spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

CBSP : du Biafra à Gaza, l'humanitaire est un droit

Dans la même catégorie

du Biafra à Gaza, l'humanitaire est un droit

C’est la nouvelle bannière du CBSP. Mais c’est surtout un nouveau slogan, qui devrait faire fureur dans les manifestations des prochains jours. Les plus jeunes n’y verront précisément qu’un slogan, les moins jeunes un message fort, très fort. 1967, la guerre du Biafra éclate. Elle fera entre un et deux millions de morts, du fait notamment d’une effroyable famine. Pour les Français, le Biafra, c’est aussi la naissance de Médecins sans frontières, avec ses fameux french doctors, dont le plus célèbre est sans nul doute… Bernard Kouchner, médecin et actuel ministre français des Affaires étrangères.

En 1968, Bernard Kouchner, faisant peu de cas du droit de réserve auquel il est soumis, s’insurgera contre les horreurs du Biafra. Plus tard, il accusera, dans un article publié dans Le Nouvel Observateur du 19 janvier 1970, dans lequel on pouvait lire : « Comment peut-on être de gauche et laisser massacrer deux millions d’individus ? Le massacre des Biafrais est le plus grand massacre de l’histoire moderne après celui des juifs, ne l’oublions pas. Est-ce que cela veut dire que le massacre de millions d’hommes n’a pas de dimension politique ? […] La gauche, s’il en existe une, a fermé les yeux […] Sa préoccupation est simple : les gens qui meurent sont-ils de gauche ? » (source Wikipedia). Quarante ans plus tard, le french doctor a perdu de sa verve, et de sa superbe. Pas son combat, repris aujourd’hui par des millions d’individus dans le monde. Pour Gaza.

Aujourd’hui, le monde veut que les gouvernements fasse du Kouchner, millésime 68. Car du Biafra à Gaza, l’humanitaire est un droit.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

4 Commentaires

  1. Assalam alaykum wa rahmatuLlah,

    Vous êtes gentils et bien courtois quand vous dites : « Quarante ans plus tard, le french doctor a perdu de sa verve, et de sa superbe. » Je ne suis pas sûre qu’il mérite autant d’égards. Je dirais plutôt qu’il a retourné sa veste.
    Voici ce que M. Kouchner a dit aussi : « Je pense que les Juifs ont un devoir supplémentaire, un devoir de plus que les autres hommes. Je pense que les Juifs sont chargés d’être justes. Je pense que les Juifs, parce qu’ils ont eu connaissance de ce qui est arrivé aux leurs, ne peuvent pas profiter de la vie comme les autres. » (Abbé Pierre, Bernard Kouchner, Dieu et les hommes)
    Et rappelons aussi que le soutien aux indépendantistes biafrais étaient avant tout un moyen d’affaiblir le Nigéria qui osait s’opposer à la France coloniale.

    Le parallèle Biafra – Palestine est donc un raccourci facile mais qui me semble équivoque. En effet, le conflit au Biafra donne naissance à la reconnaissance du droit d’ingérence. On sait comment ce droit a été utilisé dans l’Histoire moderne, afin d’asseoir des politiques impérialistes.

    Je ne suis pas sûre que la solution en Palestine (insh’Allah) viendra de ce droit d’ingérence. Au contraire…
    WaAllahu a’lem.
    Wassalam

  2. as-salâmu ‘alaykum

    Tout slogan est par définition simplificateur et ne dit jamais la complexité de la réalité qu’il prétend recouvrir.
    Je ne crois pas que ce slogan affirme que la solution viendra de ce droit d’ingérence. Il dit en revanche une chose très claire : l’humanitaire, tel qu’il est communément entendu, doit aussi s’appliquer à Gaza, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.
    S’agissant de Kouchner, ce n’était pas un compliment. Vous l’aurez compris.

  3. Assalam alaykum wa rahmatullah,

    On sait depuis longtemps de quel camps est le soit-disant le « French doctor » dans l’affaire Israëlo-Palestinienne. Comme a dit Roland Dumas à Élisabeth Levy dans l’émission de « ce soir où jamais », il a sûrement aussi des bribes…

  4. Assalam alaykum wa rahmatuLlah

    Mon but n’était pas de critiquer le slogan, en effet tout slogan est réducteur. J’avais juste envie de faire partager mes réflexions concernant la politique diplomatique des pays occidentaux.
    @Tarik – Mme E. Levy est l’un des relais de l’état sioniste dans les media français. La voir déverser sa haine des musulmans à chacune de ses interventions est pitoyable… (Al Kanz, je ne tombe pas sous le coup de la loi en disant ça ?)
    C’est quand même incroyable à quel point ces donneurs de leçons – oh, pardon philosophe, journaliste, – peuvent faire dans la mauvaise foi quand il s’agit d’Israël. Exemple, M. Je Sais Tout (désigné par trois lettres) disant qu’il n’avait jamais vu d’armée aussi démocratique et se posant autant de questions morales que Tsahal !

    J’ai lu un article très intéressant dans Courrier international sur la question, d’un journaliste turc je crois. Il pense que la solution viendra d’une condamnation internationale, comme celle qui a obligé la France à donner son indépendance à l’Algérie ou celle qui a fait chuter le gvt sud-africain de l’apartheid. Ce journaliste pense que pour obtenir l’adhésion générale, il faut que le conflit sorte de l’opposition musulmans / juifs pour être perçu comme une lutte « opprimés/ colonisateurs ».

    Que Rabbi nous aide à nous unir pour soutenir les Palestiniens insh’Allah.

    Wassalam
    PS Al KAnz, qu’Allah elAdhim vous récompense pour vos efforts afin de réveiller les consciences et de rappeler sans cesse la cause palestinienne.Amîne insh’Allah.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles