spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Strasbourg : 15 % des repas servis à la cantine sont « halal »

Dans la même catégorie

On le sait, la viande halal à l’école suscite nombre de crispations, chez ses détracteurs comme chez ses partisans. Les premiers agitent le chiffon rouge de l’islamisation de la société (sic) et/ou de l’atteinte à la laïcité (re-sic). Les seconds s’indignent que l’on refuse d’offrir à leurs enfants des menus halal.

Du halal très officiel dans les cantines de Strasbourg

Fin 2009, la ville de Strasbourg (Alsace) a choisi de renouveler le contrat qui la liait avec L’Alsacienne de Restauration (groupe Elior). Selon le site du groupe, c’est « grâce à son engagement en matière de développement durable, notamment sur sa politique de réduction de ses gaz à effet de serre » que cette société a remporté le renouvellement de son contrat avec la ville ; ce que confirme Nicole Dreyer, adjointe au maire chargée notamment de la restauration scolaire. Selon Mme Dreyer, c’est « parce qu’elle s’était engagée à répondre [au] cahier des charges qui était d’introduire de l’alimentation Bio et Bio + » et « de s’engager dans une démarche de réduction du coût carbone ». Et l’adjointe au maire d’ajouter que la ville de Strasbourg a choisi L’Alsacienne de Restauration afin de « substituer certains plats de viande », objectif qui semble être atteint puisque les cantines scolaires de Strasbourg offrent désormais des menus végétariens et halal.

On apprend d’ailleurs sur le site de la ville que :

Les repas standards représentent 83 % des repas servis,
Les repas halal : 15 %,
Les repas végétarien : 2 %

Source : Strasbourg.eu

C’est ainsi qu’à l’école Schoepflin les enfants pourront manger lundi 14 juin, des cordons bleu de volaille halal, mardi un émincé de bœuf halal du midi et le jeudi des merguez halal (menu du 14 au 20 juin 2010, voir cet autre menu au collège Hohberg). Strasbourg démontre que le halal à la cantine, au même titre que le végétarien, est possible. Pourtant le halal dans les cantines, en France, ne va toujours pas de soi.

« Je t’aime moi non plus »

Comme nous l’écrivions en 2008, mettre son enfant à la cantine n’est pas obligatoire. Si demander qu’on serve de la viande halal aux écoliers musulmans ne constitue pas (encore) un outrage et encore moins un délit, accéder à une telle requête ne relève pas de l’obligation, mais de la faveur. Or, cette faveur, d’aucuns aimeraient pouvoir l’accorder, pour une raison simple : offrir de la viande halal aux repas permettrait d’alléger l’ardoise, souvent salée.

Un professionnel de la viande, et parent d’élève favorable aux menus halal à l’école, nous disait récemment le désarroi de certains directeurs d’école et surtout de responsables locaux qui verraient d’un bon œil les cantines qu’ils gèrent se remplir. Or, ajoutait ce professionnel, dans certains établissements, c’est près des trois quarts des élèves qui pourraient choisir de manger à la cantine, mais qui ne peuvent le pas, sauf à déclencher les foudres des anti-halal. Soit un poste de dépense que l’on pourrait aisément supporter, mais que l’on laisse en souffrance pour éviter de subir les foudres d’un militantisme forcené. Sans toutes ses pressions laïcistes, les cantines iraient mieux, les écoles iraient mieux, les enfants iraient mieux.

Crédit photo : Flickr – Atomic Jeep

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

4 Commentaires

  1. Voilà une bonne approche constructive, tout le monde a à y gagner, construisons ensemble et halal pour tout le monde 🙂

  2. Salam Aleykoum. Bon billet et bonne conclusion !
    A certains endroits 90 % des élèves sont musulmans et la cantine ne sert pas de halal. Il y aurait un gain économique important pour les collectivités à ce que les cantines servent halal mais bon …

  3. Salam alaykoum,

    15%? ca reflète le pourcentage de musulmans dans cette tranche d’age en France par rapport aux 5 – 6 % des musulmans toutes tranches d’age confondues

  4. Salem 3aleykoum,

    Halal peut-être, encore faut il connaitre la qualité du halal donné à nos enfants…j’ai le sentiment qu’on tourne en rond …

  5. @512banque :
    « Voilà une bonne approche constructive, tout le monde a à y gagner, construisons ensemble et halal pour tout le monde »

    Pour tout le monde ? Ou pour tout le monde musulman ? Parce que je ne vois pas ce que les non-musulmans ont à gagner à manger de la viande halal à la cantine. Vraiment pas 🙂

    Si on se penchait déjà plus globalement sur la question du bio, il y aurait déjà plus de gagnants à long-terme !

  6. @dua mars

    Tout le monde a ygagner. Dans un premier temps, on peut qualifié cet argument d’idéaliste, mais il est important de proposer a tout le monde de pouvoir vivre selon son mode de vie, surtout quand ces personne représentent un pourcentage élevé. Une main tendue dans ce monde c’est pas plus mal… Mais je doute que ca soit ceci qui les motive…

    La vrai raison est purement économique: soit ils font du halal soit il perdent 15% de chiffre d’affaire en plus… Et c’est pas rien! Donc oui tout le monde a y gagner (si encore on connait la provenance de ces viandes!);les musulmans pour le caractère licite de leur alimentation et les non musulmans content de voir s’inscrire a leur cantine 15% en plus…

  7. @ Yus

    Qu’est-ce qui vous fait penser que les non-musulmans gagnent à manger de la viande halal ?

    Par contre c’est assez surprenant votre façon de détacher les musulmans de la communauté nationale ou au moins locale : « les non-musulmans content de voir s’inscrire à leur cantine 15% en plus ».

  8. Bonjour,

    Personnellement je trouve scandaleux que l’on puisse ne serait-ce qu’envisager de servir de la viande religieuse dans un établissement scolaire public.
    Mais alors que ce soit effectivement le cas me retourne l’estomac.
    Voilà je suis dépité dégoûté, abasourdi, triste.

Répondre à Al-Kanz Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles