spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Dans l'un des abattoirs les plus sophistiqués de France

Dans la même catégorie

L’abattoir de Sisteron est considéré par certains professionnels comme le meilleur abattoir de France (viande ovine). Les vidéos suivantes, tournées pendant l’aïd al-adha, offrent un aperçu de son avancée technologique.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

6 Commentaires

  1. quelques remarques sur la video n 2
    l’animal qui se fait egorger devant les yeux de l’autre derriere cela peut se comprendre par rapport au débit mais ce qui est impardonnable c’est que le sacrificateur ne lave pas son couteau entre chaque animal et en cas de maladie il va cotaminer tous les autres
    pour le couteau il y a mieux il est plus proche d’un couteau a steack ,il ya encore des progrès a faire

  2. As-Salamu ‘Arleykoum,

    @bidar, les bêtes ne se voient pas, ils sont séparé par une sorte de barrière qui les caches l’un de l’autres (regarde bien à la droite de l’écran). Aussi, pour le couteau, t’imagine le sacrificateur laver le couteau à chaque mouton ? Il doit surement le laver tous les 10 ou 15 moutons par exemple. Enfin, les mouton sont soumis à des vaccins, testes, etc pour reperer les maladies avant la contaminations des autres :). Je suis pas un pro des abattages mais bon …

    Wa Salamû ‘Arleykoum

  3. Mooslyn
    j’ai bien vu la barriere mais avec la vitesse regarde bin l’agneau viot bien celui de devant se faire egorger 0.12 s dans la video comme je l’ai dit je peux trouver une excuse car la cadence est rapide surtout en periode de eid.
    Pour ce qui est du lavage du couteau c’est obligatoire enfin dans notre abattoir que ce soit pour les bovins ou ovins. De plus sur la chaine Boeuf certains opeateurs doivent eux aussi tremper leurs couteaux dans l’eau.
    Pour reperer une maladie, elle se fai en bout de chaine lorsque le foie est sorti 4.17 dans la premiere vdeo c’est a ce momnent que le tampon est mis par le controleur du service veterinaire d’ailleurs a cause de la cadence ele jette un regard rapide.

  4. Outre les remarques de Bidar qui intéresseront ceux qui ont une vision très exigeante du « halal » (mais peut-il y en avoir d’autre ?) et de l’hygiène alimentaire, il est intéresant de noter que ces pratiques d’abattage sont infractionnelles. Durant l’abattage rituel, la contention mécanique doit en effet être maintenue jusqu’à la fin de la saignée.
    or le restrainer est en mouvement et l’animal est évacué sur la table de réception puis accroché et suspendu dans les 15 secondes environ. Quand on sait que la perte de conscience survient au plus tôt, dans les 20 secondes suivant l’égorgement (source : rapport scientifique de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments, 2004), on peut en conclure que la majorité des ovins abattus se retouvent suspendus alors qu’ils sont encore conscients.
    Bref, voici des animaux « Aïd » mais qui sont abattus en infraction à la réglementation et en violation des principes de l’égorgement halal puisque les animaux sont égorgés les uns derrière les autres à la vue de leurs congénères. Et ce n’est pas le cache plastique bien trop court qui masquera cette vision…
    Il y a sur ce point, et l’OABA le dénonce depuis des années, une absence d’implication des instances cultuelles et un laxisme des services de contrôle. Il faut produire, produire et pour cela, peu importe les exigences religieuses et les textes de loi.

  5. La remarque par rapport a la contention est juste l’agneau quand on regarde bien n’est pas bien immobilisé le restreiner continue a bouger lorqu’il égorge.L’abattage de l’eid est vraiment tres speciale il y a bien trop de stress , faire au plus vite , le sacrificateur va même plus vite que celui qui lit les noms.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles