A propos des meeting politiques à la mosquée

Par Al-Kanz

Qui n'a pas vécu ces moments humiliants, lors de la prière de l'Aïd al-Adha ou celle de l'Aïd al-fitr, où des élus politiques viennent faire la danse du ventre ou tancer les musulmans vilains citoyens résidents pour "qu'ils surveillent leurs enfants" (dixit) ? Les musulmans écoutent béats pour les uns, sourdement révoltés pour d'autres, les…

Qui n’a pas vécu ces moments humiliants, lors de la prière de l’Aïd al-Adha ou celle de l’Aïd al-fitr, où des élus politiques viennent faire la danse du ventre ou tancer les musulmans vilains citoyens résidents pour “qu’ils surveillent leurs enfants” (dixit) ? Les musulmans écoutent béats pour les uns, sourdement révoltés pour d’autres, les discours lénifiants d’opportunistes qui font dans le clientélisme local et qui pour certains n’hésitent pas dans le même temps, quand ils sont à Paris, de jeter les musulmans aux gémonies.

In vivo, à Mulhouse.

A-t-on déjà vu des élus politiques prendre la parole devant des fidèles avant une messe de minuit, à Pâques, ou dans une synagogue les jours de Yom Kippour, de Chavouot et de Roch Hachana ? Jamais ! Il n’y a qu’avec les musulmans qu’on se permet de telles pratiques.

Pour lire la suite : Islam de France : Quand la prière de l’Aïd devient une tribune politique.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (2 commentaires)

  1. AbdelK    

    Salam, dans notre mosquée fut un temps ou madame le maire tenait devant l’assemblée masculine.

    1
  2. Jahvik    

    C’est vrai que j’ai toujours été troublé.

    On prononce les plus belles paroles d’Allah et ces mécréants se permettent l’entrée dans la maison d’Allah.

    2

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE