Jepriepartout.com et pourquoi pas chez Paprec ?

Par Al-Kanz

La religion dans l’entreprise n’est pas un problème, sauf pour les combattants de la laïcité, qui font bien du mal à la société.

je prie partout
Capture d’écran du site ©Jepriepartout.com

Réussir à convaincre que la religion est un danger, c’est tout le problème des combattants de la laïcité, dont la logique s’inspire plus de la névrose d’un George Bush va-t-en-guerre que d’une raison apaisée.

Une laïcité de combat

Jean-Luc Petithuguenin, PDG de Paprec, a décidé de mettre en place une « charte de la laïcité » pour interdire le port de signes religieux au sein de son entreprise de recyclage située en Seine-Saint-Denis. Pourtant, M. Petithuguenin reconnaît n’avoir « aucun problème » lié à la religion dans son entreprise.

Mais cette laïcité de combat, revendiquée sans complexe par exemple par le secrétaire national du parti de gauche, Alexis Corbière, n’a que faire de la réalité. Les faits ne sont pas le vrai. L’idéologie doit primer, quitte à entrer dans l’illégalité, comme c’est le cas avec cette charte de la laïcité.

Car Jean-Luc Petithuguenin n’est certes pas une andouille. Son acte militant est évidemment réfléchi. Peut-être même d’inspiration humienne, mais plutôt que de montagne d’or le patron du Neuf-Trois rêve d’une laïcité dans le privé.

Ce qui n’existe pas peut se concevoir par la pensée

La laïcité dans le privé, c’est comme la montagne d’or chère à Hume. Cela n’a pas de sens, mais on peut toujours en discuter, voire convaincre autrui qu’elle existe, que c’est possible et censé.

« Quand nous pensons à une montagne d’or, nous ne faisons que réunir deux idées capables de s’accorder, celle d’or et celle de montagne, qui nous étaient déjà familières […] En un mot, tous les matériaux de la pensée tirent leur origine de notre sensibilité externe ou interne : l’esprit et la volonté n’ont d’autre fonction que de mêler et combiner ces matériaux. »
David Hume, Enquête sur l’entendement humain

Ces militants pyromanes

Résumons : le PDG de Paprec reconnaît qu’il n’y a aucun problème relatif à la religion dans sa société, mais il veut tout de même imposer une charte illégale, car il veut « une République pacifiée, des gens qui vivent ensemble et qui se respectent. » Pacifier en créant des problèmes là où il n’y en a pas donc. Logique des combattants de la laïcité dans toute sa splendeur.

« Je vois très bien que si on laisse dériver les choses, les antagonismes vont monter », ajoute sans rire Jean-Luc Petithuguenin, qui par un sophisme élimé tient absolument, comme tous les extrémistes de la laïcité, à faire des employés croyants des ennemis en puissance de l’entreprise et de la République. Alliés objectifs des extrêmes, ces militants pyromanes jurent pourtant la main sur le coeur qu’ils sont pour le vivre-ensemble.

Sanctionner les comportements abusifs, pas les croyances

Pourtant, la religion au travail est un non-problème. Ou si elle l’est parfois par les excès d’un ou de plusieurs employés, elle l’est tout autant que le syndicalisme d’un excité de la CGT ou de la CFDT ou d’un fan de sports olympiques qui impose à ses collègues sa passion dévorante et les empêche de travailler. Le problème n’est pas la religion, mais bien ceux, croyants ou non, comme Jean-Luc Petithuguenin l’instrumentalise à des fins idéologiques.

Car être croyant au travail est bien au contraire, au-delà des comportements déviants propres aux personnes et non à leurs croyances (politiques, religieuses ou autres), un facteur d’apaisement et même de productivité. Un employé épanoui est un employé qui travaille bien. Quant aux employés qui nuisent à l’entreprise, ils doivent être sanctionnés parce qu’ils nuisent et pour ce qu’ils font, non pour ceux qu’ils sont ni pour ceux qu’ils croient.

Jepriepartout.com, le site

En juin 2010, il nous est venu l’idée de publier des photos d’employés qui prient sur leur lieu de travail sans que cela ne pose problème : soit parce que les employés se cachent pour prier sur leur temps de pause, comme d’autres fument une cigarette ou discutent de l’actualité devant la machine à café, soit parce que le patron ne voit aucun souci à ce que ses employés accomplissent ce devoir, dès lors que cela ne pose pas de problème dans la société.

Lire – Au boulot, vous priez là…

Nous avons publié depuis lors plus d’une centaine de photos. Puis, nous est venue l’idée de consacrer un site à ces prières effectuées partout, ici et ailleurs, au nom d’une liberté de croire et de pratiquer. C’est ainsi que le site Jepriepartout.com est né.

Aujourd’hui, Jean-Luc Petithuguenin nous permet d’en officialiser l’existence. Nous attendons d’ailleurs avec impatience une photo de l’un de ces employés priant dans sa société que le patron nous enverra certainement lui-même. Ce serait-là une marque d’ouverture et de tolérance, après sa sortie médiatique qui n’augure rien de bon dans un pays déjà bien divisé.

Visitez le site Je prie partout : http://www.jepriepartout.com.
Suivez le compte twitter Je prie partout : https://twitter.com/Jepriepartout.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (4 commentaires)

  1. Aniss    

    Assalamu aleykoum

    « Pacifier en créant des problèmes là où il n’y en a pas donc. »

    Cette phrase résume à mon sens les 14 dernière années de média mensonge, manipulation, propagande, pensée unique, d’obscurantisme etc etc. Je lis vos lignes depuis bientôt 4 ans et voilà mon premier commentaire, merci Al-Kanz pour tous ses articles.

    Et vers Allah tout retournera.

    1
  2. Mohamed 91000    

    Assalamou ‘alaykoum,

    J’ai écouté ce matin ce monsieur sur une radio où il expliquait que les salariés musulmans de son entreprise était tous d’accord avec cette charte contractuel et qu’ils se sentaient protégés par « la laïcité » (d’ailleurs sa secrétaire est musulmane). Il n’a pu mettre en place cette charte qu’avec l’accord des syndicats.
    C’est aussi aux musulmans de ne pas laisser passer des stupidités de ce genre, mais c’est vrai que certains n’ont pas le choix.

    Wassalam

    2
  3. citoyen français    

    salam
    le meilleure réponse a cela c’est de faire toujours sa prière mais en même temps toujours montrer aux employeurs et aux autres collègues que cela ne peux pas les déranger surtout que souvent c’est fait en cachette et pendant le temps de la pose de cigarette

    3
  4. Adn [iPhone 4]    

    On nous demandera bientôt de changer de nom en justifiant une connotation à une appartenance religieuse ! Mon bon comportement et le respect des autres fait parti de ma religion, dois-je aussi les mettre de côté ?

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE