dans le besoin et ne pas continuer à être la victime de ce monde consumériste.
        Et je pense qu’il faut aller suivre les prix quand ce n’est pas l’Aïd.
        J’ai l’habitude d’aller acheter un mouton hors période de fête directement et sans intermédiaire chez un éleveur de l’Oise et j’ai l’habitude de le payer entre 220 et 250 euros.
        A l’occasion, j’aimerai bien avoir vos adresses pour des moutons à 100-150 euros.
        Forcément quand le mouton passe entre 25 intermédiaires, chacun veut croquer une conséquente part du gâteau.
        Et si je me suis permis de comparer c’est simplement pour relativiser, comparé à d’autres pays où le pouvoir d’achat est ridicule et que les prix atteignent des sommes mirobolantes.

        15.1.1
        • Nassim    

          Je ne voulais en aucun cas vous offusquer.

          15.1.1.1
        • Mohamed 91000    

          Assalamou ‘alaykoum,

          La semaine dernière dans une boucherie certifiée AVS, agneau aux alentours de 100 euros (5.95/kg), en plus découpé et préparé et avec le sourire du boucher. Le même boucher propose l’agneau de l’Aid à 250 euros (livré probablement le 2ème jour)

          Wassalam

          15.1.1.2
  16. anis[GT-I9300]    

    c’est la loi de l’offre et de la demande tout simplement. Donc niveau marketing les prix sont normaux dsl

    16
  17. youss [iPhone 5]    

    Salam a tous,
    C’est fou mais l’ Aïd » ça reste une période assez frustrante, je parle pour moi et mon entourage. On est chaque année entre le boycott, l’abattage par ses propres mains et moyens, l’achat chez le boucher ou a la mosquée du coin, le fait d’avoir à tout prix le premier jour le mouton de l’Aïd. Le mouton, de par son goût, chez nous, on est pas francheme fan
    Fan donc a chaque fois je me dis que c’est la dernière et que je vais passer par une organisation type SI

    17
  18. Ben said[C6603]    

    au cours de l’année j’achète mon mouton halal de 17 ou 18 kg à 110 euros à métro et 150 euros chez le boucher. moi à 300 E je le laisse aux autres.

    18
  19. celine    

    L’année dernière le prix du mouton pour l’aid était de 4euros en moyenne le kilo, cette année c’est environ 4.50 encore une augmentation. En allant directement chez des éleveurs dans des campagnes profondes, nous avons trouvé des agneaux à 2.5euros le kilo. Mais le jour ou les musulmans s’entendront sur un même projet et bien ça sera un très très grand jour. Si on était capable de boycotter l’aid ou tout simplement pas de moutons cette année et prenons tous des veaux, et ensuite pas de hajj aussi cette année pour faire baisser les prix machallah comme on serait puissant, mais pessimiste de nature je n’y crois pas trop en ce jour malheureusement sauf reforme profonde de notre communauté et de nos imams car la solution viendra d’eux………

    19
    • Ahmed    

      Mashallah, tout a fait d accord, mais qui « roule » qui ? Les musulmans eux mêmes finalement. Le Hajj est bien organisé par des Muslims, les boucheries Halal aussi. Je connais des éleveurs musulmans qui pratiquent des prix en hausse pour l aïd. C est la loi de l offre et de la demande, Al hamdoulillah. Certains frères font de même pendant le mois de Ramadhan, où le prix des dattes, viande et légumes flambent… Ce qui est malheureux, c’est de prendre des actes obligatoires comme source de revenus. Allahi Moustarane.

      19.1
  20. Nourredine    

    Salam Aalaykoum,
    C’est sûr, si on compare le prix par rapport à des pays comme l’Algérie, ou la Palestine, on peut trouver notre sort meilleur que le leur, compte tenu de nos revenus. Mais le problème ce n’est pas seulement le prix, c’est tout le stratagème anti-musulmans mis en place par les pouvoirs publics pour que nous et après, nos enfants, abandonnions cette pratique. C’est cela qu’il faut combattre, la hausse du prix n’est qu’une conséquence de ce stratagème des pouvoirs publics (interdiction d’abattage dans les lieux privés, conditions drastiques etc…).
    Pour répondre aux frères et soeurs de région parisienne, vos moutons viennent de chez nous, en campagne. L’éleveur les vend 150 €, quand les intermédiaires parisiens viennent le voir, je pense qu’ils ont même un prix plus bas car ils prennent de grandes quantités! Ils arrivent chez vous à 300 €…Finalement ne sommes-nous pas les vrais moutons dans cette affaire? Réagissons inchaallah.

    20
  21. Khalid    

    Tres perspicace Al Kanz comme d.habitude
    Nous nous avons opter pour une autre route, on achete un veau ca coute moins cher , il y a plus de viandes et pas trop de graisses .Je vous invite a tester cette solution en sachant que lon peut etre jusqua 7famille dessus et le veau doit entamer sa 3eme annee il me semble.
    Sinon faireun don semble un bon choix mais pas recommande car il faut pas oublie que cest une fete familliale ou l on se rencontre avec cette sounna delaissee pour cause d occidentalisation et du chacun chez soi et chacun pour soi la salat Rahim la visite aux proches parents.on peut d ailleurs en profiter pour inviter ou faire gouter les voisins croyants ou non

    21
    • Mohamed 91000    

      Assalamou ‘laykoum,

      Tu as bien raison. A l’heure actuelle j’ai pas trouvé de meilleur idée pour éviter de se faire encore arnaquer. Je n’ai plus qu’à convaincre 7 familles.

      Wassalam

      21.1
  22. Malsi    

    Salam Alaykoum,

    Merci pour cet article. C’est un véritable abus… et par des musulmans en plus :(!

    Personnellement, j’offre mon sacrifice à des nécessiteux (Palestine, etc.).

    Salam Alaykoum

    Malsi

    22
  23. sabrina    

    Salam aleikoum

    J’ai suivi les conseils d’Al kanz et j’ai demandé un mouton pour le 3eme jour de l’Aid, la réponse du boucher est trés simple : c’est le meme prix madame parce que le mouton de l’Aid c’est spécial…
    Special quoi? je ne sais pas.
    Du coup je crois que je vais passer par le Secours islamique au moins ça n’ira pas dans les poches de mon boucher.

    23
  24. abou Salim [iPhone 4]    

    Le pire dans l’histoire ce n’est pas que le prix qui me dérange c’est le fait que même chez mes parents qui habitent un pavillon on Est obligé de les ramener en cachette comme si on trafiquer de la drogue et le pire si nos « gentils voisins » nous dénoncent on risque une grosse amende alors j’ai décidé de ne pas l’acheter cette année, et je conseille à toute la communauté de s’organiser l’année prochaine svp en fesant un dont pour nos frères en Palestine si al kanz veut bien nous donner un coup de pouce pour un article d’idée de création d’un futur fond inchallah et je vous promet que l’année qui suivrat l’état nous déroulera le tapis rouge et nous trouverat comme par miracle des lieu dédié se jour là ou chaque frère pourrat immoler sa propre bête de sa main droite on ayant dit « bismilah wa Allah ou akbar » inch’allah parce que ras le bol que à chaque aid on parle parle pas dans le JT des millions qu’on leurs apportent mais de Brigitte Bardot qui défend les gentils petit moutons des « sauvages terroriste avec leurs coutumes d’un autres âges

    24
  25. YoussefStefa    

    Salamoualaikoum
    Quoi? Vous croyez vraiment à un boxing-day du mouton? voyon c’est pas sérieux et ce n’est pas le fait d’acheter son mouton 1 ou 2 jour après l’Aid qui fera vraiment baisser le prix. Par exemple si tout le monde se met à faire ça, les vendeurs s’ajusteront et vendront encore plus cher ces jours là.

    Chez nous au Canada c’est la même chose et pire encore, yen a même qui appellent au boycott du mouton canadien pour toute la période de l’Aïd. Seulement pour sauver quelques dollars ils ne feront pas le sacrifice.

    25
  26. YoussefStefa    

    En réalité, nous sommes les premiers responsable de cette situation et du reste de nos malheurs. Nous avons choisi de vivre à 100% à la manière urbaine et en plus dans des pays mécréants. Si comme nos ancêtres nous essaierions de vivre avec moins de luxe et faisions nous même l’élevage annuel de quelques ovins, on ne se retrouverait pas dans une telle situation. Au lieu de ça, nous avons choisi le luxe, les facilités, vivre dans des cités et travailler dans l’informatique, etc. voilà donc le prix à payer.

    Un mouton à 350$ c’est cher mais pas inaccessible une fois l’an.

    26
  27. khalid[GT-N7100]    

    stupeur un imam est allé à l’abattoir de dijon il ya trouvé des moutons déjà égorgé et prêt à être écoulé pour appartement des boucheries musulmanes
    on ne peut plus faire confiance à nos boucheries!!! tout ca pas au nom de Allah le très haut mais au nom de Euro .l’autre jour un frère qui amenait des poulets pour la mosquée je vois c’est écrit halal alors que c’est des poulets qui ont goûté d’abord à l electronaecose .j’ai demandé au frère boucher pourquoi il achetait pas de l Avs surtout qu’un frère soudanais abbateur ma dit qu’il existait une usine avs à Auxerre .il m’a dit trop chère.vous vous rendez compte!!!

    27
  28. abd samad    

    Salamou3aleikoum à tous je voulait juste dire que je suis daccord sur le faite que le prix du mouton soit si élevé pour le jour de l ‘ aid mais le boucher n’y est pour pas grand chose moi personnellement je suis installé depuis 2 ans sur ermont (95) et j’ai vendu les mouton à 260 euro pièce coupe incluse. Et pour la transparence ses derniers, m’ont été facturé 220 euro ttc.
    Alors fesons un calcule simple 260-220= 40 donc 40 euro de marge par mouton, environ 2000 euro en ce qui me concerne car j’ai vendu 52 mouton maintenant penssons travail ce jour la j’ai découpé de 7h du matin jusqu’a 22h j ai mobilisé un boucher qui ma couté 200euros et ce jour la pas de vente de viande car nous avons consacré toute notre energie pour satisfaire tous nos clients pour l’aid voilà arreté de nous prendre pour des escros on ne travail pas gratuit dans la vie nous aussi nous avons des charge, une famille a nourir, des salaires ect…

    28
  29. Marwan    

    Salam alekum, je voudrai y voir plus clair svp, je suis inculte au niveau de la religion, est ce que je suis dispensé de faire un sacrifice si j’effectue un don au SI (ou autres) pour que ce dernier en fasse profiter une famille voire 2 qui n’ a pas les moyens de fêter l’aid ? Merci d’avance pour vos réponses

    29

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE